Bibliofics

Une fanfiction est une manière pour la culture de réparer les dégâts commis dans un système où les mythes contemporains sont la propriété des entreprises au lieu d'être celle du peuple.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [One-Shoot] Pourrais-je te revoir... un jour ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Dalena Salvatore

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14
Age : 23
Localisation : Dans les bras de Damon :heart:
Humeur : Démoniaque ;P

MessageSujet: [One-Shoot] Pourrais-je te revoir... un jour ?   Ven 24 Déc - 17:49

Voici un petit texte que j'ai écris parce que je m'ennuyais un peu et avec la musique que j'écoutais bah ça a donné ceci, j'espère que ça vous plaira :mimi: .

Aujourd'hui ça fera un an, une année jour pour jour qu'il avait disparu de la surface de la terre, qu'il s'en était allé rejoindre les cieux, là où ses parents l'attendaient sûrement. Je me rappelle que trop bien de ce jour funeste, ce soir-là, quand je l'ai vu tomber à cause de moi, par ma faute... Il faisait nuit noire, seul les éclairs de foudre illuminaient ce champ de bataille, mais aussitôt nous replongions dans l'obscurité totale. Notre camps était désordonné, paniqué, je ne leur en voulais pas, au contraire, je comprenais parfaitement ce qu'ils ressentaient, la terreur qu'ils éprouvaient, cette crainte de perdre ceux qu'ils aimaient. Nous étions tous occupé à nous battre avec les monstres du seigneur des ténèbres, moi-même j'étais aux prises avec un loup-garou plein de haine qui n'aspirait qu'à une chose me déchiqueter jusqu'à la moelle et me faire en repas. Mais je n'avais pas dis mon dernier mot, j'étais prête à tout pour défendre mon peuple, pour sauver la génération future, celle qui nous débarrasserait de cette gangrène. Je me devais de tenir bon, de tout faire pour tuer un maximum de monstres, afin d'éviter du travail supplémentaire à mes alliés. Tandis qu'il me balançait sa grosse patte poilue, pourvu de griffes aussi acérés qu'une lame d'épées, je roulais sur le flanc et ripostai par un coup de lame qui lui entailla profondément sa patte. Mais je n'avais pas vue sa deuxième patte qui s'abattit sur mon bras droit, déchirant mon t-shirt à manche longue et laissant la marque de ses griffes profondément encré dans ma chaire. Avec un cri de douleur, je me ruais sous lui et avec la pointe de mon épée lui transperçait le ventre avant de rouler hors d'atteinte à côté de lui.

Hurlant de douleur et ses yeux devenus aussi rouge que le sang qui s'écoulait de ma plaie, il s'élança sur moi toutes griffes dehors, prêt à me tailler en pièces, mais je n'avais pas dit mon dernier mot, je l'attendis de pied ferme. Quelques secondes avant qu'il ne fut sur moi, je fis tournoyé mon épée de telle sorte que lorsqu'il fut sur moi, il se fit transpercé du ventre, jusqu'à la colonne vertébrale, perforant au passage son cœur. Ce que je n'avais pas prévu en revanche, ce fut qu'il s'écrase de tout son poids sur moi, je dus donc jouer de ma force pour me dégager de son cadavre inerte. Il ne bougeait plus. Il était mort. Pourtant, je n'eus guère le temps de m'en réjouir, car un autre sbire du seigneur des ténèbres vint à ma rencontre, cette fois-ci un serpent haut de trois mètres et aussi gros qu'un tronc d'arbre centenaire. Je fis de mon mieux pour esquiver ses coups, sans le regarder dans les yeux, car je savais que son regard me serait fatal. Plongée dans mon combat, je ne pus voir, ni entendre, le lycan qui surgit dans mon dos, prêt à me tuer, mais ce fut Lui qui se jeta contre moi, me propulsant à plusieurs mètres de l'endroit où le loup-garou devait m'atteindre. Quelques peu sonné, je repris néanmoins mes esprits très vite, car le serpent en avait profité pour attaquer, j'esquivais donc de justesse et repris mon combat. Aucun de nous deux, n'était prêt à se laisser vaincre, pourtant, lorsque Son cri déchira le champ de bataille, je ne pus que me retourner, pour le voir tomber, les yeux mi-clos. Mort. Je ne pouvais y croire, pas Lui, ce n'était pas possible, pas après tous les combats qu'il avait gagnés. Sans m'en rendre compte, mes larmes s'étaient mises à couler, inondant mes joues de ce liquide salé.

Une haine sans nom se développa dans mon corps et mon âme, dévastant ma tristesse et mon désarroi. D'un coup, je tranchais la tête du serpent que je combattais et couru près de Son corps, celui de l'homme que j'aimais. Son pouls ne battait plus, ses yeux verts à moitié ouverts étaient éteints, plus aucune lueur de vie ne brillait dans ces pupilles. Cette nuit-là, notre peuple avait subi de grandes pertes, les trois quarts d'entre nous étaient morts, mais aucun d'eux ne pouvait être remplacé. Lui comme les autres avaient péris pour nous protéger, pour nous donner une chance de refaire le monde, un monde sans danger pour les générations à venir. Pourtant, malgré que cela se soit passé il y a un an, sa perte me fait toujours aussi mal, lorsqu'il est parti rejoindre le ciel, il a emporté mon cœur avec lui. On pourrait se dire qu'avec le temps les blessures s'effacent, mais pour moi, cette blessure là ne guérira jamais, elle restera profondément gravé en moi, jusqu'à ce que ma vie cesse. Mais le retrouverais-je un jour ? Suis-je condamné à passer l'éternité sans qu'il ne soit à mes côtés ? J'aimerais vous dire que oui, je suis certaine de le revoir, mais ce serait vous mentir... Ne pourrais-je te revoir... un jour, mon tendre amour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[One-Shoot] Pourrais-je te revoir... un jour ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TE REVOIR UN JOUR de Sarah Dessen
» La lune d'Albert!!
» BLACK MUSIC de Arthur Dapieve
» ARTEMIS FOWL (Tome 7) LE COMPLEXE D'ATLANTIS de Eoin Colfer
» Erreur mise a jour HTC One X 4.0.4 -> 4.1.1 et HTC Sense 4+

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bibliofics :: Les fanfictions :: Vos oeuvres :: Dalena Salvatore-
Sauter vers: