Bibliofics

Une fanfiction est une manière pour la culture de réparer les dégâts commis dans un système où les mythes contemporains sont la propriété des entreprises au lieu d'être celle du peuple.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GOUFFRE - PG13 - en hiatus....

Aller en bas 
AuteurMessage
Tokyo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 36

MessageSujet: GOUFFRE - PG13 - en hiatus....   Dim 29 Juin - 13:13

Titre : Gouffre

Disclaimer : Tous les personnages appartiennent à Maki Murakami.
Le personnage de Cadi Rosenberg m'appartient complètement.

Genre : Drame/Romance

Rating : PG-13 pour les sujets abordés qui sont durs et pour l'atmosphère sombre qui va gagner peu à peu le récit.

Résumé : "Cadi Rosenberg. Je hais cette fille comme je l’admire. Grâce à elle, j’ai mûri, mais elle m’a pris une partie de mon âme, et jamais je ne pourrai le lui pardonner."


Dernière édition par Tokyo le Lun 7 Sep - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 36

MessageSujet: Re: GOUFFRE - PG13 - en hiatus....   Dim 29 Juin - 13:16

Prologue




« Cadi Rosenberg. Je hais cette fille comme je l’admire. Grâce à elle, j’ai mûri, mais elle m’a pris une partie de mon âme, et jamais je ne pourrai le lui pardonner. C’est trop dur. Elle l’a détruit, tout doucement. Et personne n’a osé ouvrir les yeux assez tôt pour voir qu’il tombait peu à peu dans la déchéance. Moi-même j’ai préféré être aveugle plutôt que de me rendre à l’évidence. Et maintenant, maintenant il est bien trop tard pour avoir des regrets. Parce que si j’avais réagi plus tôt, peut être que tout aurait été différent. Mais c’est trop tard. Cadi Rosenberg, un ange et un démon. Un ange déchu. Une fille perdue qui a simplement demandé de l’amour mais qui n’a pas su comment s’y prendre. Et je ne pourrai vraiment pas lui pardonner. Pas encore….. »


NAKANO Hiroshi
1985 – 2006
Enveloppé par les ailes d’un ange…





Le cliché aurait voulu qu’il pleuve ce jour-là, et pourtant, le soleil était haut et chaud. Le mois de mai était bel et bien là, le printemps, la douceur du soleil. Les délicieuses odeurs des fleurs qui s’envolaient avec le vent. Ce jour-là était vraiment magnifique. Malgré cela, les larmes, la souffrance, tout cette tristesse étaient bien présentes. Et de là où elle se trouvait, Cadi pouvait entendre très distinctement les sanglots de Shuichi qui pleurait dans les bras de Yuki. Pourtant, il avait fait son possible pour se contenir. Elle l’avait vu serrer les poings et retenir ses larmes. Mais il avait fini par craquer alors qu’il se rendait doucement compte que plus jamais il ne verrait son meilleur ami. Que tout à coup, il était séparé d’une des personnes qui comptaient le plus dans sa vie, sans qu’il n’ait fait quoique ce soit pour provoquer cette absence. Et il pourrait demander pardon mille fois, Hiro ne lui reviendrait jamais. Et c’était dur. Parce qu’il allait devoir lui dire au revoir. Pour toujours.

Cadi ferma les yeux et baissa doucement la tête. Elle était restée à l’écart pour ne pas provoquer la colère du jeune chanteur. Elle n’avait pas le droit de s’imposer à lui de la sorte. Mais pour Hiro, elle désirait être présente, pour pouvoir elle aussi lui dire au revoir une dernière fois, et peut être réussir à obtenir son pardon. Un signe pour lui montrer qu’il ne lui en voulait pas. Sa main vint se poser sur son collier, un anneau qui appartenait au guitariste et qu’elle avait accroché à un lien en cuir. Un objet qu’elle n’avait jamais quitté depuis qu’il lui avait offert. Et un objet qu’elle ne quitterait jamais. Son autre main vint effacer une larme qui coulait sur sa joue avant de rouvrir les yeux. Son regard croisa celui de Yuki et de nouvelles larmes coulèrent sur les joues de la jeune fille.

Son regard bifurqua alors sur la tombe du musicien et un murmure franchit ses lèvres avant qu’elle ne quitte doucement le cimetière, en larmes.

‘ Pardonne-moi…’

Shuichi releva doucement la tête, s’écartant légèrement de son amant et regarda en direction de la sortie du cimetière, persuadé d’avoir sentit une présence. Mais il n’y avait personne. Il déglutit difficilement, tentant de ravaler ses larmes et revint se blottir dans les bras de Yuki qui le serra tendrement contre lui.

à suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allis
La Poseuse du Temps
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10382
Age : 28
Localisation : Londres
Humeur : in love...
Ships & slashs : jarod/mlle parker (le Caméléon). morgana/tout le monde (accessoirement tout le monde/tout le monde) (merlin). ned/chuck (pushing daisies). naomi/emily, chris/jal, naomi/cook (skins). sarah/kyle, sarah/cameron (sarah connor chronicles). the doctor/rose (doctor who). sara/grissom (csi). marina/jenny, helena/dylan (the l word). castle/beckett (castle).

MessageSujet: Re: GOUFFRE - PG13 - en hiatus....   Dim 29 Juin - 19:35

ça à l'air prometteur tout ça Smile Y'a rien à redire. C'est facile et agréable à lire.

J'ai un petit peu de mal avec les prénoms encore donc je n'ai pas bien réussi à plonger à 100% dans l'histoire... Mais ça c'est parce que j'en ai pas l'habitude... Une fois que j'aurais bien assimilé les prononciations (enfin celles que je vais donner en tout cas lol! ça ira mieux Razz).

J'ai hâte de lire la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allisenmots.livejournal.com
Tokyo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 36

MessageSujet: Re: GOUFFRE - PG13 - en hiatus....   Dim 29 Juin - 19:38

Merci beaucoup !! Je suis ravie que tu sois venue lire malgré le fait que ce n'est pas du tout ton truc. Ca fait vraiment plaisir et ça montre que tu aimes vraiment lire et découvrir !! Je suis vraiment contente !
Pour les prénoms, rassure-toi, prononce les comme tu le souhaites ! Ca ne froissera personne !! T'inquiètes pas Smile

De ce fait, je posterais la suite très bientôt !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 36

MessageSujet: Re: GOUFFRE - PG13 - en hiatus....   Mar 6 Jan - 0:48

[HS : Spécialement pour allis. Bonne lecture, et n'hésite pas à laisser un commentaire.]

Chapitre 1 (partie 1)

Huit mois plus tôt.

La salle de concert était vide. Il était encore tôt et les membres du groupe Bad Luck n’étaient pas encore arrivés pour entamer leurs répétitions. Le concert du soir promettait d’être fantastique. Tous y avaient beaucoup travaillé pour ne rien laisser au hasard. Ils voulaient faire plaisir à leurs fans et comptaient réellement mettre les bouchées doubles. Ceci dit, Cadi ne connaissait pas du tout ce groupe. Arrivée au Japon depuis quelques semaines, elle maîtrisait seulement la langue, et ne prenait guère part à la culture de ce pays qui l’avait recueillie. Depuis qu’elle avait fuit son pays, elle s’était isolée et avait réussi à trouver un travail dans cette salle. Certes, elle n’y faisait que le ménage, mais au moins, elle avait un travail, ce qui lui avait permis de pouvoir se prendre un petit appartement et de subvenir à ses quelques besoins. Et alors qu’elle donnait un coup de balai rapide sur la scène, elle ne put s’empêcher de s’approcher du piano qui n’appelait que sa présence. Elle n’en jouait plus depuis longtemps. Bien trop longtemps. Et pouvoir en approcher un aujourd’hui lui donnait l’envie de le toucher, de faire courir ses doigts sur les touches.

Jetant un regard alentour, elle prit son courage à deux mains. Après tout, elle était seule, elle pouvait bien aller jouer quelques notes, non ? Posant son balai contre le mur, elle s’approcha, hésitante, de l’instrument et s’installa devant, se raclant la gorge avant de pianoter deux touches, histoire de s’assurer de sa solitude. Mais apparemment, c’était bel et bien le cas. Elle ferma alors les yeux et posa ses deux mains sur le piano. Et doucement, tout d’abord avec une grande délicatesse, les notes s’échappèrent de l’instrument, guidées par ses doigts qui semblaient n’avoir jamais arrêté leur danse sur cet objet. Les années n’avaient en rien altéré le talent de la demoiselle qui retrouvait avec une joie non feinte le plaisir de toucher un tel instrument. Et aussi délicatement que les notes l’avaient fait auparavant, sa voix s’éleva, cristalline, pure, mais pleine de tristesse alors qu’elle entamait une chanson.

“ It doesn’t matter what I want
It doesn’t matter what I need
It doesn’t matter if I cry, don’t matter if I bleed
You’ve been on a road, don’t know where it goes or where it leads..”


Ses doigts ne cessaient de parcourir les touches, portée par la musique. Elle retrouvait cette passion qui l’avait peu à peu quittée. Et des larmes roulèrent sur ses joues tant elle était heureuse en cette seconde mais également profondément triste. Parce que ce bonheur lui rappelait combien elle était seule.

Hiro fut le premier à arriver. La nuit avait été courte et pourtant, il savait qu’il devait être en pleine forme pour le concert de ce soir. Mais les répétitions avaient finies tardivement, et il avait passée une partie de la nuit en soirée, pourtant il savait qu’il n’aurait jamais du. Ah la la, triste jeunesse !! Secouant la tête de sa propre bêtise, il pénétra dans la salle de concert, espérant y voir Shuichi ou peut être le groupe qui ferait leur première partie. En tout cas, c’était ce qu’il s’était dit en entendant le son du piano alors qu’il entrait discrètement dans les lieux. Mais la voix féminine qui s’éleva lui fit lever les yeux vers la scène. Eclairée par les spots, une jeune étrangère aux cheveux tirant vers le rouge jouait et chantait. Et cette voix tremblotante, ces larmes lui valurent de sentir son cœur s’emballer. Un long, très long frisson lui parcourut l’échine et il déglutit difficilement, touché par cette sensibilité, et par cette tristesse qui émanait de cette jeune fille. Il se sentait envahi par un voile de tendresse, ayant le désir sur l’instant de monter sur scène pour la serrer dans ses bras, pour effacer de ses yeux ces larmes qui ne devaient exister sur le visage d’un ange.

Faisant un premier pas vers elle, puis un second, il percuta sans le vouloir l’un des coffres de l’équipe du son qui traînait encore dans le milieu du passage, révélant ainsi sa présence. Cadi sursauta, ses doigts dérapèrent sur les touches, créant une fausse note, avant de se lever précipitamment. Elle comptait se confondre en excuses et fuir à toutes jambes mais Hiro s’avança vers elle pour être dans la lumière. La jeune demoiselle s’avança légèrement vers le devant de la scène, comme attirée par le retard doux du jeune guitariste. Il n’avait rien dit. Aucun mot. Il s’était juste contenté de s’approcher pour qu’elle ne s’enfuie pas. Et ses yeux avaient croisés ceux de cette fille inconnue et pourtant, en cette seconde, en la regardant, il avait l’impression de la connaître depuis des années. Il avait l’impression que ses larmes lui appartenaient également. Que la tristesse de Cadi était sienne, que sa souffrance était sienne. Il avait l’impression d’être capable de tout pour pouvoir effacer définitivement ces larmes de ce si doux visage.

Et au lieu de fuir, Cadi resta plantée sur cette scène, baignée de lumière, ses yeux clairs plongés dans ceux du guitariste, s’imprégnant de sa douceur, de cette tendresse qui émanait de lui. S’accrochant à la lumière qui émanait de lui. Comme si Hiro devenait sa bouée de sauvetage, comme si se raccrocher à lui allait lui permettre de survivre et de vaincre. Jamais elle n’avait ressenti cela envers qui que ce soit. Jamais elle n’avait vu autant d’espoir dans les yeux de quelqu’un. Ne voyant aucun signe de future fuite, Hiro osa faire un pas vers elle, doucement, ne quittant à aucun moment son regard pour ne pas faire cesser ce contact qui faisait battre son cœur à une allure folle. Et délicatement, il leva une main vers elle alors que la jeune fille s’abaissait doucement vers lui, s’accroupissant au bord de la scène. Elle se sentait attirée irrémédiablement par lui. Par ce garçon aux longs cheveux et au regard doux. Hiro effleura une joue de la jeune fille, y chassant quelques larmes avec une douceur que Cadi ne connaissait pas. Elle fronça les sourcils, reconnaissante de ce simple geste que personne n’avait eu avec elle depuis de très longues années. Guidée par sa sensibilité à fleur de peau, la jeune rouquine appuya sa joue contre la main de ce jeune inconnu, sa lèvre inférieure tremblotant sous les sanglots qu’elle retenait. C’était comme s’il avait perçu sa détresse et qu’il était venu la réconforter. Il semblait tellement souffrir autant qu’elle à voir son regard inquiet et ses beaux yeux briller d’une lueur triste.

Ne quittant une seule seconde son regard, elle osa timidement et avec beaucoup d’hésitation, lever sa main pour venir attraper celle d’Hiro, histoire de sentir cette chaude douceur un peu plus intensément sur sa peau.

- HIROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!

L’arrivée inopportune de Shuichi dans la salle fit sursauter Cadi qui retira sa main avant même avoir pu toucher celle du guitariste. Elle se recula vivement, coupant le contact visuel, se sentant subitement mal à l’aise et de trop. Heureusement, le nouvel arrivant ne les avait pas encore vu. Ceci dit, elle venait d’apprendre le nom de ce garçon si différent des personnes qu’elle avait connues jusqu’à présent. Se redressant, elle se recula jusqu’au fond de la scène alors qu’un garçon aux cheveux roses arrivait tout sourire vers son ami qui s’était détourné de Cadi après avoir entendu son nom.

- … Shuichi, tu m’as surpris.

Il secoua doucement la tête et releva la tête après avoir entendu le bruit d’une porte claquée. La scène était vide. La jeune fille était partie. Elle était partie, et il ne savait ni son nom, ni le pourquoi de sa présence ici. Il sentit alors son cœur se serrer légèrement, craignant ne plus jamais revoir cette fille qui l’avait complètement bouleversé.

- Hiro ? T’es sûr que ça va ? – s’inquiéta Shuichi alors qu’il tentait de voir ce que son meilleur ami pouvait être entrain de regarder. Depuis sa rupture avec Ayaka, quelques semaines auparavant, Hiro était devenu plus sombre, et le jeune chanteur se faisait beaucoup de soucis pour lui. Mais il avait semblé aller mieux depuis quelques temps. Pourtant, en le voyant comme ça, Shuichi n’en était plus très sûr.

- Oui…. Répondit vaguement Hiro avant de se reprendre, sentant l’inquiétude de son ami. Il détourna le regard de la scène et offrit un tendre sourire à Shuichi. Oui, je vais bien, rassure-toi, j’ai juste trop profité de ma soirée hier !!

Bien que cette jeune fille était toujours dans son esprit, il ne voulait plus voir son meilleur ami inquiet. Il savait que Shuichi s’était fait trop de soucis pour lui après sa rupture avec Ayaka. Certes, ça avait été très dur. Il en avait beaucoup souffert. Son cœur avait été brisé. Mais il s’en remettait. Et cette fille, cette inconnue avait eu pour effet de faire disparaître le souvenir de son ancienne petite amie, pendant quelques minutes. Et à présent, il ne désirait qu’une chose : la revoir.

- Ah la la, Hiro le dépravé – ricana gentiment Shuichi avant de l’entraîner sur la scène, alors que Fujisaki arrivait avec K et Sakano. Les répétitions pouvaient commencer. Elles seraient sans doute éprouvantes, mais chacun voulait faire grand effet lors du concert du soir !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 36

MessageSujet: Re: GOUFFRE - PG13 - en hiatus....   Mar 6 Jan - 0:49

Chapitre 1 : (partie 2)


La foule commençait doucement à quitter les lieux. Le concert avait duré plus longtemps que prévu. Les rappels furent nombreux mais le groupe, bien qu’enthousiaste, n’en fit que trois. Il fallait libérer les lieux. Et toute bonne chose avait toujours une fin, non ? Et puis, il se faisait tard, chacun, bien que l’excitation de la scène les avait revigoré, était fatigué, et ils avaient besoin de repos, mine de rien. Ce fut donc tout sourire que les trois musiciens rejoignirent leur loge, fiers et heureux de leur performance. Le public avait repris en cœur leurs titres les plus connus et ça les avait fait frissonner. Pourtant, bien qu’heureux et encore sous le coup de ce succès, Hiro songeait encore à cette fille inconnue qui avait semblé si triste, qui semblait avoir mis tant d’espoir en lui…. Il secoua la tête pour se replonger dans l’instant alors que leur manager et leur producteur entraient pour les féliciter ! Tout le monde était réellement satisfait. Mais mine de rien, tout ce bruit, toute cette excitation épuisaient sincèrement le guitariste qui préféra s’éclipser dans le couloir, cherchant un distributeur pour se prendre un petit quelque chose de frais, au calme avant de filer prendre une douche tant il avait sué sur scène à cause des spots !!

Appuyé nonchalamment contre un mur alors qu’il entamait son soda, il entendit un bruit d’objets tombant au sol ainsi qu’une voix qui ne semblait pas vraiment contente. Ceci dit, il ne comprit par ses paroles car ce n’était pas du japonais. Fronçant les sourcils, il se laissa convaincre par sa curiosité et s’approcha de la petite salle dans laquelle était entreposée divers matériels pour la scène ainsi que pour le nettoyage des lieux. Et sa surprise fut de taille quand il vit cette fille, cette incroyable demoiselle qui avait jouer du piano, cette inconnue. Elle avait fait tomber tout un bac dans lequel se trouvaient des cordes et de bobines diverses et avait juré dans sa langue maternelle, l’allemand. Elle était déjà épuisée, n’avait pas envie de rentrer trop tard pour éviter les mauvaises surprises, et elle allait perdre du temps à ramasser ça, et ça l’énervait !! Mais bon, elle avait été maladroite, alors tant pis, elle devait ramasser.

Soupirant de désespoir, elle entendit un bruit à côté d’elle qui la fit sursauter. Elle posa des yeux affolés sur Hiro avant de se détendre. Enfin, pas complètement, parce qu’elle fut néanmoins surprise de le voir. Ses yeux restèrent un peu écarquillés avant quelques secondes avant qu’elle ne détourne le regard pour retourner à son bac. Elle ne devait pas lui accorder d’importance. Elle lui en avait déjà trop donné plus tôt dans la soirée. Elle n’aurait jamais du. C’était une erreur, et elle le savait. Mais pourtant, Hiro ne sembla pas du même avis. Parce que bien que surpris de la voir, il ne put s’empêcher d’être heureux, de ressentir une certaine joie l’envahir. Affichant un léger sourire, il posa son soda sur un meuble et se hâta de venir l’aider, s’agenouillant à ses côtés pour ramasser ce qui était tombé. Cadi se sentit mal à l’aise et troublée. Elle ne devait pas le regarder. Elle le savait. Sinon elle se laisserait encore avoir. Et pourtant, elle aimerait. Et le guitariste aimerait également qu’elle le regarde. Parce qu’il ne comprenait pas pourquoi elle refusait de croiser son regard. Au fond de lui, il en ressentait une certaine tristesse. Elle semblait même l’ignorer. Et il en fut blessé. Fatigué par le concert et se sentant déjà déprimé depuis sa rupture avec Ayaka, il préféra ne pas insister, de peur de souffrir à nouveau pour quelqu’un qui n’en vaudrait peut être pas la peine. Alors il se leva, ayant fini de ramasser ce qu’il y avait à ramasser et il quitta silencieusement les lieux.

Et ce silence glaça Cadi jusqu’au sang. Avait-il été blessé à ce point ? Pourquoi en était-elle aussi mal à l’aise de lui avoir peut être fait de la peine ? Elle releva la tête et aperçut le soda que le garçon avait oublié. Ses yeux se plissèrent. Elle n’aurait peut être du l’ignorer ainsi. C’était méchant alors qu’il s’était montré si gentil et si courtois avec elle. C’était rare des garçons qui se conduisaient ainsi. Se redressant, elle laissa la boîte posée sur le sol et attrapa le soda du musicien au passage, quittant la pièce à temps pour l’apercevoir dans le couloir.

- Hey !! Vous avez oublié votre soda – lança-t-elle, n’ayant guère trouvé autre chose pour le retenir. Et puis, après tout, c’était vrai, il avait oublié son soda !!

Hiro s’arrêta dans son élan, surpris d’entendre la voix de cette fille, voix qui était tout aussi douce que lorsqu’elle chantait. Il se tourna doucement vers elle et la vit toute mal à l’aise, tendant à bout de bras son soda. N’était-ce pas une chance qu’elle venait de lui offrir ? Ne venait-elle pas d’ouvrir une petite brèche dans sa bulle pour le laisser venir à elle ? Si c’était le cas, il devait en profiter. Il devait prendre cette chance au vol, ce serait peut être la seule. Et il n’était pas loin de la vérité, car s’il refusait de venir à elle et se contentait de lui tourner le dos, alors elle ne lui laisserait plus aucune chance. Elle avait fui les ennuis, ce n’était pas pour s’en créer de nouveaux !! S’approchant d’elle, il tendit la main et attrapa sa canette, gardant ses yeux marrons posés sur le visage de la jeune étrangère qui ne le regardait pas.

- Merci.

Cadi le regarda en coin pour voir un peu ce qu’il faisait. En fait, il la regardait. Elle s’autorisa alors à le regarder également. Le concert avait du être éprouvant… il avait l’air d’avoir très chaud….

- Je sais qu’on ne se connaît pas, je sais que ce qui est arrivé tout à l’heure avant le concert n’a peut être aucune importance, mais donnez-moi une chance de pouvoir faire votre connaissance…. S’il vous plait…

La rouquine laissa tomber sa tête de côté, et laissa son regard virer sur le côté, signe flagrant qu’elle était en pleine réflexion. Même si elle ne voulait pas le montrer, même si elle aimait faire croire qu’elle était neutre à tout depuis qu’elle avait fui, elle ne pouvait se mentir à elle-même et dire que ce qui était arrivé entre eux deux ce soir n’avait pas été intense et important. Elle en avait encore le cœur qui battait fort. Jamais elle n’avait ressenti pareil sentiment de sécurité à ce moment-là, comme si rien ne pourrait l’atteindre tant qu’il resterait auprès d’elle. Alors oui, elle aussi aimerait faire sa connaissance, en savoir plus sur lui. Et peut être réussir à espérer à nouveau sans craindre souffrir… Peut être pourrait-elle vivre réellement ici….

- D’accord. – lâcha-t-elle de but en blanc, d’une façon si tranchante, si sûre qu’Hiro en fut surpris. Elle reporta ses grands yeux clairs vers lui et le regarda de haut en bas. Mais vous devriez prendre une douche, ou vous allez prendre froid à sortir comme ça.

Hiro écarquilla les yeux, ne comprenant pas de suite, avant de se rendre compte qu’en effet, il avait beaucoup transpiré sur scène et qu’une bonne douche ne serait pas du luxe, surtout pour se présenter à une demoiselle. Il commença à reculer dans le sens inverse, ne quittant pas des yeux Cadi.

- Je fonce, mais vous m’attendez hein !! Attendez-moi bien ici, je me dépêche !!

Il avait un sourire à faire fondre, comme si elle lui avait accordé la plus belle faveur au monde. Un souhait qu’il avait toujours eu en tête et qu’il pouvait enfin réaliser. Et à voir ce sourire, la jeune demoiselle en esquissa un également. Comme tout semblait si simple, même sourire alors qu’elle s’en pensait incapable depuis si longtemps….

- Promis… murmura-t-elle du bout des lèvres, recevant un sourire heureux de la part d’Hiro avant qu’il ne fasse demi-tour et qu’il ne fonce vers sa loge pour se plonger sous une bonne douche. Il tenta de faire au plus vite, mais ses cheveux lui prirent un peu de temps. Shuichi était passé en coup de vent pour l’informer que Yuki était venu le chercher et qu’il rentrait. Le guitariste s’était contenté de lui souhaiter une bonne nuit, sachant parfaitement qu’elle ne serait pas de tout repos pour le jeune chanteur. La sienne semblait également s’annoncer longue, mais pas pour les mêmes raisons. Il avait envie de parler des heures et des heures avec cette fille, il désirait tout savoir d’elle. Et s’il se dépêchait un peu, il pourrait réussir à la rejoindre rapidement, ayant cette petite crainte qu’elle ne soit partie.

Et pourtant, elle était loin d’être partie. Certes, elle y avait pensé, mais ce qu’elle avait ressenti, leur nouvelle rencontre dans ce couloir, ça ne pouvait pas être un hasard. Alors elle voulait voir, elle voulait essayer, elle voyait la sincérité dans les yeux de ce garçon, voyant parfaitement qu’il ne tenterait pas de se jouer d’elle, sinon il n’aurait jamais agi avec elle comme il l’avait fait. Quand elle l’avait vu, juste avant le concert, c’était comme s’il avait réussi à aspirer sa souffrance, pour réussir à la faire disparaître, pour ne laisser à la place qu’une sensation d’apaisement. Et jamais elle n’avait ressenti cela. Alors rien que pour cela, elle lui donnerait une chance de l’approcher, de voir.

Trouvant le temps un peu long, elle prit le temps d’aller chercher sa veste et sa besace et revint dans le couloir pour aller s’asseoir sur une chaise, laissant sa tête pencher en arrière, l’appuyant contre le mur blanc, fermant les yeux, le temps de se rendre compte que son cœur battait à toute allure en songeant qu’elle allait passer toute la soirée avec ce garçon, c’était comme un rendez-vous. C’était son premier rendez-vous, même s’il avait été décidé à la dernière minute. Et elle se sentait comme une toute jeune fille, tout aussi troublée et excitée. C’était amusant comme sensation, et ça lui plaisait.

Des bruits de pas la ramenèrent à la réalité. Elle ouvrit les yeux et redressa la tête pour voir Hiro arriver vers elle, les cheveux encore humides. Il semblait légèrement intimidé, mais il avait ce sourire doux et rassurant aux lèvres. Sourire auquel elle répondit si naturellement qu’elle ne s’en rendit pas compte. Il s’arrêta à ses côtés et lui tendit la main.

- Je suis prêt…. Je vous emmène quelque part ?

En toute confiance, toujours ce doux sourire aux lèvres, Cadi se saisit de la main d’Hiro et se leva, sentant à ce simple contact, son cœur s’emballer tellement c’était doux. Il la mena à l’ascenseur et leurs deux mains se délièrent le temps de la descente, car dès que les portes s’ouvrirent, il lui reprit la main pour la guider même si elle commençait à connaître les lieux. Mais elle ne l’avouerait pas, parce qu’elle appréciait le contact !! Hiro fit un arrêt à l’accueil pour récupérer son casque de moto et un second pour sa compagne, lâchant cette fois sa main pour un long moment. Sans dire un mot, Cadi le suivit à l’extérieur, jusqu’au parking où les attendait une moto noire. La jeune fille prit une profonde inspiration alors qu’Hiro lui tendait son casque. Voyant qu’elle n’était pas très rassurée, il posa le sien sur la moto et prit celui de sa passagère.

- Vous avez peur ?

Se pinçant les lèvres, elle acquiesça silencieusement mais pourtant, elle se saisit du casque que tenait toujours Hiro.

- Je ne risque rien ? demanda-t-elle timidement, d’une voix peu assurée.

- Je serai prudent. Je ne veux en aucun cas vous blesser.

Se regardant dans les yeux quelques secondes, elle finit par accepter. Il ne lui arriverait rien. Il le lui avait dit, et elle le croyait. Car même s’il leur arrivait quelque chose, ce ne serait pas de la faute d’Hiro. Parce qu’elle savait qu’il serait prudent comme il venait de le lui dire. Il lui fit un sourire rassurant et se saisit de son casque pour le mettre, alors que Cadi faisait de même, montant derrière le musicien alors qu’il avait déjà grimpé sur l’engin, la démarrant. La rouquine osa à peine poser ses mains sur la taille de son pilote. Il eut un sourire tendre à l’égard de la jeune fille qu’elle ne put voir. Il lui saisit délicatement ses deux mains et les noua autour de sa taille, la poussant à se serrer contre lui pour ne pas perdre l’équilibre. Elle se laissa faire et se blottit contre le dos du guitariste, se rapprochant un peu plus de lui. Elle ne savait pas où il l’emmenait, mais elle avait confiance. Même si elle savait qu’il ne fallait jamais suivre d’inconnus, elle avait confiance. Toujours cette sensation de sécurité qui ne la quittait pas…. Voyant que sa passagère était bien accrochée à lui, Hiro se mit en route, faisant très attention à la route et à sa vitesse, comme il l’avait promis à sa compagne. Mais bien qu’il se concentrait au possible sur la route, il avait du mal à oublier le fait que cette fille était blottie tout contre lui. Sa chaleur l’enveloppait, et jamais il ne s’était senti si bien même auprès d’Ayaka….


à suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allis
La Poseuse du Temps
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10382
Age : 28
Localisation : Londres
Humeur : in love...
Ships & slashs : jarod/mlle parker (le Caméléon). morgana/tout le monde (accessoirement tout le monde/tout le monde) (merlin). ned/chuck (pushing daisies). naomi/emily, chris/jal, naomi/cook (skins). sarah/kyle, sarah/cameron (sarah connor chronicles). the doctor/rose (doctor who). sara/grissom (csi). marina/jenny, helena/dylan (the l word). castle/beckett (castle).

MessageSujet: Re: GOUFFRE - PG13 - en hiatus....   Sam 10 Jan - 13:11

Partie 1 :
J'aime beaucoup ce début Very Happy
C'est excellent et très visuel dans un sens, bon c'est aussi sûrement accentué par le fait que de toute façon j'ai une façon de lire très visuelle.

Tu donne vraiment envie d'en apprendre plus sur Cadi et surtout sur ce qu'il va se passer par la suite...

J'ai aussi vraiment adoré l'atmosphère un peu magique que tu as installé pour la rencontre Hiro/Cadi

Sur ce je vais lire la partie 2 Smile


Partie 2 :

Je veux la suite !!!

J'adore vraiment la façon dont tu écris cette histoire. Tout est concentré sur Hiro et Cadi et honnêtement ce n'est pas pour me déplaire... Surtout que j'ai toujours le prologue en arrière pensée et c'est vraiment intriguant de ne pas savoir encore ce qu'il s'est passé.

D'un point de vue de l'écriture en elle-même j'ai constaté quelques répétitions, mais rien de bien grave pour déranger la lecture. Dans l'ensemble ça glisse tout seul Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allisenmots.livejournal.com
Tokyo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 36

MessageSujet: Re: GOUFFRE - PG13 - en hiatus....   Lun 7 Sep - 15:22

Merci beaucoup allis. Mille pardon de ne pas avoir pu donner des nuovelles ni de réponses à ta review. J'avais perdu l'adresse du site à cause d'un changement de pc et je l'ai récupéré grâce au mail de masse que nous avons reçu.
Bref, je suis vraiment heureuse que cette fic te plaise. J'espère mettre bientôt la suite et pouvoir en écrire la fin (parce que je sais comment l'écrire mais je ne trouve pas les mots, sans doute parce que je suis concentrée sur d'autres projets ....)

De ce fait, cette fic est en hiatus mais pas abandonnée pour autant. J'y ai mis beaucoup de coeur alors je ne compte pas l'abandonner. Merci encore et je suis sincèrement désolée de t'avoir 'laissée'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allis
La Poseuse du Temps
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10382
Age : 28
Localisation : Londres
Humeur : in love...
Ships & slashs : jarod/mlle parker (le Caméléon). morgana/tout le monde (accessoirement tout le monde/tout le monde) (merlin). ned/chuck (pushing daisies). naomi/emily, chris/jal, naomi/cook (skins). sarah/kyle, sarah/cameron (sarah connor chronicles). the doctor/rose (doctor who). sara/grissom (csi). marina/jenny, helena/dylan (the l word). castle/beckett (castle).

MessageSujet: Re: GOUFFRE - PG13 - en hiatus....   Mar 8 Sep - 17:16

Merci de ta réponse Smile ça me rassure de savoir que tu n'abandonne pas cette fic. Je l'aime beaucoup et même si tu la met en hiatus pour le moment tu peux être sûre que je viendrais lire la suite quand elle arrivera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allisenmots.livejournal.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GOUFFRE - PG13 - en hiatus....   

Revenir en haut Aller en bas
 
GOUFFRE - PG13 - en hiatus....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Gouffre de Helm
» recherche gouffre de helm
» 6c du mois; Les six compagnons au gouffre Marzal
» Au pied du gouffre
» Sherlock Holmes - Le petit hiatus - Holmes/Watson - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bibliofics :: Les fanfictions :: Mangas/Animes :: Gravitation-
Sauter vers: