Bibliofics

Une fanfiction est une manière pour la culture de réparer les dégâts commis dans un système où les mythes contemporains sont la propriété des entreprises au lieu d'être celle du peuple.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre raison et passion...

Aller en bas 
AuteurMessage
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Entre raison et passion...   Jeu 15 Nov - 21:30

Ma toute première histoire crée de toute pièces ! c'est pas du Levy bien sur mais un petit commentaire, ça me ferait pas de mal pour savoir ce que vous en pensez xD

résumé : Kelly fille chérie de son père, qu'elle adore par dessus tout. Tout pourrait sembler simple et beau ! Après tout, il va devenir le Président des Etats Unis mais que sait il de la vie de sa fille, qui depuis quelques jours est désespéré d'avoir perdu celui qu'elle aime. La vie réserve parfois des surprises inattendues...


genre : Drame, romance et bien sur de l'érotisme avec peut être de l’humour, tout dépend de mon humeur.

note de l’auteur : 13/07/2007, cette histoire est née la veille du 14 juillet c'est quand même dingue non ! surtout quand on parle de la Présidence ! lol je parlais avec ma meilleure amie quand l'idée à germée... et ça germe toujours xD

NE PAS PUBLIER SANS MON AUTORISATION ! MERCI !



Entre raison et passion



Sur le pas de son bungalow, il l’observait à la dérobée. Tout avait changé. Oui, il s’en voulait de la faire souffrir mais il l’avait fait en tout état de cause. Elle était malheureuse, il frissonnait rien qu’en apercevant ses épaules tressauter. Elle s’en remettrait, jamais il n’en doutait. C’était une belle fille, intelligente, pleine de ressources et puis, elle serait très convoitée pour les années à venir. Il lui avait peut être volé son innocence et fait d’elle une femme mais il ne regrettait en rien leur histoire. Il avait du faire un choix, même si celui là lui brisait le cœur, il l’avait fait pour elle. Cependant, elle ne le savait pas. Son regard porté sur elle, il appuya sa tête sur le chambranle de la porte sans cesser de la détailler. Des instants volés, les derniers instants où elle lui appartiendrait. Dans peu de temps, sa voix, sa silhouette, ce parfum si particulier à l’aloe évera, le quittera. C’était une évidence. Il n’était pas fait pour aimer ou du moins il ne l’était plus.
Sa douleur, il pouvait la ressentir d’ici, même de dos elle resterait celle qui était parvenue à lui voler son cœur et à lui apprendre à aimer. Il était devenu dépendant d’elle, cependant jamais il n’avait eu le cran de lui avoué un tel secret.
Son regard toujours tournée vers elle, il la vit commencer à s’éloigner, marchant au bord de l’océan, les vagues léchant ses pieds. Il continua de l’observer mais quelqu’un vint à sa rencontre et il les vit marcher cote à cote durant de longues minutes avant de disparaître à l’entrée du domaine, où grouillait des agents payés pour la protéger nuit et jour et pour veiller à ce qu’elle ne manque de rien. Il soupira puis se laissa tomber sur le sol. Il revoyait se type qui venait l’accoster, cette pensée l’irrita profondément. Impuissant face à sa douleur, il percuta de son poing la porte face à lui, tentant d’évacuer cette colère qui l’envahissait.

*.*.*.*.*.*.

Pénétrant chez elle, elle tentait de mettre sa morosité au placard, feignant d’aller bien devant tout le monde. Tout ces gens commençaient sérieusement à l’insupporter. Elle croisa un bref instant le regard de son père, qui discutait avec son chef de campagne. Elle soupira puis monta directement à l’étage, s’enfermant dans sa chambre. On arrivait à la fin de la campagne présidentielle et elle ne savait qu’une seule chose, soit sa maison grouillerait toujours de garde, soit le calme reviendrait. Dieu sait qu’elle préfèrerait être au calme chez elle ! Cependant cette possibilité frôlait le néant. Les sondages étaient favorable et son père avait 90 % de chance de gagner les élections. La politique n’était vraiment pas sa tasse de thé mais elle n’avait pas le choix, elle devait se conformer aux décisions de son père, même si elle était majeure depuis quelques mois. Se laissant tomber sur son lit, elle soupira en pensant à ces derniers mois où elle avait touché au bonheur. C’est quelques mois avec lui, lui avait semblé être le paradis. Elle ne comprenait pas pourquoi il l’avait rejeté ainsi. Tout allait si bien entre eux. Ils n’étaient pas du même milieu c’est un fait mais qui s’en préoccupe aujourd’hui ? Et dire que ça ne faisait que deux jours qu’ils avaient rompus. Deux jours à le pleurer, deux jours où elle avait imaginé qu’il réapparaitrait et que finalement, tout rentrerait dans l’ordre. Elle s’était fait de faux espoirs et il ne l’aimait pas, comme il le lui avait soufflé. Elle n’arrivait pas à y croire, pas après ces moments partagés. Ils étaient différents, l’un complétant l’autre mais cette attirance qu’elle avait toujours eu pour lui, elle ne pouvait la nier. Elle était tombé sous son charme dès qu’il lui avait sourit. Elle se rappellerait toujours de ce jour précis. Elle venait de crever un pneu et il n’y avait personne aux alentours, sauf lui ! il faisait du stop et elle, incapable de dévisser les boulons de sa roue avait décidé d’appeler du secours, mais faute de batterie, ils se retrouvèrent à deux, en plein soleil à changer un pneu crevée. Sa gentillesse et bienveillance l’avait immédiatement touché. Fille de politicien, elle avait été habitué à tout avoir et là, elle rencontrait un obstacle. Elle était apprécié pour la fille qu’elle était et non, par son nom de famille. Comment pourrait elle tirer un trait sur leur histoire après ça ?

- Will pourquoi tu m’as fait ça ?

Elle murmurait à voix haute, fixant le plafond, cherchant désespérement ses réponses quand, un coup retentit à sa porte, l’obligeant à sortir de ses pensées. Elle se redressa sur ses coudes et vit la porte s’ouvrir.

- hey, t’étais passé où ? j’ai du fouiller chaque recoin du rez de chaussé ! Je commençais à croire qu’on t’avais enlevé, moi !

Kelly sourit en voyant l’air de Cassie, sa meilleure amie. Certes ça n’était qu’un très léger sourire mais Cassie saurait s’en contenter, elle le savait. Elle connaissait Cassie depuis le collège et grâce à elle, elle avait pu se sentir normale et aborder le lycée sans trop de soucis. Cassie était son épaule sur laquelle, elle avait pleurée durant de long mois. Si Kelly était la défaitiste des deux, Cassie trouvait toujours la parade pour secouer sa meilleure amie et pour l’aider à aller de l’avant comme elle l’avait fait quelques mois après la mort de la mère de Kelly. Sa mère morte d’une leucémie, Kelly ne s’en était jamais remise. D’ailleurs elle avait longtemps espérer que sa mère guérirais mais c’était un leurre. Kelly avait apprit à vivre avec cette douleur au fond de son cœur et la seule personne qui avait pu soulager cette douleur, était la même personne qui la détruisait depuis deux jours. Cassie s’installant auprès de son amie, savait qu’elle n’allait pas bien.

- Dis moi que je vais pas devoir parcourir toute la ville pour trouver de la glace au nougat pour te consoler ! supplia Cassie.

- Désolée Cass’…

- Je t’avais prévenue… que c’était pas un mec pour toi ! pourquoi tu m’as pas écoutée ?!

Cassie fixait toujours Kelly, puis elle secoua la tête. Elle savait pourtant que lui rabacher ça, ne changerait rien mais c’était plus fort qu’elle. Il fallait qu’elle lui dise le fond de sa pensée, même si elle reconnaissait que Will n’avait rien fait qu’on puisse lui reprocher.

- Je sais que tu l’aimes… mais un mec reste un mec Kelly ! ils finissent tous par nous faire du mal peut importe leurs promesses…

- Will était différent ! je trouvais enfin ma place ! il m’aime comme je suis ! il m’aime moi et pas mon statut social !

Elle avait raison, Cassie en était consciente. Will avait été le premier à être surprit de qui Kelly était. La politique lui passait au dessus la tête et il avait vite fait comprendre à Kelly, que ça n’était pas son nom qui motivait ses intentions.

- Mais il t’a quand même quitté… Kelly, il est comme les autres. Will n’est pas un ange ! mets toi ça dans le crâne !

Kelly se leva subitement, se posta devant sa fênetre, murmurant d’une voix étranglée.

- Tu peux pas comprendre… aucun mec ne s’est autant soucié de mon bien être. Il était là à chaque instant. Il me surprenait, me chouchoutait… parfois je n’avais même pas besoin de parler pour qu’il comprenne. Sa présence m’apaisait, j’étais heureuse Cassie ! heureuse ! ça ne m’était pas arrivée depuis des années… et tout ça il l’a fait, sans que je lui demande. Il n’attendait rien en retour…

- Kelly Kelly Kelly… qui te dit qu’il ne l’a pas fait avec une autre ? c’est vrai, Will peut être le mec le plus adorable du monde mais… dans le fond qu’est ce que tu sais de lui ? Il a débarqué un beau jour à Los Angeles et toi, tu n’as même pas songé à en savoir plus sur lui…

- Tu veux que je te dis quoi Cass’ ! s’emporta Kelly. Will est peut être finalement un manipulateur ou je ne sais quoi ! mais je n’arrive pas à douter de lui ! pas après avoir vécu ce que j’ai vécu avec lui ! il n’a pas pu me mentir sur ce qu’il ressentait ! il n’a pas pu Cass’ !

Cassie soupira en s’avançant vers son amie. Elle posa sa main sur son épaule, la pressant, l’obligeant à se tourner vers elle.

- D’accord… mais alors explique moi pourquoi il a rompu… parce que ça, tu vois, je comprends pas du tout.

- Eh bien… soupira t’elle. En fait… je sais ce que tu vas me dire. Que je dois l’oublier et tourner la page…

- Kelly-

- Je sais que tu vas me le dire de toute façon… renchérit elle avant de reprendre après une courte pause. Il m’a dit qu’il ne m’aimait plus, mais je le crois pas… à mon avis, c’est autre chose. Il ne peut pas cesser de m’aimer en moins de 24 heures !

Cassie baissa la tête. Kelly nourrirait toujours des espoirs pour Will, elle le réalisait maintenant. Il était son premier et unique amour. Il faudrait énormément de temps pour qu’elle tourne la page.

- Il a toujours été très mystérieux sur sa vie privée… murmura Cassie. Et si on allait faire un tour en ville pour se changer les idées ?

Kelly soupira, elle n’avait pas envie de sortir ! la seule chose qu’elle désirait c’était Will ! Cependant elle céda. Cassie faisait ça pour lui remonter le moral et son initiative était toute à son honneur. Cependant ce qui l’agaçait c’était de devoir supporter ces cowboys qui la suivaient partout !

- Comme tu veux… mais ne t’attends pas à ce que je sois d’excellente humeur-

- T’accepte déjà de sortir, alors je me dis que je m’en tire pas si mal… et puis moi je suis célib, alors ça sera opération matage de beaux gosses !

Kelly ne put s’empêcher de sourire. Cassie avait toujours le don de lui faire oublier ses problème avec une remarque.

- Et puis tu verras ça te fera du bien ! t’oubliera ta déprime 5 min et en rentrant on dévalisera le supermarché de glace au nougat pour combler le vide de ton cœur…

Kelly s’approcha alors de Cassie et la prit dans ses bras. Cassie était consciente qu’elle avait besoin de cette étreinte. Elle la resserra doucement contre elle tandis que Kelly lui soufflait un merci à l’oreille. Quelques minutes plus tard, elle sortait de la maison escorté par 4 gardes du corps.

*.*.*.*.*.*.

Il avait finalement fait ses bagages. Certes il n’avait pas grand-chose à prendre et même si ça lui brisait le cœur de partir, il devait le faire pour le bien de Kelly. Il ne voulait pas devenir comme son père, un bon à rien avec rien dans les mains et à oublier ses problèmes en buvant et terrorisant sa famille. Il respira un bon coup en quittant son bungalow puis il prit le premier bus pour l’aéroport. Le trajet fut long et mélancolique, il n’imaginait pas qu’il aurait si mal en quittant cet endroit plein de souvenir avec elle. Un jour pourra t’il revenir sans souffrir de cette séparation ?

Payant son billet, il se dirigea vers la zone d’embarquement où on n’attendait plus que lui. Il monta alors à bord de la passerelle puis entra dans cet avion. Il tirait un trait sur son aventure californienne. Maintenant une nouvelle page se tournait en direction de Virginie où il était prévu qu’il fasse son apprentissage. Assis à sa place désignée sur le billet, son regard traversa le hublot où il se vit lentement prendre de l’altitude après avoir bouclé sa ceinture. Son destin était tracée, il allait devenir un Marines et il aurait enfin un but précis, même si pour cela il devrait faire abstraction de Kelly, qu’il ne parvenait toujours pas à faire sortir de son esprit. Il ferma alors les yeux, cherchant le calme et la paix au fond de son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Jeu 15 Nov - 21:32

Chapitre 2

7 ans plus tard,


Se tenant très droit face à cet homme qu’il ne pouvait que connaître, il se demandait encore pourquoi il l’avait fait venir. Cela faisait presque un an qu’il n’était plus un Marines. Enfin, il le demeurait toujours, c’est un titre qu’on porte à vie et ça n’est pas avec gaieté de cœur qu’il avait du quitter ce qui était pour lui, sa maison. Et aujourd’hui, il était dans ce grand bureau où il n’avait jamais imaginé y mettre les pieds. Depuis un an, il s’était reconverti et travaillait pour une société de protection rapprochée. Dans un premier temps, il avait traité avec des personnes peu recommandables mais rapidement il mit un terme à ce contrat. Il percevait toujours un maigre salaire de la marine. Même s’il détestait en parler, il devait avouer que s’il est partit, c’était sur ordre médical. Depuis ce jour il percevait tous les mois une invalidité. Ça n’était pas énorme mais était suffisant pour payer ses quelques factures. Le président face à lui semblait ne pas savoir comment aborder le sujet. Il croisa les bras sur sa poitrine, faisant ressortir ses biceps.

- J’ai relu votre dossier M. Mc Callister… vos états de services sont impressionnant et le travail que vous avez fourni pour vous réintégrer dans le civil… est tout simplement incroyable…

- Merci Monsieur… hocha t’il lentement de la tête.

- Mais si je vous ais fait venir… c’est parce que vous êtes la personne la plus qualifié pour parvenir au bout d’une mission assez importante… je tiens à ce que cette mission se déroule pour le mieux et connaissant ma fille, je sais que ça ne sera pas une mince affaire…

- Votre fille ? reprit il, son estomac se nouant lentement. Je ne vois pas-

- Ma fille… fait comme qui dirait, une allergie à tout ce qui ressemble à un garde du corps… elle est quelqu’un de très en vue et je veux le meilleur pour elle.

- Je comprends parfaitement Monsieur… parvint il à murmurer tandis qu’il sentait son appréhension s’infiltrer entre ses veines.

- Je veux que vous assuriez sa protection pour les 6 prochains mois… si d’ici là, elle ne vous aura pas mangé et renvoyé… ajouta t’il un brin cynique.

- Je pense que c’est dans mes cordes Monsieur… Rassurez vous, elle aura plus vite fait d’en avoir marre de moi que l’inverse…

Le président hocha un bref instant la tête, toutefois sceptique. Il connaissait Kelly et son éternel entêtement à vouloir tout faire à sa façon. Si elle ne le supportait pas, elle le renverrait, comme beaucoup d’autre précédemment.

- Je vous souhaite bonne chance… lança t’il ironiquement tandis qu’on frappa à la porte.

La personne n’attendit pas l’approbation du Président et entra immédiatement.

- Papa je… observa t’elle en entrant. Oh, désolée… je dérange ?

- Non, nous avions fini… M. Mc Callister est ton nouvel… ange gardien, si on peut dire…

Will se tourna alors lentement et croisa alors son regard. Blêmissant, le fixant, il la voyait se décomposer. Son regard rivé dans le sien, il s’avança vers elle tandis qu’elle ne se contentait que de le fixer. Il lui tendit une main, ajoutant.

- Ravi de vous rencontrer Mlle Sinclair… déclara t’il, imperturbable.

Le contact de sa main dans la sienne, réveilla une multitude de souvenir et des images de leurs nuits passées, envahirent l’esprit de Kelly. Elle se reprit doucement laissant son regard aller de Will à son père.

- Désolée si ça n’est pas réciproque… mais mon père à tendance à un peu trop enjoliver sur ma personne, fit elle sans se départir de son regard.

La gêne puis maintenant la colère l’envahissait. Jamais elle ne s’était attendue à le voir chez elle ! Et encore moins dans le bureau de son père ! Il avait quitté sa vie 7 ans plus tôt et le voilà devant elle, encore plus sexy qu’auparavant remarqua t’elle. Un jean serré taille basse, une chemise blanche qui dévoila sa musculature parfaite ainsi qu’un effet très soigné de sa personne, ne pouvait que la faire chavirer ! Cependant ça n’était ni le lieu ni le moment ! Elle se morigéna, se traitant d’idiote avant de se tourner vers son père.

- Je t’ai dit que j’en avais marre papa ! Arrête de m’envoyer tes toutous ! Je suis grande et responsable-

- Tu es ma fille et très populaire ! Tu ne discutes pas mes décisions !

- Mais enfin que veux tu qu’il m’arrive ?! Soupira t’elle, encore troublée par la présence de Will à quelques mètres d’elle. Tu crois que c’est agréable de vivre quand tu sais que chacun de tes gestes et remarques sont épiés par des inconnus ?

- On a déjà eu cette conversation, je te rappelle…

- C’est bien que tu t’en souviennes parce que M. McCallister va pouvoir rentrer chez lui ! Je n’ai pas besoin de tes « anges gardiens » ! Signifia t’elle en mimant les guillemets de ses doigts.

Elle se retourna puis lançant un regard noir à Will, elle se dirigea vers la porte avant de poursuivre.

- Et c’est définitif ! Je n’ai besoin de personne pour me défendre !

Elle passa alors la porte, la claquant derrière elle, laissant les deux hommes s’observer.

- Je pense que vous avez vu à quoi vous attendre maintenant…

Will esquissa un léger sourire. Même s’il avait pu lire son trouble naissant dans son regard, il avait pu remarquer que son caractère s’était affirmé au fil des années. Cette pensée le conforta. Il aimait qu’elle lui résiste. Il se doutait que sans une mise au point, leur face à face risquait de très mal se passer. Toutefois, se tournant vers le président, il ajouta d’une voix détendue.

- J’ai toujours aimé relevé les défis !

- Et bien vous allez être servit !

Will esquissa un faible sourire et hocha la tête, salua le Président, puis sortit du bureau. Refermant cette porte, une seule question l’envahissait. Où était elle partie ? Il devait la voir à tout prix maintenant pour mettre les choses à plat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Jeu 15 Nov - 21:32

*.*.*.*.*.*.

- Je le crois pas ! Comment il a pu me faire ça ?!!! Bougonna t’elle en entrant dans l’appartement qu’elle partageait avec Cassie. Cass’ !!!

Elle ne croyait pas en ses yeux et ses oreilles ! Elle l’avait revu, plus sexy que jamais et faisant comme si de rien était ! Elle aurait voulu balancer de belles répliques mais devant son père, elle avait songé que ça aurait fait très mauvais effet. Elle soupira puis réalisa que Cassie n’était pas là. Elle vit alors un mot sur la porte du frigo, expliquant qu’elle était partie faire des courses. Elle ouvrit alors le réfrigérateur avant d’en sortir un pot de glace au nougat ! Elle avait besoin de son anti déprime pour affronter tout ce qui s’était passé une demie heure plus tôt.

Il était à Washington ! Elle ne devrait pas être tant touché par lui ! il n’était que son ex et puis, elle avait quelqu’un dans sa vie. Se dirigeant dans le salon, s’installant sur le canapé, elle planta sa cuillère dans son pot de glace en soupirant. Will occupait toutes ses pensées tandis qu’elle devrait plutôt se concentrer sur Dean et leur mariage ! Elle porta une cuillère de glace à ses lèvres et son esprit vagabonda durant de longues secondes. Son père était il au courant de relation tumultueuse avec Will ? avait il connaissance de leur liaison passée ? Et Dean dans tout ça, comment son père le considérait il ? Dean… tout ce compliquait ! elle l’aimait évidemment. Il avait su combler le vide laissé par Will et il avait été le seul à y parvenir. Dean était l’homme de sa vie, il était très présent, à son écoute et savait la faire rire dans les moments les plus difficiles. Comédien très reconnu dans le pays, leur histoire remontait à plusieurs années. Dean avait finalement trouvé les mots au bout de 4 ans pour lui faire sa demande en mariage. Bien sur elle avait accepté, elle était heureuse avec lui et jamais elle ne s’était sentit aussi importante aux yeux d’un homme. Enfin si, ça n’était arrivé qu’une seule fois… Elle soupira de nouveau, Will n’était pas près de sortir de son esprit, surtout après l’avoir longuement détaillé, se souvint elle. Elle ferma les yeux et elle se souvint de l’ardeur de ses baisers et de son souffle chaud sur son corps. Elle aimait incontestablement Dean, mais jamais elle n’avait ressentit ça. Seul Will parvenait à la mettre dans un tel état d’excitation et de dépendance pure. Son cœur battant à tout rompre, elle rouvrit les yeux et tenta de se reprendre tandis que le bruit d’une clef dans la serrure la fit sortir de ses songes. Elle tourna alors la tête par-dessus le canapé puis aperçut la silhouette de sa meilleure amie, chargé de sac de courses.

Kelly la rejoignit avec son pot de glace tandis que Cassie posait ses paquets sur le comptoir. Elle fronça immédiatement les sourcils en voyant le pot de glace.

- Toi, t’as des choses à me dire… dit elle en désignant le pot que Kelly tenait toujours dans ses mains.

- Non… feigna t’elle de mentir. J’avais juste un peu faim…

Cassie secoua la tête, elle faisait vraiment une piètre menteuse. Cependant Cassie n’ajouta rien et se mit à déballer les courses tout en les rangeant. Elle parviendrait bien à lui tirer les vers du nez en temps et heures. Kelly avait posé sa glace sur le comptoir et déballant les affaires, les donnait à Cassie qui rangeait tout en parlant.

- J’ai croisé Gavin en remontant du parking figure toi…

- Hummm… et ça devrait me faire quelque chose ?

- Cass’… quand est ce que tu vas arrêter de douter de lui ? il t’a dans la peau c’est indéniable. Il est au petit soin pour toi-

- Pas la peine de me le rappeler, je m’en souviens très bien…

- Alors pourquoi tu le repousses ? il est sexy, intelligent, c’est un bon parti en plus ! qu’est ce que tu risques ?

- Hormis avoir le cœur brisée, tu veux dire ? Hormis ça, je risque rien c’est vrai…

- Ouais… tu l’aimes ?

- Je te retourne la question… je croyais que tu devais passer la soirée avec Dean…

Kelly se détourna d’elle, reprenant son pot de glace. Cassie avait toujours le chic pour mettre les pieds dans le plat.

- On dirait que j’ai encore touché ! Allez raconte… lança t’elle en fixant son amie.

- C’est rien… on a même pas besoin d’en parler-

- ça c’est à moi de le juger tu vois… parce que ça fait très longtemps que t’a pas touché un pot de glace… la dernière fois ça remonte à…

- Ok ok… céda Kelly.

Elle soupira puis fit tourner son pot de glace entre ses mains. Elle retourna s’installer dans le canapé et, Cassie jetant sa veste sur un fauteuil la rejoignit après avoir prit une cuillère dans la cuisine. Assise près d’elle, elle piochait dans la glace, attendant qu’elle se confie.

- Tu sais comment est mon père…

Elle marqua une pause puis se passant la lèvre sur la langue, murmura :

- Il m’a encore déniché… comme il dit « un ange gardien »…

- Oh… et tu lui as dit le fond de ta pensée, je suppose…

- Effectivement… mais la situation est… quelque peu compliqué… parce que ce type, je le connais… plutôt bien…

Relevant la tête, Cassie fronça les sourcils. Elle plongea les yeux dans ceux de Kelly qui restait silencieuse.

- Faut que je te tire les vers du nez ?! C’est qui ? je le connais ?

Kelly baissa la tête et soupira, avant de porter sa cuillère à ses lèvres.

- Tu sais que j’aime Dean et que je n’ai jamais remit en cause notre histoire-

- Tu le fais exprès, c’est pas possible !! Kelly !!

Elle soupira de nouveau avant de lâcher :

- C’est Will…

*.*.*.*.*.*.

Il passait la grille en fer forgé de cet endroit lugubre. A ses yeux, il n’y avait pas pire endroit. Il détestait cet emplacement où les corps étaient rassemblés. Il déambula dans les allées machinalement avant de s’arrêter devant une pierre tombale. Il releva les yeux vers l’inscription incruster dans le marbre. Megan Mc Callister-1981-2005. Instinctivement il fit tourner son alliance autour de son doigt avant de soudainement se passer une main nerveuse dans les cheveux.

- Meg… murmura t’il avant de soupirer imperceptiblement. On vient de me proposer un job… le Président lui-même…

Il marqua une pause, s’accroupissant devant la sépulture, poursuivant :

- Tu voulais que j’aille de l’avant… c’est un cauchemar. Il veut que je protège sa fille ! Sa fille Meg ! il veut que je m’occupe de Kelly ! tu te rends compte ?!

Il avait rencontré Meg alors qu’il venait de finir ses classes de Marines. Elle était belle, sexy, drôle, aguicheuse mais surtout elle avait su le pousser dans ses retranchements, trouvant toujours la remarque pour le faire sortir de ses gonds. Ils étaient rapidement sortis ensemble. Il était persuadé qu’elle était son remède à Kelly, qu’avec elle, il arriverait à tourner la page et la faire sortir de son esprit. L’année suivante ils se mariaient. Elle était photographe et gagnait bien sa vie. Tout s’était si vite enchainé entre eux, trop vite peut être pensa t’il. Les images défilaient dans sa tête et il se revit à son chevet à l’hôpital durant de longs mois. Atteinte d’un cancer de l’utérus, ce dernier avait été décelé trop tard. Elle l’avait alors payé de sa vie. Will n’arrivait pas à s’en remettre et il doutait d’y parvenir un jour. Meg avait été son amie, sa confidente, sa maitresse, sa femme. Il avait tout partagé avec elle et dorénavant, il était seul avec pour seul ami, son chagrin. Elle lui avait été ôté si vite qu’il avait l’impression d’avoir oublié de lui dire des tas de choses.

- Je suis pas sur d’y arriver… Kelly est si… différente…

Il n’y avait jamais eu de sujets tabous entre eux et c’est en partie pour ça qu’il aimait tant leur relation. A genoux devant la sépulture, il disposa quelques plantes différemment puis murmura :

- Tu veux que j’avance et je sois heureux, tu me l’as dit je ne sais pas combien de fois… mais tu penses que c’était le destin que je la revois aujourd’hui ?

Il s’arrêta soudainement songeant qu’il y avait de forte chance qu’un homme partage sa vie. Cette pensée l’irrita fortement. Il passa sa main sur la pierre tombale et y souffla un baiser avant de se relever et de quitter l’endroit d’un pas nonchalant.

*.*.*.*.*.*.

L’ascenseur montait rapidement. Un homme sur sa droite, ils allaient au même étage. Il avait récupérer son adresse et n’avait encore aucune idée de ce qu’il lui dirait, mais une chose était certaine, il devait lui parler. L’ascenseur stoppa sa progression et ouvrit ses porte. L’homme sur sa droite en sortit rapidement, se dirigeant vers une porte tout au bout d’un couloir. Il semblait bien connaître les lieux, peut être y habitait il. Cependant sa pensée fut stoppé lorsqu’il le vit appuyé sur la sonnette. Il s’arrêta quelques secondes avant de voir une jeune femme lui ouvrir. Elle referma hâtivement la porte et il se concentra alors sur les numéros des appartements. Il en vint très vite à la déduction qu’il irait également vers cet appartement. Indiquant le numéro 13 B, il sonna à la porte. S’apprêtant à voir la silhouette de Kelly, il fut décontenancé en croisant ce regard revêche. Cassie, évidemment qu’il ne l’avait pas oublié. Il l’avait toujours vu prendre grand soin de Kelly mais là, ça n’était pas à elle qu’il voulait parler.

- Cassie, laisse moi entrer… je dois absolument lui parler-

- Bonjour à toi aussi Will ! Comment ça va ? Moi ça va bien… enfin ça irait mieux si tu laissais ma copine tranquille mais c’est trop te demander n’est ce pas !

Il soutint son regard. Elle avait un vrai don pour énerver les gens. Sarcastique, c’était dans son caractère mais il se demandait comment elle pouvait être comme ça 24 heures sur 24. Il finit par se passer une main dans les cheveux et il la vit froncer les sourcils un instant puis poser son regard sur sa main gauche.

- Je… hésita t’elle. Elle est occupée pour le moment…

- Bien… dans ce cas, dis lui juste que j’aimerais qu’on parle tranquillement… Passe une bonne soirée Cass’….

Il se retourna et se dirigea vers l’ascenseur. Les portes se refermaient quand il vit une silhouette s’infiltrer dans la cabine. Il croisa son regard et elle se planta devant lui.

- Ok… elle m’a rien dit… enfin pas grand-chose… et là j’avoue que j’aurais peut être pas du venir mais… tu peux m’expliquer à quoi tu joues avec elle ? Tu veux lui briser le cœur à nouveau ? La détruire à nouveau ? Parce que Monsieur le Beau Gosse, tu as le chic pour la déstabiliser !

Il esquissa un petit sourire. Les personnes de l’acabit de Cassie lui manquaient. Elle était franche, brut de décoffrage et son amitié pour Kelly semblait ne pas avoir prit une ride.

- Je suis un beau gosse ? demanda t’il amusé, relançant la conversation. Elle leva les yeux au ciel tandis qu’il continuait de la fixer.
L’ascenseur se mit alors à redescendre et Cassie reprit, devant le silence de Will.

- Pourquoi exactement es tu revenu Will… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
Azkadellia Elbereth
Majesté Impériale Shippeuse de ships inshippables

avatar

Féminin
Nombre de messages : 16132
Age : 30
Localisation : In the space between the stars
Humeur : Mad as a hatter
Ships & slashs : Paireceste, Halice, Sevmione, (Harry/Hermione), Jessidy, Paul/Jaëlle, Azkadellia/Cain, Arwen/Aragorn, Eowyn/Faramir, Sara/Nick, Willow/Oz, Chlex, Xena/Hercule, Prue/Cole, Angela/Hodgins, Castle/Beckett, Daisy/Sweets, Nick/Claudia-Jenny/Danny, Kaylee/Simon, Candy/Terry, Jane Benet/Charles Bingley, Pepper/Tony, Gillian/Cal, Lucie/Caspian, Evie/Connor, Tom/Diana, Patty/Alistair, Mitchell/Annie, Lucrèce/Isidore, Zofia/Lucas, Raoul/Stefania, Laura/Ethaniel

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Jeu 15 Nov - 22:37

    C'est super bien comme début!!! J'aime beaucoup beaucoup!!!! C'est trés émouvant et super bien écrit!!!
    J'ai hate de connaitre la suite...
    J'adore Cassie, elle est géniale!!!
    la suiteee la suiteee

_________________
"Two By Two, Hands of Blue."

Welcome back, little sister. There's no place like the O.Z.

Follow me on Twitter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nini
Majesté Impériale Shippeuse de ships inshippables

avatar

Féminin
Nombre de messages : 719
Age : 29
Localisation : en pleine période de folie les examens ça vous bousillent les neurones
Humeur : Is this what they call freedom?Is this what you call pain?Is this what they call discontented fame?

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Jeu 15 Nov - 23:37

je viens juste de lire le début de ton histoire et je trouve vraiment ça trop bien...ce début est vraiment génial...j'adore l'émotion que tu fais passer et tu écris vraiment trop bien...tout comme Misty j'aime beaucoup le personnage de Cassie et j'aime beaucoup l'amitié entre cette dernière et Kelly...sinon je me demande si Kelly va accepter que Will soit son garde du corps?moi aussi je me demande pourquoi il est revenu?
vivement que tu mettes la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Ven 16 Nov - 0:13

merci beaucoup xD

Cassie est vraiment la fille explosive et pleine de surprise ! lol

Quand à Will, c'est un personnage complexe et torturé qui se fait mystérieux.

La suite très bientôt promis ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
Azkadellia Elbereth
Majesté Impériale Shippeuse de ships inshippables

avatar

Féminin
Nombre de messages : 16132
Age : 30
Localisation : In the space between the stars
Humeur : Mad as a hatter
Ships & slashs : Paireceste, Halice, Sevmione, (Harry/Hermione), Jessidy, Paul/Jaëlle, Azkadellia/Cain, Arwen/Aragorn, Eowyn/Faramir, Sara/Nick, Willow/Oz, Chlex, Xena/Hercule, Prue/Cole, Angela/Hodgins, Castle/Beckett, Daisy/Sweets, Nick/Claudia-Jenny/Danny, Kaylee/Simon, Candy/Terry, Jane Benet/Charles Bingley, Pepper/Tony, Gillian/Cal, Lucie/Caspian, Evie/Connor, Tom/Diana, Patty/Alistair, Mitchell/Annie, Lucrèce/Isidore, Zofia/Lucas, Raoul/Stefania, Laura/Ethaniel

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Ven 16 Nov - 10:32

    Pleine de surprise? Je l'aime de plus en plus cette p'tit Cassie... Y'a moyen qu'elle gifle Will??? pasmoi
    Moi et ma passion des gifles... Rolling Eyes

_________________
"Two By Two, Hands of Blue."

Welcome back, little sister. There's no place like the O.Z.

Follow me on Twitter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Ven 16 Nov - 18:57

Mdr Non pas de gifle pour le moment mais peut être bien plus tard pourquoi pas ! xD

Ton idée me fait réfléchir ! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
nini
Majesté Impériale Shippeuse de ships inshippables

avatar

Féminin
Nombre de messages : 719
Age : 29
Localisation : en pleine période de folie les examens ça vous bousillent les neurones
Humeur : Is this what they call freedom?Is this what you call pain?Is this what they call discontented fame?

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Ven 16 Nov - 21:27

juste une petite question c'est quand qu'on aura droit à une suite?ce soir?ce weekend?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Ven 16 Nov - 22:33

Peut être ce soir, si je suis pas d'humeur sadique ! mdr

Tout à l'heure, vous aurez surement le prochain chap, je dois juste vérifiez mes fautes de français ! xd

**********

Edit:

Je viens de me relire et donc voici la suite. si ça peut vous rassurer l'histoire est plutôt très longue par elle même et une vingtaine de chapitre sont déjà écrits ! xd

**********

Chapitre 3

Assise à son bureau, elle se massait la tête. Cet article allait la rendre complètement folle, et les photos qui devaient argumenter son article n’était vraiment pas d’excellente qualité. Elle devait à tout prix écrire un article qui relèvera le niveau.
Elle soupira relevant la tête et attrapa sa tasse de café. Son esprit était constamment envahit par sa conversation avec Will dans l’ascenseur. Elle avait reconnu plus d’une fois que Will était un beau gosse ! Avec son regard à faire fondre, son sourire électrique et sa musculature parfaite, il avait tout pour plaire. Pas qu’il n’était pas son genre, bien au contraire mais elle savait que Will ne vivait pas d’aventures. Sans oublier qu’elle était consciente que Kelly ne lui était toujours pas insensible. Elle grimaça en avalant une gorgée de café froid puis se leva pour s’en faire une autre tasse. Elle soupira silencieusement cette discussion défilant dans sa tête. Enfin discussion était beaucoup dire. Will n’avait cédé que peu d’information et était resté très évasif. Elle le connaissait très mystérieux et secret. D’ailleurs c’était la première fois qu’ils parlaient vraiment tous les deux. Will lui avait fait remarquer qu’il n’avait rien à lui dire et qu’elle n’était pas Kelly, ce qui ne manqua pas d’agacer Cassie. Evidemment sans qu’un mot soit échangé, elle avait remarqué l’alliance de Will et son tic nerveux de la faire tourner autour de son doigt. Lui qui lui avait semblé si maitre de lui, semblait très nerveux. Elle ne comprenait pas pourquoi, enfin en partie.
Revenant à son bureau avec cette tasse fumante dans les mains, elle se rassit et repoussa son article, elle devait en savoir plus sur Will et ses intentions. Elle posa alors son regard sur le téléphone puis son écran d’ordinateur.

- Il n’y a qu’un seul moyen d’avoir des réponses… s’il ne veut rien me dire, alors je le découvrirais toute seule…

Elle commença alors à faire une recherche sur Will et sa famille avant d’approfondir…

*.*.*.*.*.*.

Debout dans le salon, elle participait à une audioconférence. Elle était ambitieuse et le fait que son père soit le Président des Etats-Unis ne changeait rien. Evidemment elle aurait pu avoir le poste qu’elle souhaitait dans la société de son choix. Mais non, elle voulait faire ses preuves et être accepté pour son travail. Cette réunion ça faisait des jours qu’elle était reportée et maintenant ils se disputaient comme des chiffonniers parce que personne ne voulait prendre de décision. Depuis 3 ans, elle travaillait chez Lockart & Hanson, elle avait apprit et gravit plusieurs échelons, grâce son talent pour dénicher des slogans et surtout pour être parvenu à conclure d’important contrat. Marchant de long en large dans le salon, elle argumentait le pourquoi de sa décision sur un slogan précis alors que ses interlocuteurs mettaient en avant les inconvénients de son slogan. Elle soupira longuement, se passant une main sur le visage, quand elle entendit la porte de l’appartement claquer. Fronçant les sourcils, elle se retourna ajoutant qu’ils en reparleront le lendemain. Elle coupa la communication et fixa Cassie qui lui semblait agitée. Cette dernière se préparait une énième tasse de café. Kelly l’observa, elle connaissait très bien son amie et elle ne l’avait jamais vue aussi agitée.

- Tu crois que tu pourras m’en parlé ? demanda Kelly d’une voix peu assurée.

- De quoi tu parles ?

- Je t’ai connu plus convaincante… peut être que tu devrais reprendre des cours sur « comment entretenir un secret sans que sa meilleure amie le soupçonne… »

Cassie s’arrêta un instant, dévisageant Kelly. A vrai dire, à cet instant elle était surtout très mal à l’aise, car elle voyait déjà la réaction de Kelly lorsqu’elle lui dirait qu’elle a fouillé dans le passé de Will, sans parler de ce qu’elle a découvert. Elle n’était cependant pas plus avancée sur l’attitude de Will. Elle s’appuya contre l’évier derrière elle puis après une longue inspiration, releva les yeux vers Kelly.

- Tu me connais… ne t’inquiètes pas tout va-

- Tout va bien, c’est ça ? Celle là, tu me l’as déjà sortie… Qu’est ce que c’est ? c’est Gavin ?

Cassie se passa une main dans les cheveux puis s’arrêta lorsque le prénom de Gavin fut prononcée.

- Gavin ? Pourquoi ça aurait un rapport avec lui ?

- C’est le cas ?

- Non… je t’ai déjà dit qu’il n’y avait plus rien entre nous…

- Alors qu’est ce que c’est pour que ça te mette dans un tel état ?

- Je te l’ai dit c’est rien-

- Ok, tu veux pas en parler… mais si t’as besoin-

Cassie pencha la tête sur le coté, fixant Kelly, lui adressant un timide sourire.

- Je sais que tu es là… c’est juste… un coup de blues, ça va passer…

Elle venait de lui mentir pour la première fois et elle ne savait pas comment s’en sortir. Aborder le sujet de Will était délicat. Cassie savait que Kelly l’aimait toujours. Ou du moins, il resterait ancré en elle, après tout il était son premier amour. Elle se souvint combien Kelly avait souffert à leur rupture et même si maintenant, elle en savait plus sur lui, elle réalisait que Will avait choisi sa carrière à sa petite amie. Cependant ce qu’elle n’expliquait pas, c’était son retour à la vie civile. Il lui avait été impossible d’avoir accès à son dossier et c’est ce qui l’ennuyait, car Will restait toujours une énigme pour elle.

*.*.*.*.*.*.

Allongé sur son canapé, il fixait le plafond. Depuis sa rencontre avec Kelly dans le bureau du Président, il n’avait toujours pas réussi à lui parler. Il repensa à sa discussion avec Cassie. En avait elle fait part à Kelly ? Que lui avait elle dit ? Il se passa une main dans les cheveux. Même si Cassie n’avait rien dit, il savait qu’avec Kelly, ça serait difficile. Rien que la rencontre dans le bureau le prouvait. Il était agacé, toute cette situation allait le rendre dingue s’il n’y trouvait une solution très rapidement. Il se redressa lentement, tentant de se calmer. Il posa son regard sur la photo posé sur la télévision. Meg… Elle suffisait à apaiser toutes les tensions, croiser ce regard avait toujours eu un effet immédiat sur lui. Il se leva et prit le cadre dans ses mains. Des souvenirs remontèrent à la surface. Leur première rencontre, la façon dont elle l’a insulté quand il avait osé lui volé un baiser sans sa permission, leur première nuit ensemble, leur mariage et enfin sa maladie. Il ferma les yeux, refoulant ce flot de larmes qu’il refusait toujours de verser. Incontestablement, il l’aimerait toute sa vie, mais cette douleur lui devenait de plus en plus insupportable au fil des jours. Son père n’était même pas venu au mariage. Ce jour là, il avait été seul. Le seul Mc Callister présent. Il se souvint que Meg en avait été choquée, que personne de sa famille ne fasse le déplacement pour lui, tandis que tous ses amis de sa promotion le représentaient. Ce cadre entres ses mains, il le serrait si fort que ses phalanges blanchissaient et le blessait. Il soupira puis ouvrit finalement les yeux. Des larmes menaçaient de couler sur son visage, cependant il prit sur lui, les ravalant difficilement alors que la sonnette retentissait. Le cadre toujours à la main, il se dirigea vers la porte, l’ouvrant rapidement. Il se figea en la voyant sur le pas de la porte, de sa porte !

- Salut… lança-t-elle, gênée. J’te dérange ?

- Je… commença t’il avant de s’effacer de l’entrée et de l’inviter à pénétrer dans l’appartement tout en baissant la tête. Vas-y, je t’en prie…

Elle avait bien remarqué qu’elle tombait mal. Elle voulait connaître le fond de son histoire. Elle pensait uniquement à protéger Kelly. Elle avait assez enduré pour lui et maintenant qu’elle était heureuse avec Dean, elle refusait net que son futur mariage soit reporter voir même annulé.

- Ecoute… je tombe surement très mal… murmura t’elle. Je sais que la vie n’a pas été simple pour toi ces derniers temps-

- Arrête tu veux ! Je veux pas de ça ! S’emporta-t-il. Oui j’ai eu une mauvaise période, oui la souffrance est quelque chose qu’il faut vivre pour la comprendre, mais je ne veux pas de ta pitié. Dis moi ce que tu veux Cassie !

Il releva les yeux vers elle et les larmes qui y étaient apparus un peu plus tôt avait complètement disparus.

- Will… souffla t’elle. Comprends-moi, je veux juste protéger Kelly…

- Tu veux que je comprenne quoi ?! Kelly est grande, c’est une femme, elle prend ses décisions et moi les miennes. Je suis chargé de la protéger et je le ferais, qu’elle le veuille ou non. Et elle sera bien à la première à se lasser de moi-

- Je sais… c’est pas ça qui me fait peur…

- Alors pourquoi es tu là ?

- Je veux m’assurer que toi, tu tiendras le coup… que tu ne te réfugieras pas dans cette mission pour surpasser ton chagrin…

Il la dévisagea longuement puis fronça les sourcils. Que savait-elle de lui au juste ? Et de sa vie ?

- Je ne suis ni déprimé, ni malheureux ! Mets-toi ça dans la tête ! Et ma vie privée ne te regarde pas jusqu’à nouvel ordre !

- Sauf que ton état affectera Kelly, donc ça me regardera !

- Arrête Cassie ! Ma vie privée n’affecte pas mon travail ! Tu n’as pas à t’inquiéter pour Kelly… je suis un professionnel-

- Will me prend pas pour une idiote… même si je ne comprends toujours pas pourquoi tu l’as quitté, il y a 7 ans. Il est évident que tu as toujours un certain pouvoir sur elle. Sois vigilent, ne lui fait pas de mal… c’est tout ce que je souhaite…

- J’essayerai de m’en souvenir… marmonna t’il.

Il alla reposer le cadre sur la télévision et il sentit le regard de Cassie. Il se retourna et croisa son regard, honteuse.

- L’autre jour… dans l’ascenseur… t’as rien voulu me dire alors… j’ai fouillé… confessa t’elle. Et malheureusement pour moi, j’ai trouvé… je suis vraiment désolée pour ta-

- J’ai pas envie d’entendre ça Cassie. Gardes tes discours pour une autre personne… tu ne me connais pas et inversement. Maintenant j’aimerais me retrouver seul, si tu n’y vois pas d’inconvénient…

Elle ravala difficilement sa gêne puis baissa la tête en prenant la direction de la sortie. Ouvrant la porte, il la laissa sortir puis ajouta d’une voix à peine audible :

- Cesse de t’inquiéter pour Kelly… elle sera en sécurité avec moi.

Il la vit alors se retourner soudainement et croisa son regard. Elle lui adressa un léger sourire puis hocha la tête imperceptiblement avant de disparaître au bout du couloir menant aux ascenseurs.
Il soupira puis, refermant la porte derrière lui, s’adossa à la porte songeant à la dernière phrase qu’il avait murmurée à Cassie. Il était un triple idiot. Comment pouvait-il lui dire ça, alors qu’il était parfaitement conscient que Kelly allait le mener à sa propre perte dès qu’il aurait passé la porte de son appartement ?

*.*.*.*.*.*.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Ven 16 Nov - 23:42

Deux jours à peine s’étaient écoulés depuis que Cassie était passée chez lui. Aujourd’hui, il était censé commencé sa mission. Plus l’heure avançait, plus il angoissait à l’idée de la revoir. Bien évidemment il savait qu’ils devraient parler, c’était nécessaire. Cependant ce qui l’inquiétait c’était la réaction de Kelly. Il avait vite remarqué qu’elle était devenue plus impertinente. Lui était conscient qu’il suffisait de quelques remarques bien placées pour qu’elle le détruise, mais Kelly réalisait elle le pouvoir qu’elle détenait toujours sur lui après tant d’années ?
Les portes de l’ascenseur s’ouvrant, d’une démarche qui semblait assuré, il se dirigeait vers son appartement. Il sonna une fois et la porte s’ouvrit sur Cassie, avec qui il échangea un long regard. Après invitation, il entra dans l’appartement, le détaillant rapidement. Il reconnut l’empreinte décoratrice des deux jeunes femmes. Il distingua alors Kelly, assise au comptoir, un homme à coté d’elle. Ce sentiment qui l’avait envahi des années plus tôt, ressurgit violemment. Il tenta alors de se calmer, puis il se tourna et croisa un bref instant le regard de Cassie qui s’adressait à lui :

- Un café ?

- Volontiers, répondit-il sans prêter attention au regard que Kelly portait sur lui.

Dean à coté d’elle, qui lui parlait de leur projet de soirée ne semblait pas intéresser Kelly. Son regard porté sur Will, elle ne parvenait plus à s’empêcher de le détailler sans gêne malgré la présence de Dean près d’elle. Elle croisa alors son regard bleu qui l’avait fait fondre des années plus tôt. Aujourd’hui, elle discernait une nouvelle lueur dans son regard. Et même si elle ne voulait pas de lui dans sa vie, parce qu’elle se connaissait suffisamment pour savoir qu’elle tournure prendrait les choses, elle devait à tout prix lui faire comprendre qu’il devait partir. Détournant la tête, elle se tourna vers Dean, qui l’interrogeait du regard. Elle lui adressa un léger sourire murmurant :

- Mon nouveau garde du corps... envoyé par mon père... lui précisa t’elle.

Il haussa un sourcil, puis se tourna vers Will.

- Dean Matthews se présenta t’il en lui tendant une main, le fiancée de Kelly.

- Will Mc Callister... répondit il en lui écrasant la main.

Son regard passa de Dean à Kelly, qui semblait prête à affronter cette discussion. Il aurait voulu lui dire le mal qu’elle lui faisait en lui cachant qu’elle était fiancée mais il garda le silence. Son regard toujours planté dans celui de Kelly, qui ne pipait mot, il entendait à peine Dean lui parler.

-Alors comme ça, c’est vous qui allez protéger Kelly-

- Non, Will va rentrer chez lui-

La fixant toujours, il l’interrompit, dévoilant quelque peu son agacement.

- Vous n’êtes pas mon donneur d’ordres Mlle Sinclair ! Par conséquent vous n’avez aucun pouvoir !

Il voyait combien cette remarque la déstabilisait et l’agaçait.

- Et moi, je refuse d’être suivit par un toutou parce que mon père l’a décidé-

- Dans ce cas, allez lui parler... mais je doute fortement qu’il change d’avis.

- Qu’est ce que vous sous entendez... lança t’elle, de plus en plus énervée.

- Comme si vous ne le saviez pas. Ne me dites pas que vous n’avez pas déjà essayé de le convaincre...

Elle le détestait ! À cet instant précis, il commençait déjà à faire tomber toutes ses barrières. Il avait été son premier amant, son premier amour et celui à qui elle a fait confiance les yeux fermés mais aujourd’hui tout était si différent et pourtant elle ne pouvait nier qu’il était toujours aussi... attirant, sexy et magnifique. Elle détourna les yeux tandis qu’elle sentait les bras de Dean autour de sa taille. Elle sursauta en sentant le souffle de Dean dans son cou.

- C’est bien la première fois que tu ne réponds pas chérie...

Il déposa un baiser dans son cou puis murmura :

- Je dois y aller, je t’appelle dans la journée...

Il se détacha alors lentement d’elle et à cet instant, elle se sentit comme une fleur fragile. La présence de Will mettait tout son corps à rude épreuve. Elle vit alors Dean passer la porte puis s’aperçut que Will tenait une tasse de café dans les mains, que Cassie venait de lui remettre.

Cassie buvant une tasse de café dans la cuisine, les observait s’affronter du regard sans échanger une seule parole. Elle soupira. A la réaction de Kelly, lorsque Will est arrivé, elle savait qu’elle ne le ménagerait pas et qu’il subirait toute sa colère. Elle grimaça et les contournant, attrapant son sac, elle ajouta :

- J’ai un rendez vous, essayez de ne pas vous entretuez jusqu’à ce que je revienne...

Elle sortit alors sans bruit et, la porte refermée, Kelly se détourna de Will, exaspérée.

- Tu n’as rien à faire ici Will ! Rentres chez toi une bonne fois pour toute !

- Ton père m’a chargé de te protéger et je ne compte pas rendre mon tablier pour tes beaux yeux ! Que tu le veuilles ou non, je reste !

- Bon sang Will! Quand est ce que tu va ouvrir les yeux ? Je n’ai besoin de personne ! Je sais me défendre au cas où tu aurais oublié !

Il baissa la tête, évidemment qu’il s’en souvenait ! C’est lui même qui lui avait apprit tous ces geste d’auto défenses. Jamais il ne pourrait oublier ces détails.

-Je ne suis pas là pour me battre contre toi ! Mais j’ai un travail et j’en ai besoin. J’ai jamais roulé sur l’or et même si tu me prends une grosse brute, je l’accepte uniquement parce que ce boulot est important pour moi. Il ne s’agit pas de toi ou de ce qui s’est passé entre nous.

- Je me marie dans 6 mois.

- Toutes mes félicitations... ton père me charge de ta protection jusque là-

- Quoi ?!! Explosa-t-elle. Je vais t’avoir dans mes pattes jusqu’au mariage ?

- Il semblerait. A t’entendre, c’est à croire que je suis invivable.

- J’ai pas dis ça !

- Mais tu le penses. Tu me vois comme une grosse brute qui t’as plaqué et je suppose même que tu penses que pour moi, tu n’étais qu’une marionnette... je brûle ?

- Je n’ai pas à répondre à ça...

Alors qu’elle retournait dans la cuisine, elle le vit avaler une gorgée de café puis aperçut son alliance. Son regard resta fixé dessus durant de très longues secondes puis elle déglutit difficilement.

-Tu es une fille intelligente Kelly. Tu sais parfaitement pourquoi ton père m’a engagé. Tu vas être amené à voir beaucoup de monde avec l’organisation de ton mariage. Tu es tout ce qui lui reste...

- Quelle grandeur d’âme Will ! Et toi, en gentil bodyguard, tu n’as pas pu résister et refuser son offre !

- Après toutes ses années, tu m’en veux toujours... je pensais quand même que tu aurais muri et compris...

- Comprit quoi ? Que ton travail et ta carrière étaient bien plus importants que ce qui nous liait ? Tu étais mon premier amour ! Mais ça te passe au dessus de la tête ! Ta femme devrait vraiment se méfier de toi ! Tu es instable, hypocrite, calculateur-

- Je t’interdis de parler d’elle sur ce ton ! Tu ne la connais même pas ! Vociféra t’il, alors arrête ça tout de suite !

- Je convaincrais mon père t’engager quelqu’un d’autre ! lança-t-elle en lui adressant un regard noir.

- Essaye toujours...

Il marqua une longue pause puis croisant son regard, une fois de plus, il reprit :

- Quel est le programme du jour ?

- Je dois aller au bureau... et j’y vais seule-

- certainement pas ! Je vais où tu vas !

- Tu viendras me tenir la main quand j’irais aux toilettes ?! Ironisa-t-elle.

- ça ne fait pas parti de mes attributions mais si tu as besoin d’assistance, je ferais le nécessaire.

Il l’exaspérait à avoir réponse à tout, sans parler de son calme olympien. D’un coté, il lui semblait le connaitre et de l’autre, elle avait le sentiment d’avoir un inconnu face à elle. Tout était si compliqué. Elle passa alors devant lui et prenant ses clefs et son sac elle lâcha :

- on va être en retard. J’ai une réunion dans 25 minutes...

Il se contenta alors d’hocher la tête, puis ils sortirent de l’appartement. Il la détailla longuement. Habillée d’un simple pantalon de toile, d’un débardeur pastel, accompagné d’un cache cœur et de ses petites chaussures à talons assortis à son ensemble, il était subjugué. Ses cheveux tombant en cascade sur ses épaules, il avait l’impression de voir une femme pour la première fois et très sexy qui plus est.
En bas de l’immeuble, une voiture avec chauffeur s’immobilisa devant eux. Will ouvrit la portière, Kelly se glissa alors à l’intérieur et y entra à son tour, tandis qu’elle demandait au chauffeur de les conduire jusqu’à son bureau. Elle lui jeta un rapide coup d’oeil. Elle avait des tas de questions mais ne savait pas, ou du moins plus comment aborder Will.

- Pourquoi ? se lança-t-elle.

- Pourquoi quoi ? Rétorqua t’il en la fixant et fronçant un sourcil.

- Pourquoi, il t’a choisi toi ? Il a du avoir des dossiers plus impressionnant que le tien, enfin je suppose.

- Merci ! lança t’il sarcastiquement, ça veut dire que je suis à peine recommandable dans ta bouche !

- C’est pas ce que je voulais dire, tu le sais bien...

Elle marqua une pause, tournant la tête vers la fenêtre, observant le paysage défiler sous ses yeux. Il posa quelques secondes son regard sur elle, puis murmura :

- Peut être à t’il juger qu’il faudrait quelqu’un digne de ta confiance et qui saurait te tenir tête en cas d’affrontement...

Elle releva les yeux vers lui, surprise par l’exactitude de son jugement.

- Mon père t’a parlé des prédécesseurs ?

- Il aurait dû ?

- J’en sais rien-

-Même si en 7 ans, on a le temps de changer... il se trouve que tu n’es pas si différente que dans le passé...

- C’est un compliment ?

- Prends le comme tu veux... pour ma part c’est sincère.

S’apprêtant à répliquer, elle s’arrêta net quand le chauffeur vint lui ouvrir. Elle sortit alors, suivit de Will. Ils entrèrent dans l’immeuble, rejoignant l’étage Lockart & Hanson. Des tas de visages se retournèrent sur eux et un petit sourire amusé, ils entrèrent dans l’ascenseur.

- On dirait que tu vas alimenter la rubrique potins de bureau...

Elle le foudroya d’un regard noir, prête à lui sauter à la gorge à sa prochaine remarque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
nini
Majesté Impériale Shippeuse de ships inshippables

avatar

Féminin
Nombre de messages : 719
Age : 29
Localisation : en pleine période de folie les examens ça vous bousillent les neurones
Humeur : Is this what they call freedom?Is this what you call pain?Is this what they call discontented fame?

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Sam 17 Nov - 14:00

merci pour cette suite elle est vraiment géniale je l'ai beaucoup aimé...j'ai adoré le moment où Cassie est allée voir Will c'est vraiment super qu'elle protège Kelly par contre je pense qu'elle aurait du parler avec cette dernière des recherches qu'elle a faites...sinon entre Will et Kelly c'est vraiment explosif ça promet je me languis de voir ça...je me demande si Will va lui parler de Meg en tous cas son décès l'a beaucoup affecté!sinon je me demande aussi s'ils vont arriver à ne pas céder à la tentation...surtout qu'il doit la protéger pendant six mois...alors il peut s'en passer des choses...
vivement que tu mettes la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azkadellia Elbereth
Majesté Impériale Shippeuse de ships inshippables

avatar

Féminin
Nombre de messages : 16132
Age : 30
Localisation : In the space between the stars
Humeur : Mad as a hatter
Ships & slashs : Paireceste, Halice, Sevmione, (Harry/Hermione), Jessidy, Paul/Jaëlle, Azkadellia/Cain, Arwen/Aragorn, Eowyn/Faramir, Sara/Nick, Willow/Oz, Chlex, Xena/Hercule, Prue/Cole, Angela/Hodgins, Castle/Beckett, Daisy/Sweets, Nick/Claudia-Jenny/Danny, Kaylee/Simon, Candy/Terry, Jane Benet/Charles Bingley, Pepper/Tony, Gillian/Cal, Lucie/Caspian, Evie/Connor, Tom/Diana, Patty/Alistair, Mitchell/Annie, Lucrèce/Isidore, Zofia/Lucas, Raoul/Stefania, Laura/Ethaniel

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Dim 18 Nov - 13:49

    Sympa cette petite suite!!!
    J'adore de plus en plus Cassie par contre, j'aime pas du tout Kelly, elle est un peu trop neunue et capricieuse pour moi lol!
    Vivement la suite cheerleader

_________________
"Two By Two, Hands of Blue."

Welcome back, little sister. There's no place like the O.Z.

Follow me on Twitter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Dim 25 Nov - 15:53

merciiiiiiiiiiiii de vos com's xD

Oui Kelly est assez capricieuse mais elle va changer au fil des chapitres. Quand à Cassie, c'est un vrai démon et une véritable "amie". C'est l'amie très touchante ! xD

Chapitre 4

Quelques jours plus tard,


Elle avait beau l’avoir près d’elle à chaque instant, parfois elle ressentait ce bien être par sa simple présence. Cependant elle était toujours convaincu qu’en l’ayant près d’elle, toute cette histoire finirait mal. Assise à son bureau, la porte de celui ouverte, elle le voyait montant la garde devant ce dernier. Tout au long de la journée, elle avait vu plusieurs femmes du bureau s’approcher de lui, l’invitant à prendre un café. Elle avait eu le temps d’observer ses réactions et avec tact, il les avait toutes refusées. Elle était sciée il fallait le dire. Pour l’avoir vécu, elle savait qu’il pouvait être d’une gentillesse innée, adorable et poli mais là, il les renvoyait toutes avec une légère trace d’humour et un sourire. Ce sourire, Dieu qu’elle l’avait aimé. Il y a encore quelques années, elle aurait rêvée de revoir ce sourire. Il se retourna au même moment vers l’intérieur du bureau et captant le regard de Kelly qui la dévisagea, il la rejoignit d’un pas lent mais assuré.

- Un problème ? murmura t’il

- Non… non tout va bien…

- tu mens aussi mal à ton… fiancé ?

- Je ne suis pas une menteuse, tu devrais le savoir !

- Kelly, commença t’il en la fixant. Tu tiens à ce qu’on se dispute ici ?

- qui a parlé de se disputer ? j’aimerais juste pouvoir comprendre… comment tu peux être si… froid, distant, hypocrite-

- J’ai toujours été comme ça.

- C’est pas le souvenir que j’ai de toi…

Leurs regards s’accrochèrent de longues secondes et finalement ce fut elle qui détourna les yeux pour la première fois. Dans un silence, où on aurait pu entendre une mouche réfléchir, elle murmura.

- Désolée…

Voyant son malaise, il baissa les yeux et commença à s’éloigner. Avant il aurait toujours trouver un sujet de discussion avec elle, mais aujourd’hui tout était différent. Il n’était pas le bienvenu dans sa vie et il en avait pleinement conscience. Il éxecuterait sa mission puis disparaitrait à nouveau de sa vie et cette fois pour toujours. Après tout c’est ce qu’elle voulait et lui, il pourrait ainsi la paix. Il se dirigea vers la sortie du bureau, quand il entendit un murmure :

- Will… sincèrement, il serait préférable que tu renonces à me protéger-

Il se retourna alors vivement, la fixant, agacé.

- Ah oui ? et pourquoi ça ? tu ne sais rien de moi Kelly ! je ne suis plus le Will d’il y a 7 ans, alors s’il te plait ne me dis pas ce que je dois ou ne dois pas faire !

Il marqua une légère pause avant de reprendre, la dévisageant.

- Tu n’as aucune idée de mon rythme de vie ou même de pourquoi ce boulot est si important pour moi ! pour toi, tout a été simple… même si je sais que tu as également souffert, mais tu ne me connais pas Kelly, alors arrête !

Son regard accrochant celui de Will, elle avait été incapable de l’arrêter. Peut être aurait elle dû… mais son regard emplit de souffrance, lui disait qu’il en avait besoin. Et aussi mal que cela puisse le faire, elle n’ajouta rien et ferma les yeux lorsque la clenche de la porte s’activa. La porte fermée, elle soupira longuement, encore étonnée par les propos de Will.

Elle était encore dans ses pensées lorsqu’elle décrocha son téléphone qui sonnait pour la troisième fois tandis que son esprit était toujours tourné vers l’homme devant sa porte.

- Kelly Sinclair…

- Bonjour chérie…

- Oh… bonjour cher père !

- Une pointe de sarcasme de grand matin chérie… dois je comprendre que quelque chose ne va pas ?

- Je vais bien… mais j’irais encore mieux si je n’avais pas quelqu’un qui veille sur tout mes faits et geste…

- C’est pour ton bien…

- Pour mon bien, pour mon bien… si t’y songeais vraiment, tu me laisserais vivre ma vie comme une personne tout à fait normal-

- Tu sais bien que je ne peux pas… tu es lié à moi et mes obligations me force à te protéger ou de faire en sorte que tu le sois…

- Papa, je peux veiller sur moi toute seule… je sais que tu essaye de me prouver que tu es là dès que j’en ai besoin… commença t’elle, mais sérieusement je serais plus moi-même, si je n’avais personne dans mes pattes… rappelle-

- Tu sais parfaitement que je ne changerais pas d’avis…

- Mais papa, s’énerva t’elle. j’ai pas besoin d’un toutou !

- Mc Callister est très compétent et je lui fais entièrement confiance pour te remettre à ta place quand tu dépasseras les bornes !

- Comme si c’était mon genre-

- Kelly… je sais qu’avec la préparation du mariage, tu es à cran.

- Il ne s’agit pas de ça, papa… pourquoi tu évites toujours de me parler du véritable problème. Tu sais je regarde les informations-

- Tu n’as pas à te préoccuper de ce qui se passe avec ses personnes-

- Mais il s’agit de ta décision-

- C’est pour ça que je préfère que le Lieutenant Colonel Mc Callister se charge de ta protection…

- Tout ça parce que je suis ta fille, je suis obligée de subir sa présence !

- Comment vont Dean et Cassie ?

Elle soupira, son père avait le don pour changer de sujet dès qu’elle essayait de rentrer plus dans le sujet. Elle se pinça les lèvres et murmura :

- Ils vont bien… tu seras à Washington la semaine prochaine ?

- Je ferais tout mon possible pour être là, vendredi…

- Merci…

- Je dois y aller ma chérie-

- D’accord…

- Je t’embrasse chérie et surtout sois raisonnable avec Mc Callister et Dean…

- Comme si j’étais du genre désagréable…

Son père sourit et lui murmura de passer une bonne journée avant de raccrocher. Elle reposa le combiné sur le socle puis soupira en le fixant durant de longues secondes. Elle se leva alors et fit le tour de son bureau avant de se poster devant la fenêtre observant le paysage.
Son regard se porta sur ce parc où elle allait souvent se balader, où elle pouvait songer à sa vie, à sa famille et à ses amis sans être déranger sans arrêt. Elle ferma alors les yeux. La semaine allait être très longue ! Même si elle tentait d’être forte en toute circonstance comme le doit être la fille du Président, elle avait parfois le besoin d’évacuer toute cette pression. Alors que généralement, elle se laissait aller à ses émotions lorsqu’elle est seule, enfermée chez elle, là elle ne pu retenir ses larmes, ni le sanglot remontant dans sa gorge. Elle chassa ses larmes d’un revers de main et se retourna quand elle croisa le regard de Will dans l’embrasure de la porte.

Avec lui c’était pareil, elle ne savait jamais à quoi s’attendre. Leur relation avait beau avoir prit fin 7 ans plus tôt, par moment c’est comme si ces 7 années ne s’étaient jamais écoulées. Le regard qu’il portait sur elle n’avait rien à voir avec celui qu’il avait quelques minutes plus tôt. Sur son visage apparaissait des traits d’inquiétudes et elle ne savait qu’elle attitude arboré envers lui. Il s’était rapproché, entrant dans le bureau et fermant la porte derrière lui. Il évita un instant son regard s’avançant toujours vers elle. Son regard se vrillant dans le sien et encore hésitant, il fit tout passer par son regard puis murmura tandis que sa main entrait en contact avec le corps de Kelly, l’attirant lentement dans l’enceinte de ses bras.

- Pleure si ça te fait du bien…

Elle n’était pas du genre à fondre en larmes dans les bras d’un homme. D’ailleurs il avait fallut beaucoup de patience et de persévérance pour qu’elle accepte qu’il la touche. Ce qui avait éveillé beaucoup de questions chez lui. Mais là c’était différent, du moins elle le pensait. Il s’agissait de Will. Celui qui l’avait convaincu d’aller de l’avant et d’avoir confiance en la vie. S’il y avait bien une personne sur qui elle pouvait s’appuyer c’était lui. Du moins quand elle omettait le mal qu’il lui avait fait lors de leur rupture. Sa tête nichée dans son cou, elle étouffa un sanglot alors que l’odeur de Will la pénétrait peu à peu. Cette odeur suave, virile, sexy. Elle avait beau essayer de le détester cette odeur d’homme sexy, elle n’avait jamais pu l’oublier, parce que cette odeur représentait Will, son premier amour.
Elle sentit les mains de Will dans le bas de son dos et ce contact raviva des souvenirs de plénitude complète. Elle se reprit alors à cet instant, réalisant qu’elle devait à tout prix s’éloigner de lui avant de flancher. Elle se détacha lentement, le repoussant en posant ses mains sur son torse.

- Non… je ne peux pas…

C’était exactement ça ! elle ne pouvait pas. Si elle restait une seconde de plus dans ses bras, elle s’abandonnerait à lui et tous ses sentiments qu’elle avait fait taire pour lui pendant des années, reviendrait pour de bon. Elle croisa son regard interrogatif. Se passant la langue sur la lèvre inférieure, elle murmura :

- Je n’ais pas le droit Will… pas en société…

Elle le vit froncer les sourcils avant de répondre.

- Souviens toi, que je suis là pour toi, pour veiller à ta protection, à ton bien être…

- Je le sais trop bien… mais je dois rester forte… en toute circonstance. Ce genre d’effusions m’est interdite, tu devrais le savoir-

- Ce que je sais, c’est que tu as besoin d’air et de décompresser…

Elle savait qu’il ne lâcherait pas prise et l’affronter maintenant, elle en était incapable. Elle ne le contredirait pas. Elle était épuisée de tout ça. Etre la fille du Président avait des avantages mais aussi pas mal d’inconvénients. Il suffisait qu’elle songe à Dean ou à son mariage pour se le rappeler. Constamment épié par des paparazzis, elle en avait marre. Oui une protection ne serait pas une mauvaise chose ou du moins, elle l’accepterait si ça n’était pas Will. Elle retourna lentement vers son bureau, puis levant les yeux vers lui, murmura :

- Peu importe le passé ou ce qui vient de se produire dans cette pièce… ça ne change rien à mon opinion que tu devrais renoncer à ce contrat-

- Kelly… rien ne te convaincra que j’ai besoin de ce boulot. Dans un sens ta vie est simple. Tu vas te marier, tu as un travail où tu t’épanouie et tu ne manques de rien… mais ça n’est pas le cas pour tout le monde… toutefois, je sais que ta popularité te dérange plus qu’elle ne te rend heureuse…

A cette dernière phrase, elle s’était figée, plongeant son regard dans le sien. Il la connaissait c’était évident mais jamais elle n’avait songé qu’il aurait pu faire une analyse aussi fine sur elle. Il était loin, le Will tourmenté par sa famille et qui relevait plus du petit voyou que de l’homme respectable.

*.*.*.*.*.*.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Dim 25 Nov - 16:02

Dean attendait en bas de l’immeuble, les mains dans les poches de son jean sous une pluie battante. Quelque peu à l’abri sous le porche de l’immeuble, il soupirait lentement quand soudain il aperçut Cassie s’extraire de sa voiture en courant. Arrivant sous le porche, elle secoua ses cheveux puis relevant la tête, croisa le regard de Dean, surprise.

- Dean ?!! mais je croyais que tu passais la soirée avec Kelly chez toi ?

- Eh bien… on dirait que les plans ont encore changé…

Il marqua une pause observant Cassie ouvrir la porte de l’immeuble.

- Elle m’a appelé tout à l’heure… elle m’a dit qu’elle préférait qu’on se voit chez vous deux…

- ça m’étonne… elle était pourtant ravie de passer la soirée chez toi-

- Ouais…

Dean n’était pas du genre à faire des histoires mais il sentait que quelque chose se passait. Il fixa Cassie durant de longues secondes et ajouta tandis qu’ils rejoignaient l’ascenseur ensemble.

- Dis moi… elle t’a parlé ? tu sais si quelque chose se trame-

Les portes se refermant derrière eux, elle tourna la tête vers lui l’interrompant.

- J’en sais rien Dean… tu sais comme moi, que dès que quelque chose cloche, elle se referme comme un huître…

Cassie garda le silence de longue secondes, puis fixant le lumineux correspondant aux étages, Cassie ajouta :

- Tu sais que Vendredi c’est l’anniversaire de la mort de sa mère…

- Oui… d’ailleurs je pensais l’emmener en Week end-

Cassie le fixa un moment puis baissant la tête, murmura :

- Elle espère que son père sera là et… et il y a Will-

- Will ?? ah oui, son garde du corps… tu le trouves pas bizarre comme type ?

Cassie la tête baissé, s’adossa à la paroi de l’ascenseur.

- Oui… non… Il veut surement rester discret, c’est son droit…

- Ouais… enfin j’ai pas confiance…

- C’est quand même le père de Kelly qui l’a choisi… il sait ce qu’il fait… après tout, c’est un très bon Commandeur… Qu’est ce que tu lui reproche au juste ?

- tu veux dire à part de ne pas se préoccuper de Kelly ?

Cassie secoua la tête, fixant subitement Dean.

- Non Dean… Kelly est indépendante. C’est elle qui a tenu à sortir de l’emprise de son père-

- Parce qu’il n’était jamais là !

- Tu sais… je me suis mise à sa place. Elle peut paraître forte avec toi et avec d’autres mais la vérité c’est qu’elle crève de trouille ! Elle n’a pas surmonté la disparition de sa mère. Tout les ans à cette période elle est morose et depuis peu, elle s’évertue à dissimuler son mal être. J’en suis consciente, peut être parce que je la connais depuis plus longtemps mais si quelqu’un peut la protéger des autres et d’elle-même, c’est Will… j’aimerais que tu ne doutes pas de lui parce que c’est un type extra-

- Tu le connais ?! répondit il surprit.

- Ouais… comme ça…

Cassie marqua une pause. Les portes s’ouvrirent et elle se rua à l’extérieur voulant à tout prix oublier les questions de Dean durant un moment. Si quelqu’un devait lui parler de Will, ça n’était pas à elle de le faire. Insérant les clefs dans la serrure, elle tourna sa clef et ouvrit la porte tandis qu’elle entendait le soupir de Dean derrière elle. Elle était mal à l’aise, elle ne voulait pas que la situation se dégrade entre eux, elle se retourna alors, le fixant.

- Ecoute Dean, peut importe ce que je te dirais sur Will… ça ne te fera pas changer d’avis. Alors si tu tiens à avoir un éclaircissement, parle à Kelly… c’est elle que ça concerne, pas moi…

- Parce que tu crois que j’ai pas essayé peut être ? Je sais qu’elle a souffert à cause d’un mec ! Mais pourquoi est ce qu’elle ne veut rien me dire ?

- J’en sais rien, mentit Cassie.

Elle ne voulait pas s’en mêler. Elle aimait bien Dean et même si elle doutait encore quelque fois de leur relation, ce qu’elle désirait à tout prix c’était le bonheur de sa meilleure amie.

- Parfois je la comprends pas… on rigole, on parle et d’un seul coup, elle change et elle se renferme sur elle-même…

- Hummm… Elle est comme ça Dean… murmura t’elle en posant sa veste sur la patère de l’entrée puis se dirigeant vers la cuisine coupant ainsi court à la conversation.

*.*.*.*.*.*.

Le soir même en rentrant, elle vit un Dean soucieux et même s’il l’avait forcé à parler un peu, elle n’avait pas dit un mot sur son passé avec Will ou même prononcé son nom. Elle s’était couchée tôt et Dean était rentré chez lui. Elle n’arrivait pas à trouver le sommeil. Au cours de l’après midi, elle avait apprit que son père avait une nouvelle recommandation vis-à-vis de Will et qu’il devait la suivre partout et même dormir sous le même toit qu’elle. Pour Kelly s’était trop. Comment le sortir de sa tête alors que son père lui imposait sa présence 24h sur 24 !! Elle l’avait laissé dans le salon avec une couverture et un oreiller. Elle n’arrivait pas à réaliser que c’était lui, son Will qui était là pour elle, rien que pour elle. Elle devait à tout prix le chasser de ses pensées. Mais comment ? D’ailleurs comment ne pas résister à ses bras rassurant, à son odeur, à son sourire si tendre et sexy et à son corps d’athlète. Pourtant, elle le devait ainsi que faire taire cette attirance et ses hormones qui la chamboulait dès qu’il était à moins de 5 mètres d’elle. Elle avait un rendez vous important le lendemain et devait conclure cette affaire. Toutefois tout serait compliqué puisque Will l’accompagnait au rendez vous… à Colorado Spring.

Le lendemain matin, lorsqu’elle se leva, Will avait déjà préparé le café dans la cuisine et elle ne remarqua qu’une chose, qu’elle était son centre d’intérêt. Elle le voyait s’activer dans la cuisine, lui préparant des œufs brouillé et dans pancakes tandis que son café refroidissait. Assise au comptoir, elle avait comme le sentiment de ne pas être chez elle et qu’elle était l’invité. D’une voix encore endormie elle marmonna :

- Cassie est pas là ?

- Elle est déjà partie en fait… dit il en se retournant vers elle. Elle m’a dit qu’elle devait voir un certain Gavin…

- Oh… alors dans ce cas, je me prosterne devant son soudain élan de courage !

- Kelly… la réprimanda t’il.

- Désolée… mais…nan, je suis pas désolée… murmura t’elle, en levant les yeux vers lui, tandis qu’il lui adressait un regard noir. Me regarde pas comme ça Will ! Elle aime Gavin mais elle a trop peur pour s’engager avec lui !

- J’ai rien dit Kelly… mais peut être que tu devrais la laisser gérer seule ses histoires de cœurs. Après toutn, ça ne regarde qu’elle… même si tu es sa meilleure amie. Tu ne peux pas savoir ce qu’elle ressent pour cet homme…

Une fois de plus, elle était stupéfaite par sa décontraction, son franc parler tout en diplomatie. Jamais elle n’avait soupçonné qu’un tel homme sommeillait en lui. Elle songea soudainement qu’il serait bon d’être de nouveau dans son cœur et dans ses bras. Elle se mordit la lèvre puis croisa son regard avant de jeter un œil sur son alliance.

- Ta femme… est une chanceuse… finit elle après avoir déglutit difficilement.

- Sûrement… marmonna-t-il presque inaudiblement, tout en baissant la tête.

Sans s’en rendre compte, par cette toute petite phrase, elle avait trouvé le moyen de le blesser. Cependant elle ne savait rien de sa vie depuis qu’il l’avait quitté. Cette tension et colère entre eux semblaient avoir disparu mais était ce passager ou bien cela réapparaitrait il plus tard ?

Il releva alors la tête vers elle et déposa deux assiettes devant elle tandis qu’il se servait une troisième tasse de café depuis son réveil, quelques heures plus tôt. Il croisa son regard durant un tiers de secondes tandis qu’elle lui murmurait :

- Je ne t’ai jamais imaginé en homme à tout faire… je ne te voyais pas comme ça-

- Quand on doit se débrouiller seul, on finit par apprendre… question de volonté…

- Qu’est ce que tu veux dire ? que j’aurais du quitter mon père plus tôt ? couper les ponts avec tout ceux qui m’entourent ?

Il leva les yeux vers elle, surprit par son soudain flot de question.

- Je ne pense pas avoir dit ça… c’est ta vie Kelly, tu fais ce que bon te chante. Je suis ici, uniquement pour te protéger, c’est mon job ! le reste c’est ta vie !

Il savait que ce genre de discussion ne menait à rien et surtout il devait les éviter comme la peste. Kelly voudrait avoir le fin mot de l’histoire, il le savait mais était ce le moment de tout lui révéler ? Il regarda alors sa montre tandis qu’elle déjeunait tout en bougonnant. Ce petit coté grognon l’avait toujours fait sourire, mais là, ça relevait plus du malaise et de l’agacement.

- L’avion pour Denver décolle dans moins de 45 minutes… tu vas devoir te dépêcher pour te préparer…

- Tout est prêt… je vais prendre ma douche et je serais prête à partir…

- Bien…

Il l’observa se retirer dans la salle de bain avant de pousser un long soupir de soulagement. Le trajet jusqu’à Denver relèverait de l’enfer sans parler qu’après ils iraient à Colorado Spring en voiture. Il se passa une main dans les cheveux avant de finir son café d’un trait.

Moins de trente minutes plus tard, ils quittaient l’appartement pour l’aéroport, en direction de Denver. Le vol fut assez long et là, être tout seul sans personne autour, on sentait une tension s’installer entre eux. Kelly préféra dormir durant le reste du vol tandis que Will se plongea dans un livre, même s’il eu beaucoup de mal à se concentrer lorsque la tête de Kelly retomba sur son épaule.

Gêné de cette soudaine proximité, il ne savait pas s’il devait la laisser dormir ou la réveiller. Il la laissa lors dormir jusqu’à l’atterrissage. Toutefois, il songea qu’il aurait peut être été plus utile de ne pas atterrir ! en effet Denver était sous la neige et une tempête de niveau 5 se préparant tout décollage était interdit. Cependant, malgré la mauvaise humeur de Kelly, Will devait faire face aux très mauvaises conditions météorologiques. Sortant de l’aéroport, Kelly se tourna vers Will, qui tenait son sac.

- Si je pouvais j’irais seule-

- Je conduis et tu te détends… c’est pas la neige qui nous empêchera d’arriver à ton rendez vous, assura t’il en plongeant son regard dans le sien.

- Ne prends pas de risques, c’est tout ce que je veux… je tiens pas à ce qu’il t’arrive quelque chose.

- ça c’est à moi d’en juger tu veux… après tout c’est moi qui doit te défendre, pas l’inverse…

La dirigeant vers la voiture de location, il déposa ses affaires à l’arrière et fit le tour du véhicule avant d’y entre et de démarrer en direction de Colorado Springs. Il pouvait ressentir sa nervosité, cramponnant son projet dans ses main, il ne savait plus trop comment lui parler de peur qu’elle craque ou explose telle une bombe.

- Essaye de te détendre s’il te plait-

- j’ai toujours détesté la neige-

- Je sais…

Il marqua une pause et sous la nervosité de Kelly, il posa instinctivement sa main sur la sienne.

- tu dois me faire confiance. On va d’abord aller jusqu’à l’hôtel… et ensuite à ton rendez vous…

Elle hocha simplement la tête, il inspira lentement, avant de presser légèrement sa main pour la rassurer. Il redémarra et prit la direction de leur hôtel.
La route fut silencieuse, Kelly regardait le paysage défiler, tentant de maitriser sa panique de la neige tandis que Will s’évertuait à conduire en évitant les nids de poules dans une conduite fluide et douce. C’est au bout de plusieurs sous une neige tombant dru qu’ils parvinrent à Colorado Springs sous la neige. Descendant de la voiture, Will ne savait pas s’ils pourraient aller à ce rendez vous. Le ciel était bas et la neige ne cessait de tomber alors que les heures défilaient. Bientôt il ferait nuit et les routes deviendrait impraticables avec le froid qui s’intensifierait.
Ils se dirigèrent alors vers l’entrée du motel où ils devaient récupérer leurs clés. Will se présenta rapidement mais vu la tête de l’employé, il devina qu’il y avait une surprise de taille. Après explications et un réveil colérique de Kelly, le problème ne fit que s’amplifier. Une seule chambre avait été réservée. Ils devraient alors vivre et dormir dans le même lit pendant une durée indéterminée. Bougonnant, Kelly rejoignait la chambre. Il l’observait de loin tout en sentant que quelque chose ne tournait pas rond ici. L’endroit était désert, ce qui pourrait paraître normal à cause des intempéries mais les maisons alentour semblaient vides depuis longtemps. Aucune trace de pas ou de fonde de neige du aux cheminées. Tout ça n’était pas normal. Son bonnet sur la tête, il tourna la tête quand il crut distinguer une forme au loin. Il cru un instant avoir mal vu, il secoua la tête. Cependant un craquement à quelques mètres sur sa gauche lui indiqua que c’était un piège. En trois enjambées, il rattrapa Kelly, qui le somma de se calmer.

- On est suivit ! Peut être même depuis Washington ! Alors mets tes jambes en route et cours !!

Après un détour et des sifflements de balles, le silence retentit. Will qui entendit le bruit d’un coup de feu se jeta sur Kelly et un autre très long silence s’en suivit, cependant du sang vint tacher la neige blanche et poudreuse ! à qui appartenait ce sang ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
nini
Majesté Impériale Shippeuse de ships inshippables

avatar

Féminin
Nombre de messages : 719
Age : 29
Localisation : en pleine période de folie les examens ça vous bousillent les neurones
Humeur : Is this what they call freedom?Is this what you call pain?Is this what they call discontented fame?

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Sam 1 Déc - 1:09

merci pour cette suite je l'ai beaucoup aimé j'ai adoré le moment où Kelly observe Will remballait toutes les femmes qui veulent lui offrir un café...j'ai aussi beaucoup aimé quand elle craque et que Will est là pour essayer de la consoler il la connait vraiment bien...sinon je me demande pourquoi Kelly n'a jamais parlé avec Dean de Will?en tous cas Dean n'aime pas vraiment ce dernier mais c'est cool de la part de Cassie de respecter le choix de Kelly et d'essayer de ne rien dire sur Will même si c'est plutôt difficile c'est vraiment une super amie!sinon j'ai beaucoup aimé le voyage qu'ils ont fait même s'ils ne se parlaient pas beaucoup. sinon Will est vraiment excellent il sent de suite que c'est un piège moi aussi je me demande à qui appartient ce sang?j'espère que ce n'est pas très grave?sinon je me demande comment Will et Kelly vont s'en sortir?vivement que tu mettes la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nini
Majesté Impériale Shippeuse de ships inshippables

avatar

Féminin
Nombre de messages : 719
Age : 29
Localisation : en pleine période de folie les examens ça vous bousillent les neurones
Humeur : Is this what they call freedom?Is this what you call pain?Is this what they call discontented fame?

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Sam 15 Déc - 19:21

juste pour savoir si on aurait bientôt droit à une suite?en tous cas je l'attends avec impatience!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Mar 8 Jan - 1:37

Merci nini xD

Donc voilà la suite que tu attendais avec impatience lol

*********

Chapitre 5

Assise au bout du lit, son regard errant sur son corps encore endormit, elle ne savait pas si elle devait remercier son père de lui avoir envoyé Will ou bien vociférer contre son patron de l’avoir mené à tous ses problèmes. Elle ne savait même pas où ils étaient. Depuis qu’ils étaient arrivés, elle avait posé que très peu de question, se sentant quelque peu coupable d’être tombé dans un piège aussi facilement. Il lui avait sauvé la vie et c’était la seule chose qu’elle retenait. Qu’aurait elle fait s’il n’avait pas été là ? Elle secoua la tête, ne voulant pas s’apitoyer sur elle-même, cependant des larmes se mirent à couler le long de ses joues sans qu’elle puisse les contrôler. Son regard balaya de nouveau son corps puis elle alla s’allonger près de lui, attendant son réveil.

FLASHBACK

Etendu sur elle, il se dégagea légèrement alors que plus aucun bruit ne retentissait autour d’eux. Il passa une main sur le visage de Kelly, la tournant vers lui s’assurant qu’elle allait bien.

- Tu va bien ? t’es blessée ?

- Non… juste un peu secouée…

Il soupira. Il avait plus eu peur pour elle que pour lui. Le sentiment qui l’avait envahi lorsqu’il avait entendu les balles fusées, il ne pourrait l’oublier. Perdre un personne de plus qu’il aimait, serait le pire à ses yeux. Il était toujours attiré par Kelly, il ne le niait pas, cependant il ne ferait rien qui ruinerait sa relation avec Dean. Kelly avait tourné la page, alors il s’arrangerait pour enterriner cette attirance au plus profond de son cœur. Sa voix le rassura, et il la serra une seconde dans ses bras. Rasséréné, il se leva puis l’aida à faire de même et ils commencèrent à marcher.

- Ils sont partis où à ton avis ?

- Aucune idée… le mieux reste de déguerpir avant qu’ils reviennent… on doit oublier l’hôtel et ton rendez vous-

- Will-

- Fais moi confiance. S’ils sont ici c’est qu’ils savent sur quel vol on était et l’hôtel qu’on avait réservé… je connais un endroit où personne ne nous trouveras…

Il la vit froncer les sourcils. Il se souvint qu’elle faisait toujours ça lorsqu’elle soupçonnait quelque chose de louche.

- Kelly arrête ça tout de suite !

- Quoi ? lança t’elle innocemment.

- Me prends pas pour un idiot, je connais ce froncement de sourcils… et franchement, je ne vois pas de quoi tu peux me soupçonner…

Elle baissa lentement la tête. Il la surprenait à chaque fois qu’elle ne s’y attendait pas. Il gardait son sang froid en permanence, elle songea à lui demander pourquoi mais se tut finalement. Ça n’était pas le moment des confidences.

- Je vois pas ce que tu veux dire… dit elle en haussant finalement les épaules. On y va ou on doit attendre que MONSIEUR ait fini sa crise !

- Kelly ne commence à faire ta petite fille gâtée…

En réalité, il savait exactement comment l’atteindre et même s’il avait ce pouvoir, il refusait d’en user, sauf cas de force majeure. Il la connaissait et jamais il ne l’avait considéré comme une enfant gâtée… non, elle n’avait pas été gâtée par la vie.
Se passant une main sur le flan il sentit une texture poisseuse sous ses doigts. Il y jeta un rapide coup d’œil avant de levers les yeux vers Kelly. Elle avançait devant lui et il entreprit de refermer sa veste, lui cachant l’impact de cette balle qui, il savait était encore en lui. Comment ne pas l’affoler ? Il se souvenait parfaitement de cette période où elle était incapable d’aller faire une prise de sang, tant les aiguilles et la vue du sang la terrorisait. Sur ce coup il était seul et Kelly ne devrait pas savoir !

Arrivé au centre de Colorado Springs, ils prirent le premier bus et, Will resserrant toujours sa veste sur lui, s’installa dans le bus, Kelly le suivant. Ils descendirent à Woodland Park. Il s’agissait d’une toute ville. Kelly avait renoncé à poser des questions même si ça la torturait de savoir où il l’emmenait et comment il connaissait un tel endroit !
Après près d’un kilomètre à pied dans le froid et sous la neige, ils parvinrent devant une petite batisse éloignée de tout, qui semblait vide. Elle regarda la petite maison et lança un regard suspect à Will.

- On est où ?

- en sécurité pour un certain temps… on va devoir être prudent si on ne veut pas qu’ils nous remarquent…

- Attends !! ça veut dire quoi ça ? on va rester combien de temps ici ?!

- Kelly… soupira t’il, j’en sais rien ! le temps que toute cette histoire se décante et qu’on sache qui est derrière tout ça…

Il ouvrit la porte sans clefs, faisant simplement jouer la serrure avec une pince qu’il avait ôté des cheveux de Kelly.

- je vais commencer par appeler ton père-

- Et comment tu comptes faire ? parce que je te signale qu’on a pas de réseau-

Il la fixa en refermant la porte derrière elle, il murmura en se rendant dans le salon pour allumer la cheminée, faisant un peu de feu pour les réchauffer.

- Je t’ai déjà dit de me faire confiance… je peux comprendre que tu doutes mais jusque là, est ce que j’ai fait des erreurs ? Est ce que j’ai volontairement mis ta vie en danger ?

- Désolée… c’est juste que…

- Je comprends parfaitement que tu doutes ainsi… mais douter sans arrêt n’arrangera pas notre situation.

Il prit alors quelques brindilles ajouté à du papier, qu’il vrilla en mèches avant d’allumer son briquet et d’enflammer les quelques feuilles de papiers. Se retournant il la vit recroquevillée sur le canapé usagé.

- Viens près du feu pour te réchauffer… murmura t’il doucement.

Elle s’approcha puis après de longues secondes, il s’éclipsa, faisant un rapide tour de la planque. Il revint avec deux couvertures, dont l’une qu’il déposa sur ses épaules.

- Je reviens, je vais appeler ton père… chuchota t’il en respirant une dernière fois son parfum.

Retournant à l’extérieur après avoir récupérer le téléphone satellite dans son sac, il s’adossa au mur soupirant lentement en regardant sa blessure et tout ce sang qui se vidait. Il devait à tout prix s’occuper de ça, dès qu’il rentrerait Le plus dur resterait de le cacher à Kelly. Il soupira et serra les dents alors que la douleur des muscles déchirés, l’envahissait. Il appuya alors sur les touches du téléphones puis après divers opérateurs, il parvint à avoir le Président en ligne. Il lui expliqua la situation et ce dernier leur conseilla de rester à l’abri en attendant qu’il leur envoi du renfort. Will lui apprit alors que pour le moment tout les vols étaient annulé pour cause des intempéries. La ligne grésilla alors et la communication fut coupé. Il soupira de nouveau et frappa dans le mur avant d’inspirer lentement et de rentrer dans la maison. Il avait froid soudain, il commençait à avoir de la fièvre, il l’avait comprit. Il devait à tout prix retiré cette balle de son corps et désinfecter la plaie. S’adossant à la porte en la refermant, il la vit toujours devant le feu, dans la même position qu’il l’avait laissé. Boitillant sous la douleur, il parvint jusqu’à elle avant de murmurer son prénom :

- Kelly…

Se retournant vers lui, elle prit conscience que le pire ne s’était pas encore produit. Elle distingua ses yeux fiévreux et son corps qui tremblait. Il chancela et elle le rattrapa, passant son bras autour de sa taille, évitant d’effleurer sa blessure. Elle restait silencieuse. Que pouvait elle lui dire ? il avait voulu la sauver et lui cacher qu’il n’allait pas si bien. Elle comprit alors qu’il ne voulait pas l’inquiéter pour rien. L’aidant à s’allonger sur le canapé, elle planta son regard dans le sien.

- Tu vois ce que ça donne quand on joue au super héros ? lança t’elle sans arrière pensée.

- Je vais bien… commença t’il alors qu’il la voyait commencer à ouvrir sa veste.

Il l’interrompit en attrapant son poignet.

- Ne fais pas ça… si tu tourne de l’œil, on aura l’air de quoi ?

Elle lui adressa un sourire rassurant et murmura en continuant d’ouvrir sa veste.

- Tu vois, si toi tu as beaucoup changé ses dernières années… tu n’es pas le seul. J’ai appris à prendre sur moi… ça ira Will.

Cet élan de positivité le surprit, cependant il la laissa faire et lorsqu’elle écarta les pans de sa veste elle grimaça. Pas qu’elle appréciait la vue du sang mais elle s’était accommodé à en voir. Il la regarda faire, relevant lentement les couches de vêtement afin d’apercevoir les dégâts opéré par la balle. Toutefois son regard se voilà en apercevant sur son corps diverses cicatrices. Elle évita son regard devenu insistant et murmura.

- Il va falloir retirer la balle-

- Je peux le faire. Donne moi juste un miroir et je me débrouillerais-

- T’es incapable de faire deux pas, alors tu vas rester allonger et essayer de te reposer… je m’occupe de ça-

- Hé ! il s’agit encore de mon corps-

- Et pour l’instant c’est moi qui commande ! Alors obéis pour une fois… et puis je doute que ta femme apprécie que tu rentres en pièces détachées…

Elle n’avait pas été agressive mais simplement ferme. Ils n’iraient pas loin s’ils devaient rester des jours ici, enfermé tous les deux. D’autant plus que tout le temps qu’elle passait auprès de lui, faisait remonter à la surface toute cette période heureuse auprès de lui.
Elle s’éclipsa quelques secondes puis fouillant dans les placards de la cuisine puis dans la salle de bains, revint vers lui. Elle attrapa sa ceinture et la lui colla entre les dents. Elle releva un peu plus ses vêtements et le contact de sa main avec sa peau chaude, le fit frissonner un peu plus. Elle leva les yeux vers lui.

- Je vais essayer de te la retirer…

Armé d’une pince à épiler qu’elle avait trouvé dans la salle de bain, elle approcha sa main tremblante de l’orifice où était bloqué la balle.

- Surtout ne bouge plus…

Malgré la douleur, il ne put s’empêcher de sourire. Il ne l’avait jamais vu effectuer des travaux manuels ! Et là, elle jouait avec sa vie à lui ! il était quand même inquiet.

Les doigts plein de sang, elle était parvenue à retirer légèrement la balle sans pour autant être parvenu à l’extraire. Elle essayait de ne pas être brutale afin qu’il ne souffre pas mais elle le voyait grimacer. Elle du user de toute sa patience et délicatesse pour parvenir à ses fins avec cette balle. Cependant le flot de sang qui surgit par l’orifice, la prit par surprise et elle épongea avec une partie de son sweat.

Il retira alors la ceinture de sa bouche et grimaça sous la douleur, il plongea son regard dans le sien.

- C’est bon… je devrais arriver à me débrouiller-

- Hé ! Recommences pas ton cinéma ! je m’occupe de ta blessure… t’as pas à me contredire.

Il soupira baissant la tête puis ferma les yeux tandis qu’il la sentait appuyer sur sa blessure. La douleur ne s’estompait pas et il doutait de pouvoir supporter ça longtemps, y comprit cette attirance qui ne le quittait plus depuis des jours. Allongé sur le canapé, Kelly penchée sur sa blessure, il sentait les pointes des cheveux de Kelly, chatouiller son abdomen. La sensation qui l’envahit le fit frémir et cette il savait que ça n’était pas du à sa blessure. Il se racla doucement la gorge, puis la vit relever les yeux vers lui.

- Je te fais mal ?

- Je… oui… non… marmonna t’il avant de croiser son regard.

- Désolé j’appuyais sans me douter que-

- C’est bon, c’est pas la mer à boire…

Appuyant toujours sur sa blessure, elle prit sa main avant de la poser sur la blessure tandis qu’elle se levait.

- Garde ta main dessus, je vais voir s’il y a des serviettes et des pansements dans la salle de bains… murmura t’elle tandis que sa main effleurait un instant la sienne.

Il l’observa partir et tandis qu’il entendait ses pas au loin, il se permit de soupirer en toute tranquillité. L’avoir près de lui, ne cessait d’accentuer ce désir et il doutait de pouvoir un jour s’en débarrasser. Il tenta de se redresser afin d’examiner lui-même sa blessure mais l’intensité de la douleur, le cloua sur le canapé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Mar 8 Jan - 1:39



Debout devant la pharmacie de la salle de bains, appuyé contre le lavabo, elle ferma les yeux un instant. Le voir si impuissant et blessé lui faisait mal. Comme si c’était à elle qu’on s’en prenait. Elle se passa une main sur le visage, jamais elle ne l’avait vu si vulnérable. Il avait toujours été son roc…

Elle se reprit lentement, puis ouvrit la porte de la pharmacie, étudiant celle-ci avant d’en sortir des antidouleurs et sédatifs. Elle se demanda comment ses médicaments prescrit que sur ordonnances se trouvaient là. Elle se retourna après avoir prit les médicaments et fermé l’armoire. Éteignant la lumière, elle prit les serviettes et rejoignit le salon. Elle s’arrêta net en le voyant à moitié assis.

- Je peux savoir où est ce que tu comptes aller ?

- ça te dérange tant que ça, que je veuille voir ma blessure ?

- Tu n’es pas en état Will ! Quand est ce que tu comprendras que tu dois rester tranquille ?! mais si tu tiens à mourir dans les jours à venir, je t’en prie fait comme tu le sens ! mais ne compte pas sur moi pour annoncer la mauvaise nouvelle à ta femme !

Il marmonna quelques mots et soupira en se rallongeant. Il détestait ce genre de situation où il n’était pas libre de ses mouvements et d’autant plus avec elle ! Elle vint s’asseoir au bord du canapé et le fixa dans les yeux durant plusieurs secondes. Si elle avait remarqué une chose c’était son agitation lorsqu’elle abordait le sujet de sa femme. Certes cela la troublait, le savoir marié l’attristait. Oui il était libre de faire sa vie avec qui il le désirait mais jamais elle n’avait imaginé le revoir marié, même s’il en avait le droit. Après tout elle était fiancée à Dean, la situation était quelque peu la même, elle était promise à quelqu’un et engagée. Elle retira le vêtement de la plaie et l’observa avant d’y apposer une serviette.

Ayant prit un verre d’eau dans la cuisine, elle leva les yeux vers lui.

- j’ai trouver des anti douleurs dans la salle de bains-

- Hummm…

Elle lui tendit le médicament et il l’avala avec une gorgée d’eau, leurs regards s’accrochèrent durant de longues secondes. Elle regarda de nouveau sa blessure.

- On dirait que ça se calme, je vais devoir te recoudre… sauf que j’ai pas d’anesthésiant-

- ça ira…

- ça ira ? tu te moques de moi !

- Kelly… recouds moi et arrêtons d’en parler…

Il était fatigué de se battre verbalement avec elle. Il voulait que tout soit plus simple. Il la vit alors se lever trifouiller dans la maison et y trouver du fil et une petit aiguille. Ça serait un mauvais moment à passer mais il s’en remettrait. Revenant près de lui, il savait que toutes ses défenses étaient déjà au plus bas avec elle. Le fait qu’elle lui porte autant d’attention le ravissait. Sa douceur et sa façon de vouloir le protéger, de le garder en vie, lui rappela combien il avait souffert de leur séparation, même s’il estimait que c’était leur seule issue. Elle était l’image des Etats-Unis. Elle devait être libre.
Après avoir passé le fil dans le chat de l’aiguille, elle désinfecta rapidement la plaie puis le piqua une fois d’une main hésitante, il la rassura doucement :

- Vas y franchement…

Elle refusait de lui faire mal et cette situation la dérangeait car c’était de sa faute s’ils en étaient là. Le minimum qu’elle puisse faire étant de lui apporter les meilleurs soins qu’elle puisse. Ses doigts effleurant sa peau, elle le vit frissonner toutefois, elle aurait aimé savoir si c’était du à la fièvre ou à autre chose. Elle reconnaissait qu’elle était inévitablement attiré par lui et par son corps musculeux. Elle sentait les muscles tendus sous ses doigts et une pensée la traversa. Etaient ils tous tendus à ce point ? Elle secoua la tête, repoussant cette pensées audacieuse.

- Qu’est ce qu’il y a ? demanda t’il curieux.

- Rien…

- Si… tu pensais bien à quelque chose-

- Je te dis que non… c’est pas important-

- Si c’est pas important tu peux me le dire…

- Non… c’est… c’est personnel… hésita t’elle en le piquant à nouveau.

- Avant tu ne me cachais rien…

Elle marqua un temps d’arrêt puis leva les yeux vers lui.

- C’était avant que tu me brises le cœur !

- C’était pour ton bien ! se défendit il alors que la douleur revenait intensément. Mon but n’était pas de te faire du mal-

- C’est pourtant ce qui est arrivé-

- Mais tu es heureuse aujourd’hui et tu vas te marier…

- Ouais…

C’était exactement ça qu’il redoutait ! Ce genre de face à face ! Elle trouvait toujours le moyen de le mettre en danger, enfin littéralement. Il sentait le fil entrer puis glisser dans sa chair. Elle prenait mille précautions et il le réalisait. Il lui était arrivé plus d’une fois d’avoir à se recoudre lui-même une blessure et jamais il n’avait eu aussi peu mal. Peut être également que ce désir omniprésent l’empêcher de souffrir davantage de sa blessure.
La voyant couper le fil après avoir fait un nœud, il s’aperçut de son regard troublé.

- Tu seras mieux dans le lit… pour dormir…

- Je peux rester ici-

- Tu seras courbaturer en te réveillant, si tu restes ici…

Il abdiqua, s’il voulait avoir la paix, il n’avait pas le choix. Il commença alors à se redresser et elle lui tendit sa main, qu’il ne prit pas au départ. Il avait un orgueil de mâle et refusait qu’on le traite d’assister. Elle laissa tomber son bras le long de son corps tandis qu’il parvenait difficilement à se mettre debout. Face à face, elle se rappela qu’il était si grand. Ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas été si près de lui. Elle sentait son parfum et son aftershave, il l’envellopait dans une sorte de bulle où elle aimerait vagabonder. Seulement il n’y avait que dans ses rêves qu’elle se le permettait. Elle glissa alors un bras autour de sa taille et lui autour de son épaule. Collés l’un à l’autre se dirigeant vers la chambre, il n’avait jamais été si près volontairement. Il aimait le contact de son corps collé au sien et même s’il n’oublierait jamais Meg, il commençait à entrevoir l’idée de refaire sa vie, mais Kelly était déjà prise et tout le problème était là. Il ne voulait pas être la personne qui compromettrait son mariage, même si elle était la seule à lui faire éprouver ce sentiment de liberté, de joie et de désir intense.
Passant le couloir, il s’y adossa quelques secondes, reprenant sa respiration. Il la vit relever vers lui ce regard inquiet. Il tenta de lui sourire légèrement mais il s’apercevait que ça ne la rassurait pas. Il baissa alors la tête et passa de nouveau son bras autour de son épaule, terminant le chemin jusqu’à la chambre. Il se laissa alors lentement tomber sur le lit avant de rouler dessus.
S’allongeant sur le dos, elle en profita pour lui ôter ses chaussures. Il ne faisait pas chaud dans la chambre, mais d’ici quelques minutes toute la maison commencerait à se réchauffer. Elle devait veiller à ce que du bois brule toujours dans la cheminée. Elle vint s’asseoir au bord du lit puis croisa son regard.

- Tu as besoin de quelque chose de particulier ?

- non ça ira… murmura t’il avant de laisser un silence s’installer. Merci Kelly… merci…

Elle baissa lentement la tête et murmura :

- Repose toi… si tu as besoin, appelle moi…

Il l’observa alors passer la porte et songea que la cohabitation allait être compliqué si elle restait aussi tendre envers lui. Rien ne semblait pouvoir calmer son désir d’elle. Certes maintenant qu’il était seul, il pouvait s’accorder le droit de rêver d’elle, mais serait ce le cas ? Meg avait toujours voulu qu’il refasse sa vie et même s’il essayait, il ne voyait personne et ne pouvait. Le sentiment de trahison qui l’envahissait vis-à-vis de Meg le rendait malade. Toutefois, il refusait de compromettre la situation de Kelly et de détruire son engagement envers Dean.
Il ferma alors les yeux, songeant à elle, à Meg. Le sommeil l’envahit très vite et il espérait rêver de Kelly, or bien d’autres démons vinrent prendre sa place.

FIN DU FLASHBACK


La nuit était tombé depuis déjà pas mal d’heures. Le regard fixé au plafond depuis une dizaine de minutes, il songeait à comment ils pourraient se sortir tous les deux de cette situation. Tant que les intempéries ne permettraient pas les vols, ils seraient bloqué ici. Ici… il songea à cette maison abandonnée. Il se souvint alors que Kelly ne savait rien de sa vie ou même de lui, depuis qu’il l’avait quitté. Sans parler de Meg bien sur. Devait il lui dire ou bien continuer à encaisser ses remarques sur son mariage ? parfois, il lui semblait que ses remarques avaient le but de lui faire comprendre qu’elle aussi en souffrait, mais peut être était ce son subconscient qui le poussait à le croire.

Le poids reposant dans le creux de son épaule le rassurait d’un certain coté. Son bras ayant glissé sous son corps, il s’était posé sur sa hanche comme dans un geste habituel. Endormie, il ne comptait pas la réveillé. Il aimait sentir son corps chaud contre lui. Depuis son retour, jamais il ne l’avait sentie s’abandonner à lui ainsi et même s’il rêvait qu’un jour il puisse être beaucoup plus proche, il savait que ça n’arriverait pas de sitôt, trop d’obstacles s’érigeaient entre eux. Il ne se demandait même plus quand est ce que ce désir s’estomperait. Oui il avait envie d’elle, oui il rêvait au moins de l’embrasser mais il n’en avait pas le droit, même cette étreinte lui était interdit. Il soupira et ce fut à cet instant qu’il remarqua sa main caresser son torse d’un geste lent et répété.
Il détacha alors lentement sa tête murmurant d’une voix très douce.

- Hello Trésor…

Surprise par ce petit nom, elle releva les yeux vers lui, un sourire naissant sur son visage.

- Trésor… murmura t’elle pour elle-même. Comment tu te sens ?

- ça peut aller…

- Dans ce cas, tu es prêt à répondre à mes questions… commença t’elle. Où on est ? comment tu connais cet endroit-

Il laissa sa tête retombé sur l’oreiller tandis qu’elle se redressait sur un coude, le fixant.

- C’est un endroit où je venais auparavant…

- Et ?

- Et maintenant je ne suis plus vraiment autorisé à m’en servir…

Il marqua une pause et voyant son regard incompris, reprit lentement.

- Il y a quelques années j’ai du quitté mon équipe pour des raisons médicales et personnelles…

- Qu’est ce qui s’est passé ?

- La vie nous réserve des surprises… ça n’était une bonne surprise.

S’il avait voulu lui dire, il aurait pu, mais elle comprit que c’était trop tôt. Elle se pinça les lèvres et avant même qu’elle le réalise, elle avait reposé sa tête sur son torse. Elle réalisa soudainement que ça n’était pas sa place mais le fait qu’il ne la repousse pas, la rassurait. Ce bras entourant sa taille, la faisait frissonner. Elle se sentait femme et sexy dans ses bras, sans parler qu’elle avait l’impression d’être protéger comme jamais, bien qu’il soit blessé. Elle émit un très léger soupir puis sa main se remit à caresser son torse avant de glisser entre les doigts de Will.

- Pourquoi Will ?

- Pourquoi quoi ?

- Rien… Serre moi dans tes bras s’il te plait…

Il referma alors ses bras autour de son corps et la réaction du sien fut immédiate, si elle ne résistait pas, il succomberait à ce puissant désir. Elle respirait l’odeur de sa peau, s’enivrant complètement de lui. Elle était fiancée à Dean et pourtant c’est dans les bras de Will qu’elle se sentait réellement revivre. Qu’en était-il de ses sentiments pour Dean ? Était-elle amoureuse de lui ? Ce mariage n’était il pas prématuré ? Et Will, que représentait-il pour elle ? Un ancien amant, un ami, un protecteur ou autre encore ? collé à lui, sa tête remontant dans son cou, elle sentait également le souffle de Will sur sa nuque. Ce simple souffle la fit tressaillir, elle se souvint alors de ses mains glissant sur son corps et de leurs bienfaits, ainsi que toutes ces fois où il lui avait fait l’amour. Elle frémit de nouveau quand sans réfléchir, elle leva la tête vers lui, ses lèvres effleurant les siennes.

Ce léger contact aurait du la réveiller et l’obliger à prendre ses distances, mais non, elle se mit à l’embrasser doucement au départ et ouvrant les lèvres, l’invitation était claire. Rapidement leurs bouches assoiffées ne soudèrent pour ne plus se décollées. Collée à lui, ses jambes emmêlées aux siennes, elle sentait son désir ainsi que le sien qui bouillonnait. Leurs langues se caressaient dans une danse enfiévrée. La main de Will glissant dans ses cheveux, lui tira un long râle de plaisir tandis qu’elle s’allongeait doucement sur lui. Ce baiser échaudait leurs corps et désir. Il ne pourrait plus attendre pour la faire sienne si elle continuait à se coller et à bouger contre lui ainsi. Les lèvres de Kelly quittèrent un instant sa bouche pour descendre le long de sa mâchoire puis le long de son cou s’attardant sur sa pomme d’Adam.

- Trésor…

Assise à califourchon sur lui, ses lèvres s’attardant sur son cou, il sentit ses mains sous son sweat. La fraicheur de ses mains le surprit qu’il en frissonna de plaisir. Elle murmura contre sa peau, le sentant troublé.

- Je sais… mais j’en ai envie Will…

Il posa alors ses mains sur ses hanches et la vit se redresser légèrement.

- Je ne veux pas te faire encourir de risques inutiles…

Il marqua une pause, la puissance de ce désir allait le tuer, si elle ne mettait pas fin à leur étreinte. Il serait prêt à la prendre maintenant mais n’accepterait aucun regret de sa part.

- Avant tu ne t’en souciais pas…

- Tu oublies qu’on a changé… j’ai envie de toi Kelly, depuis le premier instant où je t’ai revu, mais ça ne serait pas raisonnable…

Assise sur ses hanches, elle plongea son regard dans le sien en soupirant. Elle secoua la tête. Bien sur qu’il avait raison mais elle ne voulait pas réfléchir. Ce moment était si passionnel pourquoi réfléchissait il tant ! Elle ne conclut qu’il s’agissait de sa femme et qu’il ne voulait pas la tromper. Elle songea alors qu’il était plus fidèle qu’elle, elle n’avait pas hésité à l’embrasser, ne pensant pas un seul instant à Dean. Ses deux mains posées à plats sur son torse, elle murmura du bout des lèvres.

- Désolée… vraiment, je suis désolée-

Les signaux de son corps étaient si évident ! Encore un seul instant comme celui-ci et elle ne pourrait plus revenir en arrière ! Elle devait à tout prix se contrôler. En quelques enjambées, elle rejoignait la salle de bains fermant bien la porte derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Mar 8 Jan - 1:40

Comment aurait il pu la retenir ? Comment lui expliquer ? Il ne pourrait pas rester près d’elle sans avoir une pensée ou un geste tendre. Il devait trouver une solution. La reconquérir, non ça n’était pas la solution et puis, elle le devinerait ! Il se redressa lentement puis attrapa un des calmants sur la table de nuit avant d’en avaler un. Il devait réfléchir et vite ! Il commença alors à se lever, se dirigeant dans la cuisine. Il trouverait bien de quoi les nourrir pour quelques jours ! Fouillant dans les placards, il ne trouva que du riz. Pour la soirée ça irait mais demain, il devrait avoir recourt à de la vrai nourriture pour un vrai repas ! Il avait encore beaucoup de mal à se mouvoir et le riz cuisant à feu doux, il s’appuya contre le plan de travail. Qu’aurait du t’il faire ? Il entreprit de sortir les couverts quand il sentit sa présence. Il la vit l’observer du bout du couloir.

- Viens, le repas est prêt…

Il commençait à servir le repas lorsqu’il la vit se glisser sur le tabouret. Il lui jeta un rapide regard tentant de deviner son état d’esprit. Devait il en parler ou bien attendre ? serait elle ouverte à la discussion ? devait il être franc avec elle dès maintenant ou attendre que sa crise soit passée ? Elle semblait ailleurs, il hésita durant de longues secondes puis vint s’asseoir quelques minutes près d’elle. Il commença d’une voix douce.

- Ton père peut être fier de toi… tu es encore plus fascinante qu’avant…

- Je ne vois pas en quoi… j’ai rien fait pour le devenir.

C’était son moyen de la tester, toutefois il hésitait encore à lui faire part du fond de sa pensée.

- Pour ma part, je peux voir la différence avec celle que tu étais il y a 7 ans… si ma vie était différente… je tomberais facilement amoureux de toi…

- Quoi ?! Attends…

Elle marqua une pause, plongeant son regard dans le sien.

- Je comprends rien… tu dis que ça n’est pas raisonnable, mais que tu pourrais être amoureux de moi-

- C’est deux choses bien différentes… oui tu m’attires… je te mentirais en te disant que ça n’est pas le cas… mais comme je te l’ai dit ça ne serait pas raisonnable et par la suite… je doute que ça resterait un bon souvenir. Tu as un fiancée non ?

- Je sais que tu as raison… on a fait des choix et on doit les assumer… mais là, on est que tous les deux, il n’y a ni Dean, ni ta femme…

D’un geste nerveux, il se passa une main dans les cheveux, il ressentait qu’il craquerait à son moindre touché ou effleurement. Elle seule était capable de le mettre dans un tel état ! Elle descendit du tabouret et s’approcha de lui.

- Je sais que je ne le regretterais pas avec toi…

Elle se collait déjà à lui. Fermant les yeux, il sentait son parfum l’envahir et réveiller les zones sensibles de son corps. Une coulée de lave se répandit dans ses veines et rouvrant les yeux, il la souleva légèrement sur le tabouret. Il se pressa alors doucement contre elle tandis qu’il sentait ses mains autour de son pantalon, il les attrapa doucement :

- Non… laisses moi m’occuper de toi d’abord…

Il vit alors son regard déjà teinté de désir et su qu’il en faudrait très peu pour qu’elle succombe. Glissant ses mains sous son sweat, il le fit passer par-dessus sa tête, ôtant par la même occasion son débardeur. Simplement vêtu de son soutien gorge en dentelle noir, ses lèvres vinrent se pose sur sa poitrine tandis que ses doigts s’attardait sur l’attache du soutien gorge. Fermant les yeux, et passant ses mains dans les cheveux de Will, ce dernier lui retira son soutien gorge d’un geste lent. Ses mains vinrent alors se poser sur ses seins, faisant rouler la pointe de son sein sous son pouce, elle lâcha un râle de plaisir, l’attirant un peu plus entre ses jambes. Ses lèvres remplacèrent alors ses mains, sucotant la pointe de ses seins. Il la sentait prête mais ça n’était pas suffisant, il voulait qu’elle soit à lui, juste une seule fois. Lui n’aurait rien à regretter si ce n’est de ne plus l’avoir pour lui. Quand à elle, il ne savait pas ce que serait sa vie après leur aventure. Ses lèvres glissaient sur ses seins, son ventre puis plus bas, ses doigts défirent le bouton de son pantalon. Ce dernier glissa le long de ses jambes. A moitié nue contre lui, il en profitait pleinement, son corps exquis contre le sien, jamais plus il n’y aurait droit. Il écarta alors sa culotte, y glissant ses doigts la caressant de plus en plus suggestivement avant de les enfoncer lentement en elle dans sa chair brulante. Il sentait sa respiration s’accélérer. Il allait et venait en elle. Ses membres se resserraient autour de ses doigts tandis qu’elle criait son nom. La violence du plaisir la secoua alors intensément et elle fut alors secouer de longs spasme de plaisir. Ce plaisir tant attendu mais qu’elle aurait voulu partager. Retirant sa main, il croisa son regard emplit de désir et murmura contre ses lèvres.

- ce n’était que les prémices de ce qui va t’attendre cette nuit, Trésor…

Il n’était pas prêt à se languir d’elle, oh non. Même après 7 ans sans elle, il ne pouvait nier qu’elle avait un réel pouvoir sur lui. Il saisait ses lèvres da ns un baiser avide puis la sentant se coller à lui, entourer sa taille de ses jambes et se frotter à lui, il sut qu’il était perdu. Il désirait prendre son temps et ses précautions avec elle, ce qui risquait de compliquer les choses, puisqu’il n’avait aucune protection !
Serrée contre lui, répondant à chacune de ses caresses fiévreusement, ils n’entendirent pas les premiers coups portés à la porte et ce fut lorsqu’ils durent reprendre leur respiration que Will le réalisa. Il lui intima un « shttt » effleurant une dernière fois ses lèvres en se dirigeant vers la porte. Il l’ouvrit légèrement quand il croisa un regard qu’il connaissait depuis quelques années.

- Mc Callister !!

- Bonsoir Sheriff… Sinclair… fit il comme si de rien était.

Il espérait que ce dernier ne le questionnerait pas longtemps. Si Kelly ne connaissait pas encore l’existence du Sheriff elle finirait par comprendre qui il était, si elle croisait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
nini
Majesté Impériale Shippeuse de ships inshippables

avatar

Féminin
Nombre de messages : 719
Age : 29
Localisation : en pleine période de folie les examens ça vous bousillent les neurones
Humeur : Is this what they call freedom?Is this what you call pain?Is this what they call discontented fame?

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Ven 11 Jan - 21:57

Merci pour cette suite je l'ai attendue avec impatience...et elle est vraiment géniale je l'ai adoré!j'aime beaucoup comment Will se préoccupe Kelly et tant mieux qu'il lui ait sauvé la vie...sinon j'ai adoré le moment où Kelly l'a soigné tout le soin qu'elle y met ça prouve qu'elle tient à lui sinon ils ont vraiment du mal à ne pas céder...on constate aussi que les sentiments sont toujours présents...sinon je me demande comment l'entrevue avec ce shériff va se passer?et pourquoi Kelly ne doit pas connaître l'existence de ce shériff?c'est le père de Meg?
vivement que tu mettes la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Lun 14 Jan - 13:52

Merci nini xD

Le Sheriff c'est une petite idée saugrenue je crois lol mais contente que l'histoire te plaise.

-/-/-/-/-/-/-/


Chapitre 6

Il tentait de ne pas lui montrer son impatience. Pas qu’il ne l’appréciait pas mais qu’il pouvait profiter d’un moment tranquille avec Kelly, il avait fallut qu’il débarque. Il le connaissait depuis quelques années et ce dernier ne cherchait en aucun cas à modifier son style de vie, bien qu’il aurait pu maintenant qu’il connaissait une partie de la vérité.

- J’ai vu de la lumière… tu as tout ce qu’il te faut ?

- Oui vous inquiétez pas… j’irais faire quelques courses demain. Je ne reste que quelques jours…

- Bien… j’ai entendu dire qu’il y avait eu une fusillade dans l’après midi…

- Ah bon ? fit il surprit. J’ai rien entendu… mentit Will

- Oui… surement des chasseurs… tous les ans on a droit au même refrain !

Il hocha doucement la tête puis le Sheriff l’observa longuement.

- Bien, puisque tout va bien, je ne te dérange pas plus longtemps.

- Merci… Au revoir Sheriff…

- Au revoir Will…

Will referma alors la porte et se retourna fermant un instant les yeux avant de voir Kelly juste revêtu de son sweat et qui le fixait malicieusement. Il déglutit difficilement. Il espérait que le Sheriff ne viendrait pas faire des visites inopinées. Il suffirait que Kelly ouvre la porte pour que tout lui explose à la figure. Il la détaillait longuement quand il finit par se rendre compte qu’il n’avait pas prononcé un mot depuis quelques minutes. Elle s’était approchée de lui, nouant ses bras autour de sa taille et posant sa tête sur son torse.

- C’était qui ?

- Le Sheriff, il voulait s’assurer que tout allait bien-

- Tu connais le Sheriff ?

- C’est un… ami si on peut dire…

- Je vois…

Il resta silencieux et glissant ses bras dans le bas de son dos, il la fit lentement reculer passant devant leur repas et s’arrêta un moment.

- T’es sure de pas avoir faim ?

- Si j’ai faim, murmura t’elle glissant ses mains sous le sweat de Will, mais pas de ça !

Il sentit ses lèvres remonter dans son cou et ce désir qu’il avait cru un instant éteint, se raviva soudainement tel un volcan en éruption ! Il ne répondit pas et, collée à lui, il continua de la faire reculer jusque dans la chambre. La poussant doucement sur le lit où elle se laissa tomber en riant, elle lui attrapa le bras au dernier moment l’entrainant dans sa chute. Il rit. Depuis longtemps il n’avait pas prit le temps de rire. Et c’était avec elle. Un jour il referait sa vie mais il n’était pas pressé, il était encore jeune, il avait le temps pour tout. Allongé à coté d’elle, il sentait son regard le pénétrer. Il ferma un instant les yeux. Il était si bien avec elle, c’était comme avant, loin de tout le monde, dans leur petit jardin secret. L’endroit où personne ne les atteindrait. Elle vint se coller dans ses bras, calant sa tête dans son cou et caressant son torse du bout des doigts. Il prit une lente respiration, fermant les yeux et la resserrant doucement contre lui.

- Parle moi de toi… murmura t’elle dans un silence confortable. Qu’est ce que tu as fait toutes ces années… ?

- Je te retourne la question…

- Fais pas ça… tu connais très bien les détails de ma vie… moi, je ne sais rien sur toi.

Haussant doucement les épaules, il répondit d’une voix teintée de douleurs profondes.

- Je n’ai pas changé. Je suis le même qu’il y a 7 ans-

- Il y a 7 ans, tu étais bien moins musclé… et tu étais moins cynique. Aujourd’hui tu es beaucoup plus sexy… Je vais finir par croire que ta femme te pousse à t’entretenir…

Il ferma les yeux soupirant longuement.

- Ecoute Kelly, si tu fais ça pour que je te parle d’elle, je vais le faire… et tu risques de le regretter. Je suis loin d’avoir eu une vie tranquille avec ma femme… parfois je regrette de t’avoir quitté et d’autres fois non parce que, ce que j’ai traversé m’a endurci…

Sous sa fermeté elle se détacha de lui. La colère qu’il dissimulait, elle la devinait aisément. Ça n’était pas ce qu’elle cherchait mais juste à en savoir un peu plus. Elle alla s’asseoir contre la tête de lit, ramenant ses genoux contre sa poitrine. Il savait qu’il l’avait blessée et même si ça n’était pas son but, il était conscient qu’il devrait lui dire un jour. Il se rassit et la fixa longuement.

- Ecoute… être rien que tous les deux ici met nos nerfs à très rude épreuve. Je veux juste te rendre la vie plus facile… tu vas te marier avec Dean et je compte pas m’interposer entre vous deux. Dans 6 mois tu seras heureuse et marié à lui. Quand à moi, je sortirais définitivement de ta vie-

- Et si ça n’est pas ce que je veux ?

Il fronça légèrement les sourcils, vrillant son regard dans le sien.

- Qu’est ce que tu veux dire ? Tu n’es pas heureuse avec lui ? Je devrais même pas avoir cette conversation avec toi…

- Pourquoi ? Parce qu’on a eu une histoire ensemble ?

- Oui bien sur !! Je ne suis pas la personne avec qui tu dois parler de ça-

- Et moi j’ai besoin d’avoir des réponses ! Ça fait 7 ans que je vis avec un sentiment de culpabilité ! Tu crois pas qu’il serait temps que tu sois honnête avec moi ?!

- Honnête ! N’inverse pas les rôles s’il te plait ! Je t’avais dit de ne pas t’accrocher à moi ! Et qu’est ce qui s’est passé ? Tu es tombé amoureuse de moi ! Alors ne me mets pas tout sur le dos !

- Tu crois peut être que j’avais prémédité de tomber amoureuse ? Que j’avais prévue de vivre une histoire si intense avec toi ? Ouvre les yeux Will ! C’est la vie ! Oui la situation serait différente Will mais à vrai dire je ne peux pas le regretter…

Elle marqua une longue pause puis ajouta dans un murmure que seul lui put entendre :

- Et encore aujourd’hui, je ne pourrais regretter aucun moment avec toi… et tu sais pourquoi…

Il baissa la tête, jamais ils n’auraient dû aborder ce sujet. Tout était encore trop fragile pour lui. Ses sentiments pour elle, étaient enfouis dans son cœur. Même s’il avait toujours refusé de regarder en arrière, il l’avait toujours aimé sans jamais osé lui dire et de l’autre coté, il y avait Meg, qu’il avait aimé éperdument. Il ferma les yeux et dans un soupir ajouta.

- On va en rester là… je vais dormir dans le canapé-

- Tu es blessé je te rappelle. Dors ici-

- Non, je vais dans le canapé !

Il se leva lentement et boitillant légèrement à cause de sa blessure qui se réveillait, il se dirigea vers le canapé disposé dans le salon. Elle resta un long moment à observer la porte, espérant qu’il reviendrait. Elle soupira puis se leva au bout d’une dizaine de minutes, prête à le rejoindre. Elle avança jusqu’au bout du couloir si appuyant, quand elle l’aperçu allongé sur le sofa. Il murmurait quelques mots incompréhensibles. Elle hésitait à aller lui parler et finalement se ravisa. S’il avait prit ses distances c’est qu’il en avait besoin et ne voulait pas d’elle.

Effectuant son demi-tour elle fit craquer le parquet, ce qui attira l’attention de Will. Même blessé en quelques secondes, il la rejoignit dans le couloir. Elle hésita à relever les yeux puis finalement le fit mais ce qu’elle vit, la blessa. Malgré l’obscurité elle put distinguer dans son regard des traces de larmes. Lui, pleurer ? Mais pourquoi ? Elle songeait qu’il avait tout pour lui, une femme, un boulot intéressant, des amis… mais soudain, elle prit conscience qu’elle ne savait rien du tout de son mariage et qu’elle aurait peut être du être plus patiente et tolérante avec lui.

- Tu devrais retourner te coucher…

- Viens avec moi alors…

- Je ne peux pas.

- On parlera et je te promets d’écouter et de réfléchir avant de parler-

- Pas ce soir Kelly. J’ai besoin de réfléchir…

- Bien… si tu changes d’avis, tu sais où me trouver…

Elle se détourna alors de lui puis l’observant se glisser sous les draps après être entré dans la chambre, il prit une longue inspiration avant de retourner dans le salon. Si elle était là, il ne pourrait pas réfléchir, et il le devait à tout prix.

La nuit fut très longue pour lui. Comment lui expliquer que s’il s’en était sorti c’était grâce à Meg. Meg qu’il avait perdue, il y a déjà quelques temps. Et maintenant il revenait dans la vie de Kelly. Tout était si compliqué. S’il était là c’était pour son job, cependant si ses hormones se mêlaient à sa mission, il n’en sortirait jamais indemne. S’il connaissait bien Kelly pour ses changements brusques d’humeur, ça n’était vraiment pas ce qui l’inquiétait le plus. Sa pire ennemie serait sa tendresse et son attention, il en avait conscience et avouait sans mal que c’était signer son arrêt de mort s’il y succombait.
Allongé sur le canapé, il ne savait pas comment il se sortirait de cette situation. Kelly avait toujours su faire tomber les barrières chez lui et aujourd’hui il savait qu’il en faudrait peu pour qu’il succombe de nouveau à son charme naturel. Fixant le plafond, les mains derrière la nuque, il tentait de trouver le sommeil mais entre la douleur de sa blessure et les bruits suspects de la maison, son attention était trop en alerte. Il se leva finalement et se posta devant fenêtre après avoir déposer quelques buches dans la cheminée. Son regard se portant à l’horizon, seul la neige tombante parvint à le calmer.

*.*.*.*.*.*.

Elle soupira puis grogna lorsque le froid s’infiltra sous la couverture, ce qui la réveilla instantanément. C’est alors à ce même instant qu’elle le vit sur la chaise, endormit, la tête appuyé sur sa main. Elle craquait. Il était littéralement adorable. Le visage dénué de soucis, elle l’observait attendrie. La tête calée dans les oreillers, elle ne pouvait s’empêcher de remarquer combien il était sexy et charmant, même habillé d’un bas de survêtement et d’un tee shirt saillant, qui semblait presque trop petit pour lui. Elle émit de nouveau un soupir et elle le fit légèrement tressaillir. Sans le quitter des yeux, elle le vit lentement se réveiller. Sans un mot, elle sortit son bras de dessous la couverture et lui tendit la main. Il l’observa quelques secondes puis dans un grognement où il s’apprêtait à refuser, elle murmura :

- Viens, promit je serais sage…

Il sourit de sa réponse puis la rejoignit dans le lit après avoir ôté son pantalon. Elle vint se caler dans ses bras murmurant :

- Quand je suis dans tes bras, j’ai toujours l’impression d’être une princesse…

Il esquissa un sourire, puis murmura, en sentant le bras de Kelly se poser sur son torse.

- Tu as toujours été… ma petite princesse, Kelly…

Elle releva lentement la tête vers lui et déposa un baiser sur sa joue, murmurant :

- Merci d’être là… et d’avoir résisté à mon sale caractère.

Il sourit et reprit, l’embrassant dans les cheveux :

- Pas de quoi… et puis, je suis bien placé pour savoir te résister lorsqu’il le faut… (silence) je sais également te rendre plus sensible, même si dans un sens, je suis pas fier de me servir de ça…

Glissant sa tête dans le creux de son cou, elle n’ajouta rien, réalisant peu à peu que jamais elle n’avait été si sereine dans les bras de Dean comme elle l’était à cet instant dans ceux de Will ! Calée dans ses bras, la régularité de la respiration de Will l’apaisait. Cette sensation de protection dans ses bras jamais elle ne l’avait ressentit aussi intensément. Elle ne pouvait pas dire qu’elle n’était pas bien dans les bras de Dean mais il ne cherchait pas vraiment à la rassurer. Il l’écoutait mais ne s’intéressait pas vraiment à sa vie… tout le contraire de Will ! Elle savait qu’elle n’avait pas à être si proche de lui, que leur cohabitation risquait de devenir infernale si elle ne prenait pas ses distances. Elle était intriguée. Will ne parlait pas de sa femme et elle ne l’avait vu à aucun moment l’appeler ou s’en soucier. Elle ne comprenait vraiment pas. C’était une personne avec la tête sur les épaules et s’il devait bien de soucier d’une personne en priorité c’était sa femme, mais là rien. Elle sentit qu’il s’était endormi et elle était heureuse de profiter de ce moment, même si elle refusait encore de croire que ce qu’elle ressentait pour Will était autre chose qu’une attirance. Toutefois elle ferma les yeux, décidé à profiter de sa sécurité et de ses bras.

*.*.*.*.*.*.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Lun 14 Jan - 13:53

Ce fut l’air frais matinal qui la réveilla. Elle grommela, les yeux toujours fermés. Elle passa son bras de l’autre coté du lit. En fait elle le faisait uniquement dans l’espoir d’un rêve, bien évidemment la place à coté d’elle était froide depuis déjà un certain temps. Elle se retourna sur le dos, se passant les mains sur le visage. Elle aurait tant aimé pouvoir profiter de lui encore un moment. Elle s’assit lentement, s’adossant à la tête de lit et laissa son regard errer à travers la petite fenêtre. Elle discernait la neige qui recouvrait tout le territoire.

Aucun bruit ne parvenait de l’habitation, ce qui attira soudainement son attention. Enfilant rapidement son pantalon que Will avait prit soin de faire sécher devant le feu, elle se hâta de se rhabiller. Elle avança prudemment jusque dans le salon, où elle espérait le trouver mais elle ne vit personne. Son garde du corps c’est ça ! Et il n’était même pas là ! Elle leva les yeux au ciel et se rendit dans la cuisine à la recherche d’un café. Elle se servit une tasse du liquide à peine tiède quand elle entendit une radio grésiller. Elle fronça les sourcils et se dirigea vers la provenance du grésillement. Elle trouva un talkie walkie dans un caisse. Elle le prit dans ses mains et s’apprêta à l’utiliser quand elle sursauta en entendant la porte se refermer, elle se tourna alors le talkie walkie dans les mains.

- Hey, lança t’il. Qu’est ce que tu fais ?

Surprise, elle respira lentement, sa main posée sur son cœur.

- Tu m’as fait peur idiot !

Il esquissa un petit sourire. Si elle le traitait d’idiot c’est qu’elle allait bien. Un sac sous le bras, il se dirigea dans la cuisine et commença à ranger, l’ignorant volontairement.

Elle le fixait, il ne semblait pas affecté par sa remarque. Après tout, il avait du en entendre bien pire ! Se mordant légèrement la lèvre, elle le rejoignit dans la cuisine, la radio dans les mains.

- Tu as du nouveau ? On pourra partir quand ?

- J’ai contacté l’aéroport. Il est bouclé pour toute la semaine…

Il marqua un long silence puis murmura :

- Ton père s’est renseigné sur ton rendez vous… c’était un piège. Il semblerait que tu sois la cible de terroristes-

- Quoi ?! Qu’est ce que c’est que cette histoire-

- Tu vas me laisser finir ! Lâcha-t-il brutalement en la fixant. Ton père pense que si ces terroristes t’enlèvent, ça fera une bonne monnaie d’échange pour faire sortir de prison certain de leurs complices…

- C’est absurde ! Mon père n’acceptera jamais ça-

- Nous on le sait…

Il marqua un pause puis, plongeant son regard dans le sien se radoucit.

- Ici on est en sécurité… crois moi, presque personne ne connaît l’existence de cette maison…

- Comment tu la connais toi ?

- J’y ais eu recours plus d’une fois… quand j’ai eu des problèmes au cours de certaines missions. Elle m’a sauvé la vie plus d’une fois…

Elle fronça les sourcils, puis s’assit sur le plan de travail tout en le regardant.

- Je croyais que tu étais dans l’armée-

- Je l’ai été… et j’ai collaboré sur certains dossiers avec la CIA…

- la CIA ?! c’est pour ça que mon père t’a choisit pour me protéger ?

- J’en sais rien… est ce vraiment important ? Lui lança-t’il en rangeant les provisions qu’il venait d’acheter.

- Non enfin… puisque tu ne veux rien me dire sur toi. Je prends chacune de tes confidences avec beaucoup d’intérêts…

Il était conscient qu’elle avait des tonnes de questions mais il n’était pas du genre à se vanter ou parler de lui. Non, son passé était son passé et il ne voyait pas l’intérêt d’en parler. Tout comme il avait passé des heures à chercher le moyen de la repousser sans la blesser. Il ne savait toujours pas comment s’y prendre avec elle. Il avouait également que lorsqu’il sentait son regard insistant, il avait l’impression de devenir transparent. Il se tourna dans le petit frigo rangeant quelques produits. Sentant son parfum, il savait qu’elle était tout près de lui. Il ne parvenait déjà plus à réfléchir correctement. Sa simple présence brouillait sa capacité de réflexion et si à cet instant, il n’avait pas terriblement envie d’elle, il pourrait la repousser sans regrets.

Faisant glisser une main dans son dos, elle sentait sa fébrilité et avouait qu’elle aimait l’avoir comme ça, à sa merci. Il se redressa lentement puis se tourna vers elle. Elle put alors lire tout son désir dans son regard. Elle aimait ça, elle adorait en fait. En y songeant, elle ne vivait ça qu’avec lui. Jamais elle n’avait croisé un tel regard emplit de désir avec Dean. Elle réalisa que peut être Dean et elle, n’étaient pas fait l’un pour l’autre.
Elle se sentait tout petite face à lui, pourtant elle était de bonne taille et son regard avait souvent fait mouche face à certains hommes. Le regard de Will l’enveloppant, elle sentait qu’elle ne résisterait pas une seconde à la moindre de ses caresses. Elle le voulait ! oui, elle le voulait comme elle n’avait jamais désiré personne. Dean qui refusait de faire l’amour avec elle depuis presque le début de leur relation parce que soit disant, leurs vrais sentiments se révélerait au fil du temps, elle réalisait maintenant qu’elle était avec lui par habitude. Mais à cet instant Dean n’existait plus, Will avait reprit sa place et ne rêvait que d’une chose l’avoir pour elle seule !
Elle combla alors l’espace restant entre eux, puis fit glisser ses mains sur son torse, se calant lentement dans ses bras.

- Will…

Il ferma un instant les yeux, l’intensité de ce désir qu’il avait pour elle, devenait insupportable. Sentir son corps collé au sien, raviva tant de souvenirs, de tendresse et de sensualité qu’il en perdait tout ses moyens. Il glissait une main dans ses cheveux, la caressant d’un geste lent et remplit de tendresse. Il savait qu’il flanchait et que d’ici peu, il ne contrôlerait plus rien. Il parvint néanmoins à murmurer.

- Tu sais qu’on ne doit pas Kelly…

Il marqua une petite pause, et reprit très doucement, sans pour autant la repousser.

- ça serait très mal… et je ne veux pas être la source de tes problèmes avec Dean-

- Je me chargerais de Dean… je ne te force pas Will et je sais que tu aimes ta femme, mais j’ai besoin de toi…

Déchiré, il ne savait plus quoi en penser. Si elle relevait son regard vers lui, il abdiquerait, c’était certain. Il n’avait jamais su résister à ce regard emplit de douleurs dissimulé et à ce manque d’affection dont elle avait été privée très jeune. Il la resserra lentement contre lui, tentant de lui apporter cette affection qu’elle recherchait. Son regard se posa alors sur le plan de travail où il vit la radio. Il reprit dans un murmure :

- Qu’est ce que tu faisais avec la radio ?

- Elle grésillait… et tu n’étais pas là… je pensais que tu ne reviendrais pas-

Il rit légèrement. Même s’il ne doutait pas de sa sincérité, il fallait avouer qu’il en aurait fallut beaucoup plus pour le faire reculer.

- C’est pas avec tes petits poings et ton sale caractère que tu me feras fuir !

Elle rit à son tour. Elle avait tellement l’impression de le retrouver. Qu’il serait toujours là pour la protéger d’elle-même et des autres. Il ne l’avait jamais vraiment quitté, elle respira lentement son odeur et laissa son corps s’abandonner au sien. Will ferma alors les yeux, savourant ce moment si particulier pour eux deux.
Quand elle le décidait elle pouvait être une vraie plaie et d’autres fois elle était cette petite fille tourmentée qui semblait incapable d’aller de l’avant. Il connaissait les deux. Il ne savait pas toujours comment s’y prendre mais son instinct se trompait rarement. Ses mains retombèrent dans le creux de ses reins et il la sentit frissonner sous ses doigts.

- Tu devrais retourner te reposer… t’as eu une nuit agitée… murmura t’il.

- Non…

Elle se détacha lentement de lui puis s’appuya contre le plan de travail l’observant. Captant son regard, il l’évita et finit de ranger les provisions avant de mettre quelque chose dans sa poche. Se retournant, il la vit, toujours en train de l’observer :

- Quoi ?

- Rien…

Un silence s’opéra entre eux, et hésitante, elle reprit.

- Il y a un peu plus de 5 ans… je suis allé sur la plage, où l’on se voyait… et j’ai rencontré quelqu’un qui te cherchait… un certain Bryan-

- Et alors ?

- Je me demandais… s’il t’avait trouvé…

- Qu’est ce que ça peut te faire ?

Elle soupira, elle aurait du se douter qu’il ne répondrait pas. Elle baissa la tête quelques secondes avant de vriller son regard dans le sien.

- Il m’a dit être de ta famille… ce qui m’a étonné…

- Si tu t’attends à ce que je te parle de ma vie, tu fais fausse route Kelly.

Il s’arrêta, il voyait qu’elle voulait être aimable et lui, il la repoussait sans ménagement.

- Quand je te disais que ma vie n’a pas été de tout repos ses dernières années c’était la vérité. Mais pour le moment, je ne suis pas prêt à revenir sur ses moments… je suis désolé.

- Ok… je comprends que ta famille soit un sujet délicat… mais je ne sais rien Will ! Je ne sais pas où tu as grandit, ni le nom de tes parents ! Et encore moins celui de ta femme !! Si ça se trouve tu as même des enfants-

- je viens de te dire que je ne voulais pas t’en parler-

- Pourquoi ? Qu’est ce que j’ai fait pour que tu me tiennes tant à l’écart ?!

- Tu n’as rien fait… je ne veux pas que tu deviennes une cible c’est tout !

- Qu’est ce que tu veux dire ? Une cible ? Un cible de quoi ? De qui ?

Il se détourna pour aller dans le salon, il n’aurait pas du lui dire ça, maintenant il devrait faire face à sa montagne de questions et il n’y était pas prêt ! Il devait trouver un moyen de lui faire oublier cette conversation. Sans se retourner il reprit.

- Ecoute, si je ne te dis rien c’est pour toi... pour ton bien-

- Non Will ! Si tu y songeais réellement tu répondrais à mes questions ! Pourquoi tu m’as quitté ? Qu’est ce que j’ai fait pour que tu ne veuilles même plus parler avec moi ?

Il se retourna alors et plongeant son regard dans le sien.

- Je n’aurais jamais supporté que tu restes avec moi… je n’étais pas de ton rang et je ne le suis toujours pas ! Tu mérites quelqu’un de bien mieux-

- Quoi ?! Quelqu’un comme Dean ?!

- Oui… il saura bien mieux te défendre en public que moi-

- Et dire que j’avais pensé que tu m’avais quitté parce que tu préférais ton travail à moi…

Elle marqua une pause et se rapprocha de lui en hésitant.

- Dean… Dean n’a rien en commun avec toi…

Depuis qu’il était revenu dans sa vie, combien de fois s’était elle demandé ce qui se serait passé si elle avait insisté auprès de lui ?! Aujourd’hui elle regrettait de ne pas avoir eu le cran de le suivre 7 ans plus tôt. Parce qu’aujourd’hui tout semblait s’éclairer. Certes il y avait Dean, mais elle saurait lui parler lorsqu’il le faudrait. La seule chose qu’elle voyait c’était Will, s’éloigner encore plus d’elle. Le perdre une fois avait été suffisamment difficile, il n’était pas question que ça se reproduise. Décidée elle ferait le nécessaire pour le reconquérir s’il le fallait. La seule qui serait susceptible de la faire reculer, serait sa femme… et elle était décidée à ne plus avaler une seule cuillère de glace au nougat ! fini !!

Son regard planté dans le sien, il ne comprenait pas vraiment. Le fait qu’elle insiste l’intriguait et le dérangeait à la fois. Il ne voulait pas avoir à raconter sa vie en détail et il aurait aimé qu’elle respecte son silence. Comme à son habitude de ses derniers mois, il fit tourner son alliance autour de son doigt mais sentit sa main venir se poser sur la sienne.

- Kelly… commença t’il avant d’être interrompu par quelques coups frappés à la porte. Reste là, ne bouge pas…

Il se dirigea vers l’entrée et ouvrit la porte, la stature du Sheriff se dessina et avant même qu’il ait eu le temps d’ajouter quelque chose il entendit la voix de Kelly.

- Oncle Tom ?!!

*.*.*.*.*.*.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
batchoupi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Dans le lit de Vaughn !
Humeur : happy ^^

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Lun 14 Jan - 13:54

Pas qu’il n’appréciait pas le Sheriff mais là, il aurait vraiment aimé se retrouver chez lui, tout seul ! Mais ça aurait été trop beau et puis la nouvelle attitude de Kelly l’inquiétait. Cette façon qu’elle avait de toujours se rapprocher de lui, lui disait qu’il devait l’éviter. Il les voyait parler depuis des heures dans le salon, il était devenu transparent. Kelly ne voyait que Tom, enfin pas que ça le dérangeait mais il n’aimait pas trop que des étrangers l’approche. Et voilà, à peine quelques jours, seul avec elle et ça recommençait. Il devait se la sortir de la tête une bonne fois pour toute. Il ne pouvait pas retomber dans le tourbillon de ses sentiments. Pourtant l’observant à la dérobé, il ne voyait qu’elle.
Revenant près d’eux, il croisa un bref instant son regard puis s’assis sur un fauteuil tandis que le Sheriff s’adressait à lui.

- je savais pas que tu connaissais Kelly-

- Et moi je ne savais pas que…

Il les fixa tour à tour puis reprit.

- Que vous vous parliez… mais j’ai du louper beaucoup de choses…

- Will… s’excusa Kelly. Papa ne sait rien de ça-

Will la fixa, à la fois surprit et consterné.

- Ne me dis pas que tu lui caches ?!

Il marqua une pause puis les regarda tous les deux.

- Ton père devrait être le premier au courant-

- Toi aussi tu sembles au courant et pourtant tu ne lui as rien dit !

- Mais toi, tu es sa fille ! Je ne suis pas de la famille, ça n’a rien à voir !

- Tom est son grand frère et il l’accepte ainsi ! Papa ne sait pas qu’il a été adopté…

- Ah oui et lui cacher qu’il a un frère, c’est bien peut être ! Surtout que je ne vois pas comment il a pu être adopté puisqu’il porte également le nom de Sinclair !

Tous deux baissèrent la tête et Will soupira, il n’en pouvait plus. Elle allait parvenir à le rendre dingue si elle ne cessait pas de lui tenir tête. Agacé il tourna les talons et sortit dehors, faisant claquer la porte derrière lui.

Elle savait que ça n’était pas l’attitude à adopter avec lui et pourtant elle le faisait. Elle ne cherchait pas les problèmes, non, elle voulait uniquement le retrouver. Du moins si c’était encore possible. Ok, elle avait complètement zappé Dean mais il s’en remettrait, surtout qu’avec sa cote de popularité dans une semaine, les journaux lui prêterait une liaison torride avec une actrice ! Elle regarda son oncle quand celui-ci l’interrogea.

- ça dure depuis combien de temps vous deux ?

- On a eu une histoire, il y a 7 ans… papa vient de l’engager pour veiller sur moi… et dans un sens il a pas eu tors…

Tom la fixait, elle avait une sainte horreur de ça. Cette façon de la fixer pour rentrer dans sa tête.

- Il semblerait que quelqu’un essaye de m’enlever… pour faire pression sur mon père…

- Et Will-

- Il leur rend la vie plus compliqué…

Il hocha lentement la tête. Elle espérait que Will rentrerait bientôt et qu’en aucun cas, il continuerait à la fuir. Elle reconnaissait qu’il avait droit à des excuses et à une bonne explication mais elle hésitait sur sa façon d’opérer avec lui. Elle entendit alors du bruit à l’extérieur et se dirigea vers la porte quand elle sentit une main ferme sur sa bouche, où l’on appliquait contre son nez et sa bouche un tissu imprégné d’une forte odeur d’éther tandis qu’un autre bras encerclait sa taille. Elle tenta de se débattre, assénant son agresseur d’un coup de coude quand soudain tout son corps se relâcha et qu’elle perde connaissance.

Will n’était pas du genre à sortir armer et même si on lui avait déjà fait remarqué que lorsqu’il est en mission, il le devrait automatiquement, c’était plus fort que lui, il fallait qu’il prenne des risques démesurés. Armé d’un petit canif, il tentait de tenir tête à ses agresseurs. Ceux-ci semblaient méfiants vis-à-vis de lui. S’il n’était pas sur de son canif, par contre il avait une confiance totale en ses membres. Habitué depuis des années aux corps à corps, il était capable de mettre KO un type deux fois plus bâtit que lui. Finalement il les vit approcher les uns après les autres. Toutefois après en avoir mit deux KO en quelques prises, il vit les autres prendre la poudre d’escampette. Il n’était qu’à quelques mètres de la maison. Malgré sa blessure qui le tirait jusque dans le ventre, il rentra dans la maison d’un pas rapide et son regard se voilà en voyant Tom qui se relevait. Il posa son regard sur Kelly, étendue sur le sol, qui ne bougeait plus du tout. Sans hésiter, il fonça sur Tom qu’il assomma lorsque la tête de ce dernier percuta le bois de la table basse. Ok la situation se compliquait ! En quelques minutes, il attacha Tom à une chaise, avant de revenir vers Kelly. Il écouta sa respiration et son cœur, il fut rassuré, elle était juste inconsciente. Sans peine, il la prit dans ses bras la portant jusque dans la chambre. Il la déposa sur le lit et ne fut pas surprit de l’entendre marmonner quelque chose. Elle allait bien et il avait évité le pire. Il la recouvrit d’une couverture puis se dirigea vers le salon où son invité et punching ball l’attendait ! Il passa d’abord par la cuisine et remplit un seau d’eau. Il devait évidemment commencer par le réveiller !
Il n’allait pas y aller par 4 chemins et il aurait les réponses à ses questions ! Si Kelly et lui ne pouvaient pas bouger d’ici pour rentrer, Tom n’irait pas loin non plus, tout comme ses complices !

Jetant le seau d’eau à la figure de Tom, ce dernier maugréa et tira sur ses liens en relevant la tête vers Will !

- Il semblerait que cette fois, vous allez devoir répondre à mes questions, Sheriff !

- Tu as toujours été soupçonneux Will-

- Et pour cause ! Pour qui travaillez-vous ?

Tom devint silencieux. Il détestait agir de cette façon mais s’il n’avait pas ses réponses dans les prochaines secondes, Tom ne ferait pas de vieux os !

- D’accord vous avez décidé de ne pas répondre… c’est votre choix… mais franchement à votre place j’hésiterais pas une seconde. Vous savez ce qu’on apprend à l’école des Marines ?

Will put lire un instant une peur dans le regard de Tom et même si Will n’était pas un adepte de la violence, il ferait ce qu’il faut pour la sécurité de Kelly.

- En plus de tout le coté combat, on apprend la patience… qui est très utile lors d’interrogatoire où les terroristes ne veulent pas répondre !

- Tu penses peut être me faire peur ?! Arrête tu veux, tu ne ferais pas de mal à une mouche !

- Ah parce que vous pensez que j’en suis incapable ?!

- Tu as quitté les Marines l’année dernière… tu as été viré-

- C’est à moitié vrai en fait… petit un, je n’ai pas été viré mais ça c’était la version officielle pour qu’on ne me cherche pas d’histoire, petit deux je l’ai quitté pour une raison bien précise mais avec une clause particulière… je suis toujours un Marines et je suis couvert en conséquences !

Il marqua une légère pause et se reprit !

- Reprenons ! Vous n’êtes pas le frère du Président, vous avez usurpé son identité pour vous rapprocher de Kelly. Vous voyez, vous êtes tombé sur le mauvais Marines ! Parce que je connais Kelly très bien et vous avez agit dans un moment de vulnérabilité chez elle… et ce qui est dommage, c’est que vous ne me connaissez pas. Maintenant vous allez savoir ce que c’est de s’en prendre à une personne à laquelle je tiens vraiment…

Il passa derrière lui et défit le lien d’une de ses mains, sans la lâcher il commença lentement à lui tordre le bras. Tom pâlit sous la douleur de plus en plus vive. C’était comme si un couteau entrait à plusieurs reprise dans son bras, puis s’en suivit un craquement.

- Comme c’est dommage, on dirait que votre bras va souffrir… lâcha Will.

- ça ne marche pas comme ça Will… si je parle je suis mort…

- Et si vous ne parlez pas, vous l’êtes aussi !

- Vous n’oserez jamais !

- Vous êtes naïf Tom ! Vous croyez vraiment qu’après 7 ans dans l’armée, si j’avais voulu partir, ils n’auraient rien fait pour me retenir ?

Tom n’eut pas le temps de répondre qu’un grésillement se fit entendre, Will rattacha la main de Tom et se rendit dans la cuisine, récupérant la radio.

- Alpha Team ? lança Will

- Alpha Team à l’écoute Colonel !

- Prévoyez une extraction dans 10 minutes. Je tiens un des commanditaires…

- Bien reçu Colonel…

Il éteignit la radio et retourna près de Tom.

- On dirait que la roue tourne Tom, avec moi c’était une partie de plaisir… mais dans une heure vous aurez tout craché, je vous le jure !

Tom ne savait plus vraiment à quoi s’en tenir, il avait juré de garder le secret et il était fidèle mais le ton, l’agressivité, le cynisme et la détermination de Will, le prenait de court. Il commençait sérieusement à prendre ses paroles aux sérieux et l’issue de l’histoire lui fit peur.

*.*.*.*.*.*.

Elle se passa une main sur le crâne en sentant cette douleur si intense, qui battait en cadence avec les battements de son cœur. Ses souvenirs restaient flous, elle se rappelait de leur discussions jusqu’à la fuite de Will, puis des questions de Tom. Elle se souvint alors que c’était lui qui l’avait attaqué. Elle se redressa subitement s’apprêtant à sortir de la chambre quand elle s’aperçut de la présence de Will dans la chambre. Son mal de tête s’intensifiait et ça tournait beaucoup autour d’elle. Lentement, elle se retourna et le vit s’approcher lentement d’elle, le visage grave. Elle lisait dans de tristesse dans son regard, qu’elle avait presque peur de ce qu’il allait lui dire. Elle se rassit sur le lit et elle le vit l’imiter, s’asseyant tout près d’elle.

- tout va bien maintenant… murmura t’il. Il y a quelque que je dois te dire-

- Où il est ?

- il a été arrêté par les autorités compétentes-

- Tu te remets à parler comme mon père…

- Kelly, soupira t’il…

Elle se pinça les lèvres puis plongea son regard dans le sien, en posant sa main sur son genoux.

- J’n’ai pas été complètement honnête avec toi. Je ne suis pas chargé que de ta protection… et je n’ai pas quitté l’Armée… Mon équipe veille sur ton père et d’autres sont chargés de dénicher les responsables du chantage que subit ton père tous les jours…

Elle avait été prête à ruer dans les brancards lorsqu’il avait ajouté qu’il n’avait pas été complètement honnête mais elle se souvint qu’elle devait le laisser parler. Elle hocha doucement la tête avant de fermer les yeux.

- J’aurais peut être du te le dire plus tôt… mais je ne savais pas que le Sheriff était dans le coup et que tu le connaissais. Je suis désolé…

Il s’attendait à ce qu’elle le fuit, mais non, elle était là et ses doigts vinrent se glisser entre les siens. Sans un mot, elle releva les yeux vers lui, cherchant ses mots.

- J’ai confiance en toi… tu m’as quitté parce que mon père allait être Président et que tu ne te sentais pas à ta place avec moi… parce que tu m’imaginais avec des personnes qui soient plus de mon rang…

Elle marqua une pause et le fixant, murmura :

- Mais toi et Cassie êtes les personnes qui m’aimez pour ce que je suis… pas pour mon nom, pour mon père, ou pour ce que je représente… tu sais combien c’est important pour moi… ton objectif à toujours été ma sécurité… réalisa t’elle tout à coup.

Il n’ajouta rien, se contentant de l’observer, il resserra alors ses doigts avant de déposer un petit baiser sur ceux-ci.

- Je ne te lâcherais pas cette fois ci…

Elle vint alors se caler dans ses bras, sans aucune gêne. S’il était marié alors il la repousserait et si ça n’était pas le cas, alors elle tenterait sa chance, bien décidé à retrouver son amour perdu, sacrifiant ses fiançailles.
Sans réfléchir, il la resserra doucement dans ses bras. Ça lui avait tant manqué. Tenir une femme dans ses bras et Kelly plus précisément, il se sentait redevenir dépendant d’elle. Son cœur risquait d’en souffrir tout comme s’il s’éloignait de nouveau d’elle, il ne le supporterait pas. La serrant tendrement il l’entendit murmurer.

- Tu veux bien me parler… je sais que tu n’y tiens pas mais-

- Je ne t’ai pas mentit sur tout… je suis bien marié… Elle s’appelle Meg. On s’est rencontré lorsque j’ai fini mes classes de Marines. On s’est marié l’année suivante… notre mariage était solide, elle était toute ma vie… je dis pas ça pour te blesser, tu sais que je tiens énormément à toi… mais Meg… Il y a deux ans et demi, on a découvert qu’elle souffrait d’un Cancer de l’utérus… il n’y avait plus rien à faire. Son stade était trop avancé… j’ai prit un congé et je me suis occupé d’elle jusqu’au dernier jour. Je l’ai fait ramené à la maison et j’ai veillé à chacun de ses besoins, et je lui ais promit de réaliser tout ces vœux… elle voulait que je me remarie… et que je te retrouve…

Elle releva alors la tête vers lui, tandis qu’il laissait couler ses larmes en abondance sur son visage. Jamais il n’avait autant parlé de Meg à quelqu’un. Il s’ouvrait en partie à elle et dans un sens il savait que c’était un secret bien gardé. Kelly était une femme admirable et quelque chose le poussait à se laisser porter par cet instinct. Il devait lui faire confiance quoi qu’il arrive. Toutefois ce qui l’inquiétait le plus était sa réaction. Elle qui avait toujours été si impulsive, il ne savait plus à quoi s’attendre avec elle, surtout qu’elle ne l’avait pas interrompu, pas une seule fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seriesobs.forum2jeux.com/index.forum
Mr. Lip Despair

avatar

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 27

MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   Mer 24 Déc - 0:24

J'ai lu la première partie de ton histoire et bien que je ne suis pas une fan de ce genre de contexte, je dois avouer que il m'a été très agréable de te lire.
XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre raison et passion...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre raison et passion...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [La Plante, Lynda] Entre coeur et raison
» Quand la passion de l'Angleterre prend le pas sur la raison...
» Les Marchombres modernes : entre rêve et réalité?
» Faut-il écouter son coeur ou sa raison?
» Personnalité des personnages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bibliofics :: Les fanfictions :: Vos oeuvres :: Batchoupi-
Sauter vers: