Bibliofics

Une fanfiction est une manière pour la culture de réparer les dégâts commis dans un système où les mythes contemporains sont la propriété des entreprises au lieu d'être celle du peuple.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Excuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a.a.k



Féminin
Nombre de messages : 1038
Age : 28
Localisation : With the hotness of Jensen Ackles

MessageSujet: Excuses   Dim 3 Aoû - 13:00

Nouvelle fanfic traduite. Vous connaissez la suite: elle ne m’appartient pas.

Titre: Excuses
Auteur: Willow_Reece
Lien de l’originale: http://willowreece.webs.com/apologies.htm
Traductrice: Aurélie (a.a.k)
Personnages/Couple: John/Cameron
Estimations: PG-13
Ligne du temps: Post 2.01, 'Samson and Delilah'.
Avertissements: Aucun. C’est assez PG. Il y a un peu de bisous =D
Disclaimer: Pas à moi. Ca appartient à (C) FOX & Josh Friedman

---

Son esprit allait à cent à l’heure, il n’arrêtait pas de voir la douleur dans les yeux de sa mère à chaque fois qu’il essayait de fermer les siens.

"Pourquoi tu ne m’a pas protégé?"

Il lui avait fait du mal; Il en avait eu l’intention, ce qui ne faisait que rendre la culpabilité engourdissante d’esprit encore pire. Avec une secousse soudaine, il repoussa ses draps et se leva, abandonnant tout espoir de dormir.

Il descendit au rez-de-chaussée avec l’intention de prendre un casse croûte et une bouteille d’eau. Il s’arrêta à la limite du salon, légèrement agacé.

Cameron était assise sur le divan, portant un pyjama que sa mère avait insisté pour lui acheter; il était rose avec des tâches noires, comme la peau d’une vache. Elle avait plusieurs pyjamas, chacun plus affreux que le précédent.

La télévision était éteinte et elle était simplement assise là, regardant droit devant elle, sans expression, comme d’habitude.

"Qu’est-ce que tu fais?"

Elle ne le regarda même pas quand elle répondit. "Je ne dors pas."

"Ouais, je sais, mais est-ce que tu ne fais pas des patrouilles d’habitude, ou quelque chose comme ça?"

"J’ai fini ma première patrouille il y a vingt-huit minutes et cinquante-trois secondes. Je ferais une nouvelle patrouille dans vingt-cinq minutes et treize secondes."

"Ok, super." Il la laissa là alors qu’il se rappelait qu’il avait faim.

John farfouilla dans le frigo, attrapant une bouteille d’eau et des restes de Moo goo gai pan. Il attrapa une assiette et une fourchette et commença à se servir quand sa voix se fit entendre sur le seuil.

"John?"

"Quoi?"

"Je suis désolée."

Il gela sur place, la fourchette suspendue en l’air alors qu’il la regardait la bouche grande ouverte. Elle était désolée?

"Qu’est-ce que tu as dit?"

"Je suis désolée."

"Tu es désolée..." Sa voix contenait de l’étonnement alors qu’il la fixait avec un choc total. "Tu es désolée pourquoi?"

"Beaucoup de choses. J’ai échoué."

John secoua la tête comme pour essayer de s’éclaircir les idées. Il reposa la nourriture et le service en argent juste pour se donner quelque chose à faire.

"Je ne comprends pas. Qu’est-ce que tu veux dire, 'tu as échoué'?"

"Je ne t’ai pas protégé de Sarkissian. J’ai essayé de te tuer."

Elle s’excusait pour ça? Pourquoi est-ce qu’elle s’excusait, tout court?

"Qu’est-ce que tu fais?"

Elle fronça les sourcils, penchant la tête sur le côté avant de parler. "Je te l’ai dit. Je suis désol-"

"Arrête." Siffla-t-il. "Arrête, d’accord. Tu n’es pas désolée. Tu ne peux pas être désolée. Tu es juste une machine. Tu ne ressens rien." Il allait hyperventiler s’il ne se calmait pas. Pourquoi elle faisait ça? Elle ne comprenait pas ce que ça lui faisait? S’en souciait-elle? Bien sûr que non, elle est juste une chose; elle ne peut pas se soucier.

"John, prends de profondes inspiration régulières. Tu commences à hyperventiler." Elle gardait sa voix basse et calme; comme si elle parlait à un cheval ombrageux et qu’elle craignait qu’il ne s’emballe.

Il tâtonna aveuglément le comptoir alors que ses jambes vacillaient. Il glissa sur le sol, les genoux remontés, le dos pressé contre les placards, la tête baissée. Contente-toi de respirer John. Respire. Respire. Respire.

Sa bouteille d’eau apparut devant lui et il la prit silencieusement, tirant le bouchon et aspirant goulûment le liquide froid. Lorsqu’elle prit à nouveau la parole, ses mains tremblaient toujours mais sa respiration était redevenue normale.

"John? Tu vas bien?" demanda-t-elle avec de l’inquiétude dans la voix. John grogna mais lui dit qu’il allait bien. Un moment plus tard, le tremblement avait disparu et il ouvrit les yeux pour la trouver agenouillée devant lui; les cheveux tombant sur ses épaules avec sa tête légèrement penchée, une expression curieuse et inquiète sur son visage habituellement vide d’expression.

"Je vais bien." Répéta-t-il mais elle ne semblait pas convaincue.

"Qu’est-ce que c’était?"

"Une crise de panique. J’en avais souvent quand j’étais petit."

Elle ne réagit pas autrement qu’en tendant sa main droite, la caressant doucement contre sa joue. Il attrapa sa main dans la sienne avant qu’elle ne puisse se reculer, la gardant en place alors qu’il se penchait en avant, se sentant soudainement très courageux tandis qu’il pressait ses lèvres contre les siennes.

Ca ne dura pas longtemps, aucun des deux ne ferma les yeux et il lâcha sa main dès qu’ils eurent fini. Ensuite, ils restèrent assis, là, à se fixer. Ce fut Cameron qui brisa enfin le silence.

"John?"

"Ouais?"

"Tu m’as embrassée."

"Je sais."

"Pourquoi?"

"J’avais envie."

"Oh," Elle fit une pause et John s’attendait à un 'Merci d’avoir expliqué' quand, à la place, elle se pencha en avant, pressant à nouveau ses lèvres contre les siennes en un baiser profond. Celui-ci dura plus longtemps et chacun explora et pilla la bouche de l’autre. Lorsqu’ils se séparèrent finalement, il lui sourit tendrement.

"Cam?"

"Oui?"

"Tu m’as embrassé."

"Je sais."

"Pourquoi?"

"J’avais envie."

"Oh," John tendit le bras vers elle, sa main se glissant dans ses cheveux soyeux alors qu’il l’attirait pour un autre baiser. Quand ils se séparèrent à nouveau, elle se recula légèrement.

"John?"

"Hum?"

"Je suis désolée."

John lui fit un sourire triste avant de répondre, "Moi aussi."

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-is-a-fiction.forumactif.org/
 
Excuses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mille excuses !
» Avec mes excuses
» L'Hadopi reçoit des lettres d'excuses en or!
» MILLE EXCUSES POUR MON RETARD
» Petit message d'excuses.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bibliofics :: Les fanfictions :: Autres séries :: Terminator: The Sarah Connor Chronicles-
Sauter vers: